En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Allô Bercy ?

Déficit public : la Cour des comptes épingle les objectifs du gouvernement

Publié le 29 juin 2016
Dans son dernier rapport publié le 29 juin, la juridiction financière ne croit pas du tout aux prévisions de Bercy sur ses objectifs de prévision de réduction de déficit public français.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son dernier rapport publié le 29 juin, la juridiction financière ne croit pas du tout aux prévisions de Bercy sur ses objectifs de prévision de réduction de déficit public français.

Des objectifs "affectés de fragilités majeures", indique poliment la Cour des comptes dans son rapport du 29 juin.

En cause, les prévisions et objectifs de l'exécutif quant à la réduction du déficit de la France, fixés à 3,3% du Produit intérieur brut (PIB) pour 2016, mais surtout 2,7 % en 2017 puis 1,9 % en 2018 et 1,2 % en 2019.

La juridiction financière reste moins péremptoire pour les 3,3% de 2016, qui lui semblent atteignables. Elle distribue même des bons points vis-à-vis des résultats de réduction du déficit public pour les années passées, afin de coller au près aux critères de Maastricht, fixés à 3% du PIB par État-membre.

La Cour des comptes souligne en effet que ce niveau est au-dessus de nombreux pays européens et "ne permettra toujours pas de faire diminuer le poids de la dette dans le PIB". Cet objectif "ne laisse aucune place à des décisions nouvelles conduisant à des hausses de dépenses", pour les magistrats financiers, qui laissent entendre des "risques importants" de dérapage des dépenses de l'État en cas de nouvelle mesure annoncée, pouvant aller jusqu'à 6 milliards d'euros pour 2016. Avis aux cadeaux présidentiels de campagne électorale…

Sur son compte Twitter, la Cour des comptes évoque d'ailleurs des "tensions fortes en ce qui concerne l'évolution des dépenses de l'État" :

 

Des tensions fortes existent en ce qui concerne l’évolution des dépenses de l’État en 2016 #RSPFP pic.twitter.com/cDs7P5Whyi

— Cour des comptes (@Courdescomptes) 29 juin 2016

 

Les "sages" de la rue Cambon reconnaissent par ailleurs que le déficit public de la France pour 2014 et 2015 a affiché des résultats supérieurs aux attentes des objectifs prévus par la loi de programmation. Le déficit public français s'établit à 4% du PIB au lieu des 4,4% prévus par Bercy pour 2014, et à 3,6% au lieu des 4,1% annoncés pour l'année 2015.

Lire aussi : + 7% pour le PIB allemand depuis 2008 contre -8% en Italie ou -27% en Grèce : combien de temps l'euro qui devait assurer la convergence des économies européennes pourra-t-il survivre à un tel fossé ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

07.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires