En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© capture d'écran l'obs
Vague de départs

Quand les conseillers de Hollande et Valls démissionnent pour rejoindre la finance…

Publié le 15 avril 2016
A un an de la présidentielle, les hommes de l'ombre cherchent à se reconvertir, quitte à laisser entrevoir des conflits d'intérêts.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A un an de la présidentielle, les hommes de l'ombre cherchent à se reconvertir, quitte à laisser entrevoir des conflits d'intérêts.

Grands mouvements en perspectives à l'Elysée et Matignon. Si les principales têtes d'affiche resteront aux manettes jusqu'en mai 2017, les conseillers du président et du premier ministre préparent déjà leurs valises. Le premier départ est celui de Jean-Jacques Barberis, 35 ans, jeune loup et conseiller aux affaires économiques et financières nationales et européennes. Il quittera son poste cet été pour rejoindre Amundi, filiale du Crédit agricole, où il émargera une rondelette somme : 400 000 euros par an… Et il n'est pas le seul, comme l'affirme La Tribune. "Plus attachés à leur perspective de carrière qu'à la défense d'une orientation politique, fans de la nouvelle économie des start-up dont ils reçoivent régulièrement les fondateurs à déjeuner, ils ne cachent pas leur appât du gain" affirme le quotidien.

Les conseillers partent donc pour la finance : Laurence Boone, ex-conseillère économique de François Hollande, est parti pour l'assureur Axa, où elle a rejoint Sandrine Duchêne, une autre conseillère. A Matignon, c'est le chargé des affaires industrielles, Sébastien Dessillons, qui est parti à la BNP Paribas…

Problème, ces transferts vers le privé laissent entrevoir de possibles conflits d'intérêts. Quels rôles jouent ces conseillers pendant les mois qui précèdent leur changements de postes ? Vont-ils chercher à avantager leur futur employeur ? "Désormais, ces conseillers proches des milieux d'affaires, qui subsistent dans l'entourage des grands dirigeants, contribuent à l'inverse à tempérer les ambitions réformistes" juge ainsi la Tribune.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

02.

Finale de la CAN : 48% des Français pensent qu'il est normal pour des personnes d'origine algérienne de manifester leur joie et leur attachement à leur pays lors des victoires de l'Algérie en football

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

06.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

07.

Contamination au tritium des rivières françaises : anatomie d’une opération destinée à générer une peur infondée sur le nucléaire

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pourquoi-pas31
- 16/04/2016 - 14:58
Encore du travail pour les juges !
Conflit d'intêret !
vangog
- 15/04/2016 - 20:40
La Nomenklatura gauchiste met les voiles...
et bientôt la burqa, sur le tapis de prière, siglé El Khomry, de leurs nouvelles entreprises...
raslacoiffe
- 15/04/2016 - 16:41
Bordel les rats quittent le navire!!!
On se souvient que cette bande de trous du c... a trainé François Pérol devant la justice pour motif : conflit d'intérêt. De toute façon vu leurs compétences, ils s'autodétruiront eux-mêmes. La droite si elle revient au pouvoir n'aura même pas à perdre son temps avec ces parvenus.