En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Grand Paris
Seine-Saint-Denis : Fermeture d'une mosquée salafiste sur la trajectoire du futur métro
Publié le 24 mai 2016
Les autorités ont pu fermer mardi la mosquée salafiste Al-Imane du Bourget, pour le démarrage des travaux d'une gare du Grand Paris Express, rapporte l'AFP.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les autorités ont pu fermer mardi la mosquée salafiste Al-Imane du Bourget, pour le démarrage des travaux d'une gare du Grand Paris Express, rapporte l'AFP.

Sous surveillance discrète pour accointances salafistes depuis son installation en 2010 dans un bâtiment industriel à côté de la gare RER du Bourget au nord de Paris, la mosquée Al-Imane a été fermée définitivement mardi 24 mai. Se trouvant sur le site de la future gare du Grand Paris Express, le réseau de métro automatique prévu autour de la capitale, les autorités ont ainsi pu permettre le démarrage des travaux des lignes 16 et 17 du métro, qui doivent commencer au plus tard en juillet.

Selon l'AFP, le sénateur-maire UDI du Bourget (Seine-Saint-Denis), Vincent Capo-Canellas "ne voyait pas d'un bon œil l'arrivée d'un deuxième lieu de culte musulman" sur sa commune, où le prédicateur controversé Nader Abou Anas donnait régulièrement des conférences chaque vendredi, devant un bon millier de fidèles venus de tout le département.

Dès 2010, M. Capo-Canellas avait pris un arrêté de fermeture au motif que les conditions de sécurité n'étaient pas réunies pour accueillir autant de monde. La justice administrative lui avait donné raison, mais la mosquée avait continué à prospérer. Selon la préfecture de Seine-Saint-Denis, cette fermeture est aussi l'aboutissement d'une procédure engagée mi-2014 par le propriétaire du bâtiment, racheté par l'Établissement public du Grand Paris.

Depuis les attentats du 13 novembre 2015, deux mosquées en banlieue parisienne et une près de Lyon ont été fermées pour cause de radicalisation, dans le cadre de l'état d'urgence. Le préfet avait reçu en février et mars dernier les représentants de l'Association culturelle des musulmans des "deux rives", qui gérait la mosquée Al-Imane, "pour les inciter à trouver rapidement un nouveau local", indiquent les autorités à l'AFP.

Selon le maire UDI, les responsables de l'association "sont venus troubler les musulmans du Bourget" dont la plupart prient à la mosquée Al-Irchad, en service depuis 2007 et dont le local trop exigu ne peut recevoir plus de 700 fidèles.

Lire aussi : L’aéroport Charles-de-Gaulle sous les projecteurs : mais au fait, 10 ans après les "mosquées de Roissy" de Philippe de Villiers, qu'en est-il du risque terroriste dans le plus grand carrefour aérien de France ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
05.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
06.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deneziere
- 25/05/2016 - 09:34
Seulement trois mosquées fermées ?!
Et on apprend au détour de cet article que seulement trois (oui, j'ai bien lu 2xParis + 1xLyon =3) malheureuses mosquées radicales auraient été fermées depuis les attentats... ! Après toute la comm politico-médiatique que l'on nous a servie sur ce sujet...?!
Gré
- 24/05/2016 - 21:53
S'il faut construire une
S'il faut construire une autoroute chaque fois qu'il faut un prétexte pour "pouvoir fermer une mosquée", il faudra bientôt payer les Français pour qu'ils empruntent les autoroutes