En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 27 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 8 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 9 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 9 heures 18 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 11 heures 34 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 12 heures 36 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 13 heures 54 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 14 heures 8 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 14 heures 21 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 7 heures 12 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 8 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 9 heures 14 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 11 heures 2 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 12 heures 43 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 13 heures 17 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 14 heures 2 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 14 heures 10 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 14 heures 28 min
© Reuters
Hollande discours démocratie terrorisme salle Wagram - Atlantico.fr
© Reuters
Hollande discours démocratie terrorisme salle Wagram - Atlantico.fr
À suivre

Avec son discours de Wagram, François Hollande se pose en rempart contre le terrorisme et entrevoit 2017

Publié le 08 septembre 2016
"Je fais tout pour protéger les Français mais je leur dois aussi la vérité. La menace, elle est là, et elle va durer", a prévenu le président de la République.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Je fais tout pour protéger les Français mais je leur dois aussi la vérité. La menace, elle est là, et elle va durer", a prévenu le président de la République.
  • En fin de discours, François Hollande a évoqué l'élection présidentielle de 2017 : "les Français auront à décider de leur avenir et de celui de notre pays"

  • La laïcité "n’est pas la religion d’État contre les religions", a-t-il affirmé plus tôt 

  • Sur la question du burkini, le chef de l'État refuse toute "législation de circonstance, aussi inapplicable qu’inconstitutionnelle"

>>>> À lire aussi : L'essentiel des réactions au discours de François Hollande

 

C'était l'heure du grand oral pour François Hollande. Le chef de l'Etat a prononcé un discours très attendu lors du colloque "La Démocratie face au terrorisme", salle Wagram, à Paris.  Selon le site de FranceInfo, c'est après les attentats de Nice que les stratèges de l'Elysée ont eu l'idée de ce discours, car le terrorisme est le sujet qui va "structurer la campagne à venir" selon eux.

>>>> À lire aussi : Discours de Wagram : François Hollande sous-entend clairement qu'il sera candidat

En présence d'une bonne partie du gouvernement (Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve notamment), le locataire de l'Elysée a débuté son discours par une ode à la démocratie. "Malgré la peur, malgré la souffrance, nous vaincrons", a-t-il lancé. "La démocratie sera toujours plus forte que la barbarie qui lui a déclaré la guerre. Au terme de la lutte, la démocratie triomphera".

Ce qu’en revanche, je peux garantir aux Français, c’est que toute la puissance de l’État sera engagée pour venir à bout de l’ennemi #Wagram

— François Hollande (@fhollande) 8 septembre 2016
 

S'il a parlé d'un "combat long et éprouvant", François Hollande estime que les démocraties gagnent toujours. " Je fais tout pour protéger les Français mais je leur dois aussi la vérité. La menace, elle est là, et elle va durer. Le terrorisme islamiste a l'illusion de croire que la démocratie est faible. Mais les démocraties gagnent toujours les guerres. Elles ont vaincu le fascisme, le nazisme. Les terroristes seront traqués et, au bout du compte, annihilés".

Rapidement, le chef de l'Etat s'est attaqué à la droite. Volontiers offensif, il a condamné la "surenchère" de propositions issues de la droite et l'extrême-droite face au terrorisme, qui oublient selon lui que "le seul camp qui vaille, c'est la République". Ces reniements seraient autant de renoncements sans nullement assurer la sécurité des Français", tranche-t-il. "Est-ce que l'adoption du Patriot Act ou le camp de Guantanamo ont protégé les Etats-Unis ? Non" déclare-t-il.

Visant directement Nicolas Sarkozy qui avait parlé cet été d'"arguties juridiques" lorsque le gouvernement a rejeté sa proposition de centres de rétention préventive, le président a répliqué : "Les principes constitutionnels ne sont pas des arguties juridiques".

Faisant référence à Alain Juppé et à Alain Finkielkraut, il a estimé que "l'identité, elle n'est ni heureuse, ni malheureuse. La France est bien plus qu'une identité, c'est une idée, qui fait de la France un pays singulier".

François Hollande a également listé les mesures prises par l'exécutif durant son mandat, notamment la fin de la réduction des effectifs militaires. "Qui peut dire avec un peu de sincérité que nous n'avons pas tout fait pour protéger nos policiers, nos gendarmes et nos militaires ?" a-t-il demandé.

>>>> À lire aussi : Discours de Wagram : quand François Hollande tacle sèchement Nicolas Sarkozy

Concernant l'islam, le chef de l'Etat a déclaré vouloir réussir "la construction de l'islam de France". Sans citer le burkini, il annonce qu'il n'y aura pas de législation de circonstance, aussi inapplicable qu'inconstitutionnelle". A la question "l'islam est-il compatible avec la République" : "Ma réponse est oui, clairement oui" a-t-il tranché.

Je l’affirme, tant que je suis Président, il n’y aura pas de législation de circonstance, aussi inapplicable qu’inconstitutionnelle #Wagram

— François Hollande (@fhollande) 8 septembre 2016
 

François Hollande a également fait référence aux prochaines échéances électorales. "Ce n'est pas facile l'élection...," a-t-il confié. "Il faut la mériter. Il faut s'y préparer. Et il faut respecter les citoyens." Il a par ailleurs détaillé les enjeux à venir ce ces prochaines présidentielles : "la protection des Français, la cohésion nationale, le modèle social, la conception de la démocratie, la place de la France en Europe et dans le monde."

Alors que certains attendaient que le président donne des pistes concernant une éventuelle candidature à la présidentielle, il est resté sibyllin mais a laissé entendre qu'il n'en resterait pas là. 'Quand le danger est là, nous devons nous retrouver. Je ne me détournerai pas de cet objectif qui m'a animé tout au long du quinquennat. Je ne laisserai pas la France être abîmée, réduite, son état de droit contesté, son éducation réduite et sa culture amputée. C'est le combat d'une vie."

Puis de conclure :"Nous sommes la France et je vous l'assure, la démocratie est notre arme et notre âme, et c'est ainsi que nous vaincrons le terrorisme. Vive la République et vive la France".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

06.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

07.

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (30)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberdom
- 09/09/2016 - 18:47
Néron...
la marionnette Hollande a prononcé le discours que les "stratèges de l'Elysée" lui ont écrit. Il s'agit désespérément de tenter de surfer sur les attentats, donc sur les cadavres.... mais de Charlie Hebdo à Nice en passant par le Bataclan nous savons bien qu'il est le responsable de ce bain de sang. Une sorte de Néron qui contemple l'immense gâchis qu'il a lui-même provoqué... Fétide.
jurgio
- 09/09/2016 - 16:19
Si Hollande continue à grossir
il pourrait être le rempart de deux ou trois personnes, pas plus.
Beredan
- 09/09/2016 - 10:38
Un rempart de trouille !
Avec le mini-hercule razmoket , c'est une chaise percée qu'il oppose au terrorisme islamiste . Il est à souhaiter qu'en 2017 il soit balayé telle une feuille de papier hygiénique maculé...