En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 5 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 5 heures 44 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 6 heures 10 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 7 heures 39 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 8 heures 50 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 10 heures 41 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 12 heures 4 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 13 heures 18 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 14 heures 16 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 15 heures 16 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 5 heures 58 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 7 heures 8 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 8 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 9 heures 34 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 11 heures 21 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 13 heures 1 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 14 heures 2 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 15 heures 33 min
© REUTERS/Benoit Tessier
© REUTERS/Benoit Tessier
Unité nationale

Ségolène Royal invite François Hollande à "ne pas renoncer" à la déchéance de nationalité

Publié le 22 décembre 2015
La ministre de l'Environnement n'est pas majoritaire au sein du Parti socialiste.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ministre de l'Environnement n'est pas majoritaire au sein du Parti socialiste.

Alors que François Hollande rétropédale sur le projet déchéance de nationalité pour les Français binationaux ayant commis des actes terroristes, Ségolène Royal estime qu'il ne faut "pas renoncer" à cette proposition qui avait été formulée devant le Congrès après les attentats du 13 novembre.

"Le Conseil d'Etat a dit que c'était conforme (au droit). A titre personnel, je pense que c'est une bonne décision", a lancé la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie. "D'abord elle a été annoncée par le chef de l'Etat et ensuite ça ne me choque pas du tout qu'un individu qui a porté atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation et qui a accompli des actes de terrorisme se voit retirer la nationalité française", a-t-elle poursuivi.

"J'entends l'argument qui consiste à dire 'De toute façon rien est utile puisque, au fond, les terroristes sont des fous et ils ont un rapport à la mort qui n'est pas le même que le nôtre. De toute façon, ils accompliront leurs actes quel que soit le droit'. Mais avec des raisonnements comme ça, on ne fait plus rien", a ajouté Ségolène Royal qui s'inscrit en faux contre la majorité de l'opinion socialiste.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pandore
- 23/12/2015 - 08:30
Encore trompée ????
Cocue un jour, cocue toujours !!! Et cette fois ci c'est par Taubira !!!!
A ce Flamby ; quel homme de parole.....
Borgowrio
- 22/12/2015 - 16:45
Influance de "Terra Nova " ?
Inefficace , peut être , mais savoir qu' on ne paye plus d'impôts pour subvenir aux besoins de ces traitres à la patrie , c'est déjà pas mal . Segolène sait bien , l'impact négatif que cette décision va avoir .
borissm
- 22/12/2015 - 15:27
La vraie question
n'est pas de retirer (déchoir de) la nationalité française, mais de ne pas l'accorder à ceux qui n'auraient jamais dû en bénéficier. Le vrai problème est celui du droit du sol (jus soli) : être français par le hasard d'un lieu de naissance, est-ce vraiment être un "national" ?