Atlantico.fr Alain Juppé V de la victoire primaire des Républicains droite
Droit dans ses bottes

Alain Juppé "assume" son identité heureuse

Publié le 14 septembre 2016
Le maire de Bordeaux faisait meeting à Strasbourg et a balayé les critiques de Nicolas Sarkozy d'une main.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le maire de Bordeaux faisait meeting à Strasbourg et a balayé les critiques de Nicolas Sarkozy d'une main.

Serein, le "bonze de Bordeaux" n'a pas l'intention de faire dans la surenchère. Traité de naïf par ses rivaux et tancé pour son concept "d'identité heureuse", Alain Juppé "signe et persiste" dans cette voie. "Que n’ai-je entendu sur l’identité heureuse, j’ai comme tout le monde des défauts mais je peux vous dire une chose, c’est qu’après une vie d’engagement, j’ai une vision claire de la réalité de la France et de ce que vivent les Français" a-t-il lancé à Strasbourg, en meeting, ce mardi soir.

Il a de nouveau rappelé que cette "identité heureuse" n'était pas "un état de fait" mais "ce vers quoi je veux vous conduire", rejetant toute forme d'angélisme dans ses propos et critiquant les "prophètes de malheur et prédicateurs du déclinisme." Si Nicolas Sarkozy estime que la primaire se jouera très à droite, Alain Juppé assume son équilibre centriste, vantant "une société respectueuse de nos différences mais soucieuse de l’unité de la République." Et tentant de trouver un entre-deux alors que la société se fragmente dangereusement. "La France serait-elle la France sans Marie Curie venue de Varsovie, Apollinaire né sujet polonais de l’empire russe, Picasso qui vit le jour en Espagne ?" lance-t-il, tout en souhaitant une "maîtrise des flux migratoires" par "un système de quotas voté par le Parlement chaque année qui définirait nos capacités d’accueil par pays et par professions." Qu'on se le dise, entre les deux favoris, le fossé est immense.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 14/09/2016 - 16:47
Alain Juppé
use et abuse de sophismes, pour faire admettre que les femmes en niqab ou burkini ainsi que les lecteurs de coran du métro sont des Marie Curie ou des Alain Mimoun .Ce n'est pas honnête !
langue de pivert
- 14/09/2016 - 16:19
☺ "Ali" Mimoun était Français ! Un grand ! Plus que certains !
§§§ "une société respectueuse de nos différences mais soucieuse de l’unité de la République." Et tentant de trouver un entre-deux alors que la société se fragmente dangereusement. "La France serait-elle la France sans Marie Curie venue de Varsovie, Apollinaire né sujet polonais de l’empire russe, Picasso qui vit le jour en Espagne ?" §§§ Il y a les vrais cons et ceux qui font semblant de ne pas comprendre ! Il va sans dire que je ne considère pas M. Juppé comme un con ! La France serait-elle encore la France sans muzz ? Sans mosquée ? Sans la secte mahométane ? Voilà la vraie question à poser ! J’affirme que oui ! Et je le prouve ! La France a été la France de ses origines jusqu'à très récemment (disons 50 ans pour faire simple) sans toute cette merde...et s'en portait très bien ! Combien de Marie Curie, de poètes, de musiciens, de peintres dans cette maudite engeance ? Mimoun ? Zidane ? Les muzz qui squattent la France le font dans leur seul intérêt, ils ont besoin d'elle pour vivre mieux ! La France peut se passer d'eux demain ! Pour le plus grand bien des kouffars !
La science
- 14/09/2016 - 13:37
Rappels factuels sur Juppé : accablant
QqsFaits de Juppé sur l’islam/immigration
- Le Parisien 27 août 2011 : « En Syrie, ne stigmatisons pas a priori tous ceux qui se qualifient d’islamistes »
- Qu’il faut faire leur deuil du concept d’«assimilation» qui consiste à vouloir «effacer les origines, nier toute différence». Il faut «comprendre et accepter» la fidélité des immigrés à leurs origines, «source d’une diversité qui enrichit notre patrimoine». (Les « 12 travaux de l’opposition » publié le 10 septembre 2014).

- «Le regroupement familial est un droit» (source : Le Figaro 27 avril 2016).

- Toujours, en matière de regroupement familial, A. Juppé dénonce l'attitude "pas humaine" de N. Sarkozy (source : www.bfmtv.com/politique - été 2016).

- L'Europe, en déclin démographique, a «besoin d'apports de main-d'œuvre étrangère» (Le Monde 1/10/1999).
- Le 1er octobre 1999, dans Le Monde : «il faut accueillir de nouveaux immigrés».
- « Rien dans l’islam ne justifie l'inégalité entre les hommes et les femmes » (sic). Et pourtant, Juppé reconnaissait le 25 mars 2015 qu’il n’avait jamais lu le coran (source : Europe1).