En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

03.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

04.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

05.

La France se créolise-t-elle autant que le croit Jean-Luc Mélenchon ? L’analyse de 40 ans d’évolutions des valeurs des Français suggère que non

06.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

07.

Covid-19 : Alexandre Benalla transféré à l'hôpital Cochin à Paris

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 16 min 3 sec
light > France
Monument de la gastronomie
Mort de Pierre Troisgros, le légendaire chef trois étoiles
il y a 3 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Ours et Une demande en mariage" de Anton Tchekhov : de biens étranges déclarations d’amour

il y a 6 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 8 heures 54 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 9 heures 4 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 9 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 9 heures 56 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 10 heures 37 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 11 heures 1 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 1 heure 27 min
pépites > Société
Evolution
Emmanuel Macron annonce "7 jours obligatoires" dans le cadre du congé paternité d'un mois
il y a 4 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les pôles, une aventure française" de Dominique Le Brun : "il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer". Aristote

il y a 6 heures 15 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 8 heures 37 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 9 heures 41 sec
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 9 heures 11 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 9 heures 45 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 10 heures 30 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 10 heures 39 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 11 heures 8 min
© Reuters
© Reuters
Mouvements sociaux

Loi Travail : La CGT-Énergie appelle à la grève… des centrales nucléaires

Publié le 24 mai 2016
Le syndicat a lancé le 24 mai un appel à la grève au personnel d'EDF pour la journée de jeudi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le syndicat a lancé le 24 mai un appel à la grève au personnel d'EDF pour la journée de jeudi.

Après l'essence, l'électricité. La CGT poursuit ses opérations de blocages en se concentrant cette fois, après les transports, sur un autre service public.

Le syndicat CGT-Énergie, rattaché à EDF, et rejoint par certaines unités de Force ouvrière, a appelé mardi tout le personnel de l'électricien national à une journée de mobilisation le jeudi 26 mai prochain, pour le retrait de la loi Travail.

Le but : ralentir la production électrique au moyen de blocages de sites et barrages filtrants du personnel d'EDF. Cette baisse de production organisée pourrait aller jusqu'à une mise à l'arrêt des réacteurs de certaines centrales.

"C’est en ce moment que se joue le sort du [projet de] loi travail, donc c’est maintenant qu’il faut agir, commente Marie-Claire Cailletaud, porte-parole de CGT-Énergie. Jeudi, nous appelons donc le personnel à participer au mouvement et à faire monter la pression, que ce soit par des baisses de charge ou des coupures sur le réseau", annonce-t-elle.

Et elle ajoute : "Ce genre d’action va s’accentuer au fil des jours. On ne le fait pas par plaisir, et on souhaite que le mouvement soit le plus court possible. Mais c’est le premier ministre qui a les cartes en main."

A la centrale de Nogent-sur-Seine (Aube), le personnel a entériné dès mardi après-midi le principe d’une action à partir du mercredi 25 mai à 22 heures. "La baisse de charge pourrait conduire à l’arrêt des deux réacteurs", précise Arnaud Pacot, secrétaire général de la CGT-Énergie de l’Aube.

La journée de mardi a déjà été émaillée de coupures de courant revendiquées par les syndicats, à Marseille et à Nantes.

Dans les raffineries, la situation s’est empirée. Les forces de l’ordre sont intervenues mardi matin pour débloquer les accès aux dépôts pétroliers de Fos-sur-Mer et de. En France, "il y a maintenant huit raffineries sur huit en grève", indique la CGT, qui souhaite clairement faire pression sur le gouvernement pour le retrait de la loi El Khomri, quitte à paralyser le pays.

Lire aussi : Loi Travail : qui sont ceux de la CGT à la manœuvre ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 25/05/2016 - 12:05
La révolte des cocus ! ☺
Tous on voté Hollande (au moins au deuxième tour :-) et ils osent se plaindre ? Il faut que l'opposition s'engage à "débrancher" ces parasites de la manne publique (le fric de tous les Français) ils ne vivent que grâce aux subventions et autres combines (ex : la lucrative gestion des caisses de retraite : de quel droit ?) Quand ils n'auront pour vivre que les cotisations de leurs adhérents en 6 mois ils mettent la clef sous la porte ! Ne pas oublier de les dépouiller de tous leurs biens immobiliers payés par les contribuables (si la C.G.T. dégageait des bénéfices ça se saurait :-) Comme dédommagement à la France de leur longue nuisance ! Oh hé la droite ? On met ça dans son programme de suite ou on passe son tour en 2017 !
Stargate53
- 25/05/2016 - 09:25
Une fuite en avant nocive !
La démocratie n'est pas la raison du plus fou, du plus radical ! Les français méritent mieux que cette image d'un pays en perpétuelle rébellion ! Tout problème a sa solution à la condition de baigner dans la réalité pas les croyances ou le rapport de force brutal !
Aguirre31
- 25/05/2016 - 04:32
Aguirre31
Honteux de voir qu'une bande de syndicalistes qui ne représentent que dans leur très grande majorité la fonction publique puissent prendre en otage les salariés du privé.
Sortez un peu Mesdames et Messieurs de la CGT et allez voir ce qui se passe ailleurs en Europe
Nous ne sommes plus au temps de l'esclavagisme.
Il est sûr et certain que vous avez contribué de façon importante à l'amélioration de la classe ouvrière avec vos combats, mais celui-ci est totalement inutile.
Vous donnez à l'étranger et auprès de futurs investisseurs une image pitoyable de notre pays, pensez plutôt aux millions de chômeurs inscrits sur les listes de Pôle Emploi et qui n'ont plus de droits pour vivre dignement.
La vie des chefs d'entreprises est aujourd'hui particulièrement difficile dans notre pays et je parle ici de tout notre tissu de PME.