En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Capture d'écran Facebook
Secret de Polichinelle

Primaire de droite : Nicolas Sarkozy, candidat malgré lui ?

Publié le 17 juin 2016
La Haute autorité pour la primaire rappelle que les candidats n'ont pas besoin de se déclarer pour être désignés comme tels.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Haute autorité pour la primaire rappelle que les candidats n'ont pas besoin de se déclarer pour être désignés comme tels.

C'est la petite musique qui irrite les candidats à la primaire depuis des mois. Si Nicolas Sarkozy n'est pas officiellement candidat au scrutin, il continue de faire ses meetings et surtout ses déplacements, au frais du parti. Il est vrai qu'il a jusqu'au 9 septembre pour sortir du bois mais son activité intense, en tant que président des Républicains, n'en finit plus d'irriter François Fillon, Alain Juppé ou encore Hervé Mariton. Ces deux derniers ont ainsi saisi, en début de semaine la Haute autorité pour la primaire de droite afin de trancher le litige.

Si l'instance n'a pas de pouvoir de coercition, elle rappelle néanmoins que "les candidats à la candidature doivent distinguer aussi clairement que possible l'action qu'ils mènent dans le cadre du parti de celle qu'ils mènent dans le cadre de cette candidature." Le message est bien évidemment adressé à Nicolas Sarkozy. Surtout, la Haute autorité, qui veille "à la stricte égalité entre les candidats" peut très bien considérer ce dernier comme candidat, malgré lui ! "La Haute autorité peut prendre en considération non seulement les déclarations expresses par lesquelles un candidat a déclaré son intention de déposer sa candidature à la primaire mais aussi tous éléments de nature à révéler cette intention", souligne l'instance. "Les candidats à la candidature ne se limitent pas aux seuls candidats ayant expressément déclaré leur intention d'être candidat."

"Pour Nicolas Sarkozy, c'est un avertissement sérieux", explique le député Hervé Mariton au Figaro. "C'est à lui de voir maintenant s'il peut continuer à exercer ses fonctions de président du parti sans enfreindre les règles de la primaire." Reste désormais à savoir comment Nicolas Sarkozy va ajuster sa stratégie.

Vu sur : Lu sur RTL
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Le chômage est au plus bas au Royaume-Uni depuis 1974. Comment l’expliquer dans un pays empêtré dans le Brexit ?

06.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

07.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

François de Rugy a démissionné

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jean-Benoist
- 17/06/2016 - 18:34
Il fut candidat pour le
Parti et a gagné. .maintenant quil a rassemblé, les autres l attaquent. .
Cette polémique ne les grandit pas et seul Sarko remplit la veste pour redevenir président et relever le pays
jurgio
- 17/06/2016 - 16:33
Un « candidat naturel »
...comme la Gauche (celle qui est assise dans l'hémicycle, tout du moins) a trouvé le sien ou sera obligée de l'accepter. Quels adversaires de valeur en face de Sarkozy ? Des ombres. Il ne suffit pas de ronchonner pour se montrer, et ceux qui ont le caractère teigneux sont en principe des faibles.
ISABLEUE
- 17/06/2016 - 15:32
Nicolas au secours reviens !!
Les traitres genre Courage Fuyons Marmiton et compagnies de toute façon on n'en veut pas .
Ouste !!!