En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Reuters
Les yeux de Chimène
Nuit Debout : Christiane Taubira regarde avec "tendresse" le mouvement qui a encore dégénéré jeudi soir
Publié le 15 avril 2016
Pour l'ancienne ministre de la Justice, cette opération "est un signe de vitalité de la démocratie".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour l'ancienne ministre de la Justice, cette opération "est un signe de vitalité de la démocratie".

Un œil bienveillant. Ce jeudi, Christiane Taubira a dit regarder avec "tendresse" et "espoir" le mouvement Nuit Debout. Cette opération citoyenne a été lancée au soir du 31 mars, à Paris, sur le modèle des "Indignés" en Espagne ou de "Occupy Wall Street" aux Etats-Unis, et a essaimé dans plus d’une cinquantaine de villes françaises.

Lors d’une conférence sur le campus de Grenoble, l’ancienne garde des Sceaux a déclaré :"Je regarde avec une très grande tendresse ce mouvement. Je ne sais pas vers quoi il va déboucher mais, quel que soit son aboutissement, c’est une expérience collective, c’est une expérience citoyenne. C’est un signe de vitalité de la démocratie, je le regarde (...) pas seulement avec de la tendresse, avec de l’espoir, parce que je pense que nos institutions qui sont très solides ont besoin de respirer".

"La turbulence du peuple, du citoyen, ça m’a manqué", a-t-elle renchéri. "J’aime que ça bouge, j’aime que ça proteste, j’aime que ça discute, ça m’a beaucoup manqué pendant 40 mois cette inertie, cette atonie dans la société", a poursuivi Mme Taubira.

L'ancienne ministre de la Justice a accepté de revenir sur le projet de déchéance de nationalité. Cette mesure très controversée avait motivé son départ du gouvernement. Le 30 mars, elle a été abandonnée par François Hollande, à l'issue de quatre mois de controverse. "Je suis soulagée que la Constitution ne soit pas abîmée. Cependant je suis triste toujours du fait que ça ne soit pas un abandon lié à un sursaut éthique" a-t-elle souligné.

>>>> A LIRE AUSSI : Christiane Taubira, la garde des Sceaux qui avait abandonné la gestion du ministère de la Justice

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
05.
La Nasa envisage d'explorer la protoplanète Pallas dans la ceinture d'astéroïdes ; Osiris-Rex : deux découvertes surprenantes sur l'astéroïde Bennu !
06.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
07.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Geolion
- 16/04/2016 - 00:06
Elle a pouuri la justice !
Elle n'a plus à mettre son grain de sel où que ce soit ! Elle qui a pourri la justice ! Quant à "La nuit debout", les autorisations de sa tenue journalière devraient être refusées pour risque de trouble à l'ordre public" et en l'occurrence pour trouble répété à l'ordre public ! Imaginez si ces manifs étaient le fait de groupes de droite ! Ce serait un tollé médiatiques chez ces médias gauchistes et chez les socialo-communo-gauchos-bobos-mélancho ! Elles seraient vite interdites !
Cazeneuve est totalement incompétent et complice, par sa passivité, de la casse que devront payer les français. Quant à ses interventions lénifiantes, elles ne se résument qu'à des intentions sans suite. Combien de casseurs à la case prison ? Aucun, à mon avis !
Et quant à Hollande qui a monopolisé à plusieurs reprise les médias à propos d'une immigré clandestine du nom de Léonarda, il n'a pas une minute pour se prononcer sur la chienlit qui se passe autour de la place de la République ! Une honte !
Borgowrio
- 15/04/2016 - 18:54
République bananière ( du calme , ne pensez pas à mal)
Du moment qu'on fout la merde en France , elle est contente . Rien de surprenant . La vrai anomalie , comment une schizophrène comme elle a pu accéder a un poste d'une telle responsabilité . Comme dans les républiques bananières
Marie-E
- 15/04/2016 - 17:03
elle a été plus qu'une erreur de casting
elle a continué de détruire le peu qui restait de professionnalisme dans la justice. Quelle horreur, toujours à défendre les ordures et non les victimes.
tendresse vis à vis de branleurs et de casseurs ? tout est dit