En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Philippe Wojazer / Reuters
Débat parlementaire
Loi Travail : "Ce projet de loi nous fait entrer dans une nouvelle ère", estime Myriam El Khomri
Publié le 03 mai 2016
Après la motion de rejet préalable à la loi Travail, la motion de renvoi en commission du texte a également été rejetée par l'Assemblée nationale ce mardi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la motion de rejet préalable à la loi Travail, la motion de renvoi en commission du texte a également été rejetée par l'Assemblée nationale ce mardi.

Deux semaines de dialogue, 54 articles et près de 5.000 amendements déposés par l'opposition. La loi Travail est soumise à partir de ce 3 mai au débat parlementaire.

La ministre du Travail l'a déclaré dans une interview exclusive accordée au journal  Le Parisien , elle refuse d'envisager l'utilisation de l'article 49-3 de la Constitution, qui plane au-dessus des députés et pourrait forcer l'adoption du projet de loi.

"Je ne suis pas dans cette perspective" d'avoir recours à l'article en question, indique la ministre du Travail, qui attend de voir "comment les choses se déroulent" à l'Assemblée nationale.

Après les questions au gouvernement, la ministre a déclaré ce mardi dans l'hémicycle : "Ce projet de loi nous fait entrer dans une nouvelle ère", il "repose sur trois piliers aussi solides que solidaires : un dialogue social moteur de notre transformation, une dynamique économique créatrice d'activité et d'emplois, un modèle social renouvelé". 

"Nous assumons de donner aux syndicats une place et un rôle qu'ils n'ont jamais eu dans notre république sociale. (C'est) aux partenaires sociaux de savoir se montrer à la hauteur de ce nouveau rôle et de savoir aussi, lorsque c'est nécessaire, se remettre en question (…) Cette loi augmente considérablement les moyens des représentants syndicaux, leur présence dans les entreprises. (...) Les partenaires sociaux pourraient-ils assumer de ne pas accepter le pouvoir qui leur sera donné demain ?", a-t-elle ajouté. 

Selon les estimations, il manque encore 40 voix de députés pour adopter le texte. Un "pointage à une date dite", répond Myriam El Khomri, convaincue que "que du dialogue et de l’échange peut découler une évolution majoritaire".

Interrogée sur les violences qui ont récemment entaché les manifestations autour de la loi Travail, notamment le mouvement Nuit debout et le défilé du 1er mai, la ministre indique qu'il ne faut pas confondre manifestants et casseurs.

Munis d'une banderole sur laquelle il était écrit "Loi Travail, on n'en veut pas, #on vaut mieux que ça", quelques dizaines de personnes étaient rassemblées mardi en milieu de journée sur l'esplanade des Invalides, près de l'Assemblée nationale, à l'appel des syndicats CGT, FO, FSU, Solidaires et des organisations lycéennes et étudiantes.

A LIRE AUSSI : Casseurs, violences et manifs qui dégénèrent : l'Etat peut-il (ou veut-il) encore garantir l'ordre public ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
03.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
04.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
05.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
06.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
07.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
01.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
02.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
Déjà 10 ans de croissance record aux Etats-Unis : voilà les erreurs françaises et européennes qui nous en ont privé
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
SOS partis disparus : quand la démocratie française s’abîme dans une crise d’immaturité collective
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Emmanuelle Mignon, proche de Nicolas Sarkozy, qualifie Emmanuel Macron de "meilleur président de droite qu'on ait eu depuis un certain temps"
06.
La droite après Les Républicains
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AvecNS
- 03/05/2016 - 21:30
L'ère
de la Konnerie avant tout.
zeliclic
- 03/05/2016 - 20:29
d'un autre côté
le vote d'une motion de censure n'aurait pas d'impact sur les députés puisque l'assemblée ne peut plus être dissoute ... Cela pourrait donner des idées aux frondeurs.
jurgio
- 03/05/2016 - 19:38
Il faut peu de choses à la Gauche
pour voir un bouleversement sismique ! Nos vieux coupeurs de têtes en riraient. Quant aux autres, pas de changement, nous sommes déjà entrés dans la niktam ère.