En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Capture France Info
Menace terroriste

Attentats : L'état d'urgence prolongé en France jusqu'à fin juillet dans le cadre de l'Euro 2016

Publié le 21 avril 2016
A compter du 26 mai, l'état d'urgence en France sera prolongé de deux mois, a annoncé mercredi Manuel Valls. La sécurité de l'Euro 2016 de football reste en question.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A compter du 26 mai, l'état d'urgence en France sera prolongé de deux mois, a annoncé mercredi Manuel Valls. La sécurité de l'Euro 2016 de football reste en question.

L'état d'urgence, instauré en France au lendemain des attentats de Paris le 13 novembre 2015 sera bien prolongé. Au micro de France Info mercredi, le Premier ministre a expliqué que le gouvernement, "au vu de la menace", souhaitait notamment la sécurité maximale pour l'Euro, du 10 juin au 10 juillet, et le Tour de France, qui aura lieu du 2 au 24 juillet.

L'état d'urgence en France, une première depuis la Guerre d'Algérie, avait déjà été prorogé deux fois par les lois du 20 novembre 2015 et du 20 février 2016, jusqu'au 26 mai.

"Face à un événement aussi considérable qu'est celui de l'Euro 2016, qui doit se tenir dans la sécurité, et qui en même temps doit être une fête (...), nous devons assurer pleinement la sécurité", a expliqué Manuel Valls.

La volonté du gouvernement pose une nouvelle fois la question autour de l'évènement footballistique, en particulier autour des "fans zones".

L'objectif : garantir la sécurité des 2,5 millions de spectateurs attendus, de dix stades dans dix villes différentes, de 51 matches et de 24 sélections nationales itinérantes. Un véritable défi pour les forces de l'ordre.

La menace semble bien réelle. D'après BFMTV, qui indique avoir mis la main sur un message audio d'un membre de la cellule terroriste qui a frappé Paris et Bruxelles, de nouvelles attaques en France seraient au programme. Leur but : l'annulation de l'Euro 2016, mais sans frapper directement la compétition mais plutôt des infrastructures de transport.

Jusqu'ici, l'exécutif et les organisateurs assurent avoir toujours pris en compte le risque d'attentats, jusqu'à imaginer le scénario de matches joués à huis clos en cas de menace directe.

La mesure de prolongation de l'état d'urgence a été présentée ce mercredi en conseil des ministres par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et sera transmise au Conseil d'Etat puis au Parlement, pour validation.

A LIRE AUSSI : Attentats de Paris et Bruxelles : Osama Krayem également inculpé

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

Comme Richard Ferrand, nous appelons à un « sursaut collectif contre la violence ». Oui, mais contre toutes les violences !

06.

Pourquoi le ralentissement économique occidental n'a que peu de liens avec la guerre commerciale sino-américaine

07.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 21/04/2016 - 11:26
Gesticulations et mensonges
Un état d'urgence, ça ne devrait être instauré que pour 1 ou 2 semaines maximum, sur une petite partie du territoire, suite à des renseignements précis obtenus par la police. Le maintenir pendant des mois partout est usant pour la police et l'armée, et inutile pour la sécurité des Français. Cela révèle l'impuissance des pouvoirs publics, qui ne sont que dans les discours faussement rassurants et les mesures aussi inefficaces que spectaculaires, pour faire croire aux citoyens qu'ils sont protégés au mieux. Comment vont-ils justifier la levée d'un état d'urgence impossible à maintenir sur une longue durée, alors que la menace terroriste sera toujours présente ? Facile à deviner: en nous mentant.