En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

03.

Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

06.

Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans

07.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 7 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 7 heures 59 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 9 heures 30 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 13 heures 24 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 14 heures 27 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 14 heures 45 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 15 heures 4 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 15 heures 30 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 16 heures 26 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 16 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 7 heures 47 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 8 heures 47 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 10 heures 35 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 13 heures 55 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 14 heures 33 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 15 heures 2 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 15 heures 25 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 16 heures 9 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 16 heures 39 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 17 heures 12 min
© Reuters
© Reuters
Les yeux de Chimène

Nuit Debout : Christiane Taubira regarde avec "tendresse" le mouvement qui a encore dégénéré jeudi soir

Publié le 15 avril 2016
Pour l'ancienne ministre de la Justice, cette opération "est un signe de vitalité de la démocratie".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour l'ancienne ministre de la Justice, cette opération "est un signe de vitalité de la démocratie".

Un œil bienveillant. Ce jeudi, Christiane Taubira a dit regarder avec "tendresse" et "espoir" le mouvement Nuit Debout. Cette opération citoyenne a été lancée au soir du 31 mars, à Paris, sur le modèle des "Indignés" en Espagne ou de "Occupy Wall Street" aux Etats-Unis, et a essaimé dans plus d’une cinquantaine de villes françaises.

Lors d’une conférence sur le campus de Grenoble, l’ancienne garde des Sceaux a déclaré :"Je regarde avec une très grande tendresse ce mouvement. Je ne sais pas vers quoi il va déboucher mais, quel que soit son aboutissement, c’est une expérience collective, c’est une expérience citoyenne. C’est un signe de vitalité de la démocratie, je le regarde (...) pas seulement avec de la tendresse, avec de l’espoir, parce que je pense que nos institutions qui sont très solides ont besoin de respirer".

"La turbulence du peuple, du citoyen, ça m’a manqué", a-t-elle renchéri. "J’aime que ça bouge, j’aime que ça proteste, j’aime que ça discute, ça m’a beaucoup manqué pendant 40 mois cette inertie, cette atonie dans la société", a poursuivi Mme Taubira.

L'ancienne ministre de la Justice a accepté de revenir sur le projet de déchéance de nationalité. Cette mesure très controversée avait motivé son départ du gouvernement. Le 30 mars, elle a été abandonnée par François Hollande, à l'issue de quatre mois de controverse. "Je suis soulagée que la Constitution ne soit pas abîmée. Cependant je suis triste toujours du fait que ça ne soit pas un abandon lié à un sursaut éthique" a-t-elle souligné.

>>>> A LIRE AUSSI : Christiane Taubira, la garde des Sceaux qui avait abandonné la gestion du ministère de la Justice

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Geolion
- 16/04/2016 - 00:06
Elle a pouuri la justice !
Elle n'a plus à mettre son grain de sel où que ce soit ! Elle qui a pourri la justice ! Quant à "La nuit debout", les autorisations de sa tenue journalière devraient être refusées pour risque de trouble à l'ordre public" et en l'occurrence pour trouble répété à l'ordre public ! Imaginez si ces manifs étaient le fait de groupes de droite ! Ce serait un tollé médiatiques chez ces médias gauchistes et chez les socialo-communo-gauchos-bobos-mélancho ! Elles seraient vite interdites !
Cazeneuve est totalement incompétent et complice, par sa passivité, de la casse que devront payer les français. Quant à ses interventions lénifiantes, elles ne se résument qu'à des intentions sans suite. Combien de casseurs à la case prison ? Aucun, à mon avis !
Et quant à Hollande qui a monopolisé à plusieurs reprise les médias à propos d'une immigré clandestine du nom de Léonarda, il n'a pas une minute pour se prononcer sur la chienlit qui se passe autour de la place de la République ! Une honte !
Borgowrio
- 15/04/2016 - 18:54
République bananière ( du calme , ne pensez pas à mal)
Du moment qu'on fout la merde en France , elle est contente . Rien de surprenant . La vrai anomalie , comment une schizophrène comme elle a pu accéder a un poste d'une telle responsabilité . Comme dans les républiques bananières
Marie Esther
- 15/04/2016 - 17:03
elle a été plus qu'une erreur de casting
elle a continué de détruire le peu qui restait de professionnalisme dans la justice. Quelle horreur, toujours à défendre les ordures et non les victimes.
tendresse vis à vis de branleurs et de casseurs ? tout est dit