En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Sinistre ruse

Terrorisme : un des djihadistes du Bataclan s'est fait passer pour un membre du GIGN dans le but de déloger 40 personnes barricadées

Publié le 17 mars 2016
Les faits ont été rapportés par Caroline Langlade, une jeune femme présente sur les lieux, devant la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de 2015.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les faits ont été rapportés par Caroline Langlade, une jeune femme présente sur les lieux, devant la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de 2015.

Une tactique des plus sournoises. Alors qu'une quarantaine de personnes étaient retranchées dans un cagibi de 9m2 lors de l'attaque du 13 novembre contre le Bataclan, un des terroristes a tenté de les déloger en se faisant passer pour un policier. Dans un premier temps, le djihadiste a tenté de forcer le passage, en vain. " À chaque coup donné par le terroriste, on a tous tenu la porte, tenu le frigo, tenu le canapé...", a raconté Caroline Langlade, jeune femme présente sur les lieux, devant la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de 2015. "J'ai fait éteindre la lampe, fermer les fenêtres, afin qu'on ne soit pas vus, (...) pour pas que le terroriste voit combien nous étions en regardant par l'interstice de la porte, qui s'entrebâillait à chaque coup qu'il donnait", a-t-elle ajouté.

Ce n'est qu'ensuite que l'assaillant a tenté de ruser. "Ouvrez la porte, c'est le GIGN, je viens vous sauver", a-t-il dit afin d'inciter les gens à lui ouvrir la porte.  Cette nouvelle tactique ne prend pas et les personnes à l'intérieur refusent de lui ouvrir. C'est un vote à main levée qui va trancher le débat qui anime la petite pièce barricadée.

Lorsque les véritables policiers arrivent après la mort des terroristes, les occupants sont toujours méfiants et refusent de leur ouvrir. La Brigade antigang a dû leur donner un code à faire confirmer par téléphone auprès des services de police.  Finalement, une des personnes retranchées depuis plus de 3 heures craque et ouvre une fenêtre en criant : "Maintenant ça suffit, vous en êtes où ? Est-ce que c'est vous qui êtes derrière la porte? On veut sortir!"

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Le chômage est au plus bas au Royaume-Uni depuis 1974. Comment l’expliquer dans un pays empêtré dans le Brexit ?

06.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

07.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

01.

Les débits des réseaux pulvérisent les records

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Septentrionale
- 19/03/2016 - 08:01
La France socialopée
3 mois de prison ferme pour trois militants de Génération-Identitaire qui ont manifesté sans violence à Calais au motif " ces trois jeunes gens étaient parfaitement intégrés socialement". ~~~ Vrai jeu de massacre par une justice politiK. Les non-intégrés mahométans ont un bel avenir dans une France salopée. Les parlementaires surgeonnés par la moraline socialope regardent ailleurs.
langue de pivert
- 17/03/2016 - 18:33
Sinistre ruse ?
En parlant de technique sournoise (qu'attendre d'autre des rats d'allah ?)...si on parlait un peu de la tournure que prend cette soi-disant enquête parlementaire ? Les parlementaires ont-ils les compétences nécessaires pour ce qui n'est pas une enquête parlementaire mais ce qu'on appelle un "retour d'expérience" (comme dans les accidents de transport public, aéronautique etc) ? C'est carrément le sabotage de l'enquête de justice en cours ! (Une plainte est en cours à ce sujet par un avocat de victimes pour voyeurisme et entrave à la justice) Le rôle de cette enquête parlementaire n'est pas de faire "la morale" aux forces de l'ordre et aux services de secours (irréprochables...mais bien sûr perfectibles comme toutes entreprises humaines) mais d'enquêter sur les graves dysfonctionnements de l’exécutif en matière de sécurité contre le terrorisme pendant l'année 2015 ! 150 morts, 300 blessés sur la conscience, la poursuite encore actuellement du laxisme et de l'incompétence et ils dorment tranquille ? Faut pas se tromper de cible et se détourner des vrais responsables (les coupables étant clairement la vermine verte) Bien sûr, comme d'hab, l'opposition est aux abonnés absents !