En direct
Best of
Best Of
En direct
© Reuters
Allô Bercy ?
Déficit public : la Cour des comptes épingle les objectifs du gouvernement
Publié le 29 juin 2016
Dans son dernier rapport publié le 29 juin, la juridiction financière ne croit pas du tout aux prévisions de Bercy sur ses objectifs de prévision de réduction de déficit public français.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son dernier rapport publié le 29 juin, la juridiction financière ne croit pas du tout aux prévisions de Bercy sur ses objectifs de prévision de réduction de déficit public français.

Des objectifs "affectés de fragilités majeures", indique poliment la Cour des comptes dans son rapport du 29 juin.

En cause, les prévisions et objectifs de l'exécutif quant à la réduction du déficit de la France, fixés à 3,3% du Produit intérieur brut (PIB) pour 2016, mais surtout 2,7 % en 2017 puis 1,9 % en 2018 et 1,2 % en 2019.

La juridiction financière reste moins péremptoire pour les 3,3% de 2016, qui lui semblent atteignables. Elle distribue même des bons points vis-à-vis des résultats de réduction du déficit public pour les années passées, afin de coller au près aux critères de Maastricht, fixés à 3% du PIB par État-membre.

La Cour des comptes souligne en effet que ce niveau est au-dessus de nombreux pays européens et "ne permettra toujours pas de faire diminuer le poids de la dette dans le PIB". Cet objectif "ne laisse aucune place à des décisions nouvelles conduisant à des hausses de dépenses", pour les magistrats financiers, qui laissent entendre des "risques importants" de dérapage des dépenses de l'État en cas de nouvelle mesure annoncée, pouvant aller jusqu'à 6 milliards d'euros pour 2016. Avis aux cadeaux présidentiels de campagne électorale…

Sur son compte Twitter, la Cour des comptes évoque d'ailleurs des "tensions fortes en ce qui concerne l'évolution des dépenses de l'État" :

 

Des tensions fortes existent en ce qui concerne l’évolution des dépenses de l’État en 2016 #RSPFP pic.twitter.com/cDs7P5Whyi

— Cour des comptes (@Courdescomptes) 29 juin 2016

 

Les "sages" de la rue Cambon reconnaissent par ailleurs que le déficit public de la France pour 2014 et 2015 a affiché des résultats supérieurs aux attentes des objectifs prévus par la loi de programmation. Le déficit public français s'établit à 4% du PIB au lieu des 4,4% prévus par Bercy pour 2014, et à 3,6% au lieu des 4,1% annoncés pour l'année 2015.

Lire aussi : + 7% pour le PIB allemand depuis 2008 contre -8% en Italie ou -27% en Grèce : combien de temps l'euro qui devait assurer la convergence des économies européennes pourra-t-il survivre à un tel fossé ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
07.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires