En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Atlantico.fr Manifestation police violences
Dérapages

Violences policières : 48 enquêtes en cours de l'IGPN depuis le début des manifestations

Publié le 07 juin 2016
La "police des polices" a rendu, ce lundi, son rapport pour l'année 2015.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La "police des polices" a rendu, ce lundi, son rapport pour l'année 2015.

Depuis 4 ans, l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) publie, à la demande Manuel Valls, un rapport annuel sur les activités de la police mais aussi sur les enquêtes qui visent les policiers. "Depuis le début du mouvement social, nous avons été saisis de quarante-huit enquêtes judiciaires" a ainsi déclaré sa directrice, Marie-France Monéger. Cette dernière tient à mettre en rapport ce chiffre avec celui du nombre de manifestations qui a eu lieu dans toute la France (1500, selon elle). "Ce n’est pas grand-chose" assure-t-elle, soulignant qu'elle n'avait "pas du tout le sentiment qu’il y ait une grosse problématique (…) Il n’y a rien de neuf sous le soleil de ces quinze dernières années. Ce qui est neuf, c’est la multiplication des caméras et la mise en ligne [d’images] sur les réseaux sociaux."

Plusieurs vidéos, impliquant des policiers, ont justement choqué l'opinion publique. Le 26 mai dernier, un jeune homme est tombé dans le coma après l'explosion d'une grenade de désencerclement.

Concernant l'usage des armes, le rapport pointe du doigt une forte hausse (67%) de l'usage du pistolet à impulsion électrique (Taser). "Il s’agit surtout d’un usage en mode pointage, à savoir une simple mise en joue" souligne néanmoins Marie-France Monéger. L'utilisation du flash-ball est en baisse de 15%. Quant aux grenades de désencerclement, leur usage reste stable.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

03.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

04.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

07.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 07/06/2016 - 18:06
Paratonnerre !
L'exécutif met les forces de l'ordre, sans mission précise, en première ligne face aux fachos. Avec pour consigne de ne pas répliquer. Ils servent de paratonnerre, de punchingball ! J'ai regardé un peu les vidéos sur des manifestations : il faut voir ces énergumènes qui se la jouent rebelle/révolutionnaire. Gonflés de courage par la certitude qu'ils ne risquent absolument rien ils les provoquent, les photographient, les filment, les insultent pendant des heures ! Chez Poutine ou Obama ils ne feraient pas tant les marioles ! ☺ Allez faire "des grimaces" devant un cops aux States : ça va pas durer longtemps ! Vaut mieux éviter les mouvements brusques ça peut très mal se terminer ! Si les forces de l'ordre ne peuvent utiliser la force pour ramener l'ordre, pourquoi ne pas leur donner quartier libre pour un repos bien mérité ? On connait tous la réponse : en plus de paratonnerre et de punchingball ils servent de parapluie pour l'exécutif ! Cazeneuve vas nous sortir ses chiffres, le nombre de missions, le nombre de policiers engagés, Hollande et Valls vont radoter une millième fois que le problème "c'est-la-faute-au-Sarko-qui-a supprimé-des-postes !" 10 000 de plus ça changerait quoi ?
tubixray
- 07/06/2016 - 14:11
Combien de violences "manifestantes" ????
Des centaines dues aux casseurs mais aussi aux plus virulents des manifestants .... quoi de plus facile de ranger son casque et son foulard dans un sac à dos pour passer de l'un à l'autre .......Des boules de pétanque avec des lames soudées ont été lancées sur les forces de l'ordre .... Et nous sommes en état d'urgence en plus .... Soutien total aux forces de l'ordre qui sont les défenseurs de nos DROITS.
zouk
- 07/06/2016 - 13:57
IGPN
Que peuvent nos malheureux policiers soumis à toutes les violences des manifestants. L'IGPN devrait les protéger!