En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Pas un bug
Éducation nationale : un logiciel organise la "ghettoïsation" des lycées
Publié le 11 juillet 2016
Au lycée Turgot à Paris, le logiciel "Affelnet" a affecté 83% de boursiers à la classe de seconde pour la rentrée 2016.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au lycée Turgot à Paris, le logiciel "Affelnet" a affecté 83% de boursiers à la classe de seconde pour la rentrée 2016.

Pour la communauté éducative de l'établissement Turgot dans le IIIe arrondissement de Paris, c'est un "coup à la mixité sociale".

Le logiciel de l'éducation nationale, baptisé Affelnet (pour "Affectation par le Net") repose sur un algorithme censé répartir équitablement les quelques 400.000 collégiens du public en fin de classe de Troisième dans leur futur lycée.

Au lycée Turgot, très prisé, le logiciel a fait parler de lui, lorsque le corps enseignant de l'établissement scolaire a appris la semaine qu'il allait accueillir 192 élèves boursiers… sur 231 élèves à la rentrée prochaine, soit 83% de leur effectif. C'est beaucoup plus qu'à la rentrée précédente, où Turgot en comptait déjà 55%.

Plutôt contre-productif vis-à-vis de la mission principale de la procédure Affelnet voulue par le rectorat, qui est de favoriser la mixité sociale. Un coup dur également porté aux élèves sélectionnés, envers lesquels le personnel de Turgot se veut rassurant quoiqu'un peu désemparé :

"On ne veut surtout pas leur renvoyer le message qu’ils ne sont pas les bienvenus ou qu’ils sont de mauvais élèves, bien au contraire", indique Mme Pra, professeure de philosophie à Turgot. "Ce qu’on veut, c’est dénoncer un dysfonctionnement aboutissant à la ghettoïsation de notre lycée", ajoute-t-elle. Un avis partagé par Mme Blottiau, conseillère principale d’éducation : "La mixité, c’était notre fierté. Mais on ne peut la défendre que si elle existe partout", déplore-t-elle.

En effet, le cabinet du recteur souligne la hausse des taux de boursiers au sein des lycées de l’est parisien, de 40 à 50%. Cependant, cela reste bien loin du cas unique de Turgot, qui emporte la palme à cause d'Affelnet.

Le 5 juillet dernier, Les enseignants et conseillers du lycée Turgot ont d'ailleurs adressé une lettre ouverte à l'Éducation nationale, dans le but d'obtenir plus de moyens pour gérer cette situation : "Aujourd'hui, nous exigeons des moyens humains et budgétaires pour que l'année scolaire se déroule au mieux: un service social et un service médical renforcés", écrivent-ils.

Cette lettre fonde également l'espoir que la situation ne se reproduira pas, exprimant dès à présent leur refus catégorique en ce sens : "sachez que nous refusons d'ores et déjà que cette situation se reproduise à la rentrée 2017 et exigeons que le système d'affectation permette une réelle équité", pointent du doigt les enseignants du lycée Turgot.

Lire aussi : Coup bas dans la guerre idéologique, le gouvernement s'apprête à supprimer l'étude des mécanismes de "l'économie de marché" au lycée

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
03.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Pourquoi l’envolée des cours de l’or en dit beaucoup plus sur le défaut de culture économique des marchés que sur l’état de l’économie mondiale
06.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
07.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clint
- 11/07/2016 - 15:09
Le seul problème est la non affectation au mérite !
Car pour éviter la ghettoïsation il serait normal que les meilleurs puissent aller dans les meilleurs lycées. Ca ça impliquerait que l'on affecte par rapport au mérite. Mais à gauche on n'aime pas le mérite, on aime mieux le nivellement pas le bas pour donner la même (mal)chance à tous. Il faut dire aussi que l'on nomme de plus en plus au "faciès positif" les ministres !
Deudeuche
- 11/07/2016 - 12:22
ahahaha
mais si vive la mixité! Allo Najat Bobos!
Excellent tout simplement excellent, un gros bisou à tous ces sympathiques boursiers qui vont enfin permettre à des gens en pointe sur l'intégration de faire leurs preuves!
bebert4
- 11/07/2016 - 11:29
Arroseur arrosé
La mixité ""sociale" (ethnique?),c'est très bien mais surtout pour les autres.