En direct
Best of
Best Of
En direct
© Reuters
Optimisme
Croissance : l’Insee maintient sa prévision de +0,4% pour le premier semestre 2016
Publié le 18 mars 2016
Pour l’institut, les entreprises et les ménages vont (un peu) mieux.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour l’institut, les entreprises et les ménages vont (un peu) mieux.

2016 ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices dans le monde entier. Entre les ratés de l’économie chinoise et les interrogations sur la croissance américaine, la France arrive pourtant à sortir son épingle du jeu, à en croire l’Insee qui a publié ses prévisions de croissance pour l’hexagone. S’il n’y a pas de quoi pavoiser, le maintien de l’objectif du gouvernement pour cette année 2016 (1,5%) serait un petit exploit. Déjà Bruxelles et le FMI affirment que Paris n’y arrivera pas.

Apparemment, l’Insee ne partage pas ce pessimisme ambiant et maintient ses prévisions de croissance pour les deux premiers semestres de l’année (0,4% chacun). Plusieurs facteurs y participent : le pouvoir d’achat a augmenté de 1,7% en 2015, un rythme qui n’avait plus été atteint depuis 2007. En 2016, il devrait encore croitre de 0,8%.  Surtout, les entreprises françaises vont bien mieux, notamment grâce à la chute du pétrole et aux mesures gouvernementales. Ainsi, le taux de marge des entreprises se rapproche de celui d’avant la crise économique. Si les indicateurs sont au vert et s’y maintiennent, le chômage pourrait alors enfin être endigué. Mais l’économie reste évidemment fragile.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi & Dimitri se marient (enfin) Charlotte Gainsbourg (enfin) heureuse; Justin Bieber & Hailey Baldwin n'ont pas consommé leur mariage; David Hallyday & Laura Smet ne se quittent plus, les princes William & Harry ne se kiffent plus
02.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Au tableau : Christophe Castaner mal à l’aise après une question d’un élève
05.
Une attaque informatique d'une ampleur inédite frappe Internet
06.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
07.
Assurance chômage, santé, retraite : l’agonie des systèmes paritaires de protection sociale s’accélère...
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Charlotte Casiraghi & Dimitri se marient (enfin) Charlotte Gainsbourg (enfin) heureuse; Justin Bieber & Hailey Baldwin n'ont pas consommé leur mariage; David Hallyday & Laura Smet ne se quittent plus, les princes William & Harry ne se kiffent plus
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Pour Marlène Schiappa, il y a "une convergence idéologique" entre "la Manif pour tous et les terroristes islamistes"
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
sna-hyper
- 18/03/2016 - 10:58
calcul biaisé
Si l'INSEE inclut les rémunérations des fonctionnaires dans le PIB ça explique en partie la croissance du PIB. Ce qui n'est pas dit c'est que ca augmente également les impôts ou la dette.