En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Capture d'écran Youtube
Tension

Calais : les images de l'agression de deux journalistes par des migrants

Publié le 20 janvier 2016
"Nous avons été agressés par trois réfugiés, armés de spray au poivre et d’un grand couteau", raconte la journaliste néerlandaise Maaike Engels.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Nous avons été agressés par trois réfugiés, armés de spray au poivre et d’un grand couteau", raconte la journaliste néerlandaise Maaike Engels.

Alors qu’elle réalisait un reportage dans la jungle de Calais accompagnée d'un photographe, près d'un centre d’accueil et d'un campement humanitaire, la journaliste néerlandaise Maaike Engels a récemment été victime d'une agression, dont elle a décidé de diffuser les images sur la toile.

"Nous avons été agressés par trois réfugiés, armés de spray au poivre et d’un grand couteau. Fort heureusement, il ne s’est rien passé, et quelques migrants du camp de Calais sont venus à notre secours", raconte la journaliste qui travaillait à la réalisation d'un reportage intitulé "Calais : welcome to the jungle", avec le photographe Teun Voeten. Leur caméra qui fonctionnait toujours pendant l'agression a filmé cette vidéo d'une quarantaine de secondes.

Les images mises en ligne par la journaliste montrent le photographe molesté par trois personnes, puis poussé au sol sur une tente. Plusieurs de leurs confrères ont déjà rapporté des événements houleux avec les migrants et les forces de l'ordre, lors de reportages à Calais. Une plainte a notamment été déposée en décembre par un journaliste indépendant, qui assure avoir été victime de violences commises par des CRS, alors que ces derniers affrontaient des réfugiés. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

04.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

07.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 20/01/2016 - 17:03
Welcome to Calais!
Nous jugerons les caritativo-gauchistes et les politiciens responsable de cette nouvelle zone de non-droit, lorsque le front national aura rendu on pouvoir au peuple!