En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Premières étincelles
Vote des Français de l'étranger : sous tension, les Républicains accouchent d'un compromis sur le premier gros litige de la primaire
Publié le 18 mai 2016
"Pas besoin de s'énerver !", aurait notamment lancé Nicolas Sarkozy à Alain Juppé.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Pas besoin de s'énerver !", aurait notamment lancé Nicolas Sarkozy à Alain Juppé.

Tensions chez les Républicains. Selon plusieurs participants, l'ambiance était particulièrement crispée mardi soir au siège du parti, pour un bureau politique où les ténors de la droite ont dû s'accorder sur une formule de compromis pour le vote des expatriés à la primaire de la droite. Cette dernière faisait en effet l'objet d'un conflit entre Nicolas Sarkozy et ses rivaux qui l'ont de nouveau interpellé sur la régularité du scrutin.

"Pas besoin de s'énerver !", aurait notamment lancé Nicolas Sarkozy à Alain Juppé. Le président des Républicains avait invoqué le 4 mai le respect du "principe constitutionnel du maintien de l’égalité des citoyens devant le vote" pour demander que les expatriés votent par bulletins, comme en métropole, alors que le recours au vote électronique faisait jusqu'ici consensus

Toutefois, le bureau politique a cette fois voté à l'unanimité pour une solution de compromis. Un vote papier sera organisé dans la trentaine de grandes métropoles où résident des Français (Londres, Genève, Bruxelles…). Le vote électronique sera, lui, maintenu dans les zones où il est matériellement impossible ou interdit par la réglementation du pays d'installer un bureau de vote. Le bureau politique a entériné cette solution proposée par le comité d'organisation de la primaire, qui inscrit dans la Charte de la primaire la possibilité d'un double mode de scrutin pour les expatriés.

La Haute Autorité chargée du bon déroulement de la consultation avait été saisie le 5 mai, notamment par trois rivaux de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire. 

>>>> A LIRE AUSSI : Bureau politique des Républicains sous tension : pourquoi Nicolas Sarkozy pourrait finalement faire marche arrière sur le vote des Français de l'étranger

Vu sur : Lu sur L'Obs
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
02.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
06.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 18/05/2016 - 17:39
Les fainéants-paranos sont rassurés ! ☺
Pour le coup "les candidats fainéants" ont trouvé le temps ! C'était le but de la manœuvre ! Ils ne roulent ni pour leur parti ni pour ses adhérents. La mayonnaise est retombée. La taupinière est redevenue taupinière. Affaire suivante !
Vincennes
- 18/05/2016 - 16:14
A consulter les articles associés à celui ci.. (NON SIGNE) !!!
on a pas de mal à comprendre pour qui "ROULENT" tous ces journalistes !!!
clint
- 18/05/2016 - 15:38
Juppé a ses nerfs !
Dommage pour un vieux briscard de la politique ! Ils me font rire tous ces "roitelets" : aucune implication dans LR sauf pour attirer l'attention sur leur candidature à la primaire !