En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Mutinerie

Attentat au Bataclan : le patron du GIGN désavoué par ses subalternes

Publié le 13 juillet 2016
En cause : le manque de courage du patron des gendarmes le 13 novembre 2015, notamment lors de l'attaque du Bataclan, pointé dans une lettre anonyme révélée par "Le Canard Enchaîné" ce mercredi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En cause : le manque de courage du patron des gendarmes le 13 novembre 2015, notamment lors de l'attaque du Bataclan, pointé dans une lettre anonyme révélée par "Le Canard Enchaîné" ce mercredi.

Nouvelle révélation du "Canard" ce 13 juillet.

Une lettre de trois pages s'en prend au patron du GIGN (Groupe d'intervention de la Gendarmerie nationale), le colonel Hubert Bonneau, rédigée par des militaires "traumatisés" et "scandalisés" par leur expérience le soir des attentats djihadistes du 13 novembre 2015 à Paris, à la salle de concert du Bataclan.

En bas de la missive adressée au directeur général de la Gendarmerie nationale, le général d'armée Denis Favier, un simple paraphe : "l'esprit de l'inter", nom de code des membres du GIGN, composé d'une centaine de militaires.

Selon l'Agence France Presse qui a interrogé certains gendarmes sur le sujet de façon anonyme, la lettre n'aurait été écrite que par un petit groupe de militaires insatisfaits, les syndicats étant interdits au sein de la Grande muette.

"Voilà maintenant deux ans que nous subissons le commandement injuste et peu légitime du colonel Bonneau (…) un mauvais chef (…) qui fait de son mieux pour minimiser la Force intervention", écrivent les auteurs du courrier.

Parmi les constats des membres de la force d'intervention à leur chef, ce dernier n'est pas issu comme eux de "l'inter", "l'intervention", cœur de métier du GIGN. Les frondeurs estiment par conséquent que le colonel Bonneau "ne comprend rien aux missions d'intervention", "est peu courageux et perd ses moyens dans l'action".

A l'origine principale de la motivation de leur lettre toutefois, la terrible soirée du 13 novembre, où l'assaut du Bataclan a été donné par la BRI et le Raid, les unités d'élite de la Police nationale. La commission d'enquête parlementaire sur les attentats de 2015, dont les conclusions ont été rendues publiques ce mardi, a conclu qu'il n'était "pas nécessaire" de solliciter le GIGN, jugeant les forces de Police en nombre suffisant pour l'intervention au Bataclan.

Pourtant, peu de temps après l'éclatement des premiers attentats ce soir-là, un groupe du GIGN avait été mandé et mis en place par les autorités à la caserne des Célestins, dans le centre de Paris, prêts à intervenir :

"Alors que nous étions 40 opérationnels (...) prêts à mener un assaut, prêts à faire cesser la tuerie", le colonel Bonneau "attendait sagement d'être appelé" et "se cachait derrière une histoire de compétence territoriale", fustigent les auteurs, "scandalisés et traumatisés par cet événement".

Pour le moment, pas de réponse du côté du général Favier.

Lire aussi : Terrorisme : un des djihadistes du Bataclan s'est fait passer pour un membre du GIGN dans le but de déloger 40 personnes barricadées

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

03.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Semper Fi
- 14/07/2016 - 13:24
@Clint
J'ai beau relire l'article, je ne comprends pas votre allusion à Coët...
Benvoyons
- 14/07/2016 - 09:48
Bande à Bonneau se rebif ! Ext-il coupable de quoi que ce soit?
En effet lui même reçoit un ordre d'intervenir.........????
Deudeuche
- 13/07/2016 - 17:52
@clint
cela fait longtemps que la Gendarmerie est militaire non pratiquante.