En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

06.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Immobilier : nouvelle bulle

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 3 heures 35 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 5 heures 9 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 6 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 7 heures 54 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 8 heures 17 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 9 heures 39 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 10 heures 33 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 10 heures 50 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 11 heures 10 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 4 heures 30 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 5 heures 53 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 6 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 7 heures 58 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 8 heures 33 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 10 heures 57 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 11 heures 19 min
© Reuters
© Reuters
Héros ordinaire

Le premier policier à être entré dans le Bataclan, et qui a tué un des terroristes, témoigne : "On se dit ils sont tous morts, c'est un moment d'effroi indescriptible"

Publié le 15 décembre 2015
Simplement équipés de leur arme de service et d’un gilet pare-balles léger, ce commissaire et son coéquipier ont décidé d’intervenir sans attendre les renforts.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Simplement équipés de leur arme de service et d’un gilet pare-balles léger, ce commissaire et son coéquipier ont décidé d’intervenir sans attendre les renforts.

Il raconte un "moment d'effroi indescriptible". Le premier policier entré dans le Bataclan le 13 novembre, alors que des terroristes retenaient en otage les spectateurs, a livré un témoignage poignant à la radio France Info. On apprend d'abord que cet homme est un policier "ordinaire", il ne fait pas partie du RAID ou de la BRIC.

Le 13 novembre, ce chef de service au sein de la BAC est de permanence. Alors que fuite la première alerte, une explosion au Stade de France, l'homme et son chauffeur, un policier comme lui, se mettent en route immédiatement. Mais sur le chemin leur parvient une nouvelle alerte: des fusillades dans l'est parisien. Ils changent d'itinéraire et arrivent donc en premier au Bataclan.

"Les gens sortent en hurlant et nous disent 'vite, vite, ils nous tirent dessus'. Certains nous expliquent que leur femmes ou leurs enfants sont à l'intérieur."

Les deux policiers prennent alors la décision d'intervenir sans attendre les renforts."Ce qui nous surprend immédiatement, c'est la lumière extrêmement forte, qui nous aveugle, précise le commissaire. "Le silence ahurissant, alors que, quelques secondes avant, il y avait des rafales de kalachnikov, des cris. A peine on rentre dans cette salle, il n'y a plus un bruit, c'est surréaliste. Et puis des centaines de corps, les uns sur les autres.On se dit ils sont tous morts, c'est un moment d'effroi indescriptible."

"J'ai laissé un message à ma compagne pour lui dire adieu..."

Simplement équipés de leur arme de service et d’un gilet pare-balles léger, les deux policiers, qui comprennent qu'ils ont affaire à des terroristes lourdement armés, passent à l'action. Le commissaire aperçoit l'un des trois terroristes, qui marche sur la scène de la salle de spectacle, sa Kalachnikov pointée sur un spectateur. "Il est très posé, il a l'air très calme", témoigne le policier. "On engage le tir immédiatement. On tire jusqu'à ce qu'il tombe au sol. Dans la foulée, une explosion surgit. Là, on se rend compte qu'ils sont susceptibles de se faire exploser avec leurs ceintures."

Après avoir sauvé la vie du spectateur, un échange de tirs avec les autres terroristes s'ensuit. Le commissaire raconte ensuite. "On avait décidé, avec mon équipier, qu'on ne laisserait pas ces gens sans nous. J'étais persuadé de mourir ce soir-là. J'ai donc laissé un message à ma compagne pour lui dire adieu"

Finalement, les deux hommes parviennent à sortir de la salle pour rejoindre les renforts de la BAC qui viennent d’arriver. Ils entrent à nouveau dans la salle pour sécuriser le rez-de-chaussée. Les terroristes sont toujours retranchés à l’étage avec des otages. Puis ce sont les policiers de la BRI qui donneront l’assaut.

Le commissaire raconte qu'il n' pas eu de besoin d'aller voir un psychologue mais de s'exprimer. Il explique aussi que ses proche ne comprennent pas "qu'on puisse sacrifier sa vie pour sauver d'autres personnes". Prochainement, il doit revoir la personne à qui il a sauvé la vie sur la scène du Bataclan.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

06.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Immobilier : nouvelle bulle

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TRXTRX de Paris
- 16/12/2015 - 17:07
Mon accord avec les commentaires de LouisArmandCremet et Baliste
Mon accord avec les commentaires de LouisArmandCremet et Baliste.
Faute de connaître vos noms, Vous serez dans ma mémoire "le Commissaire et son Assistant du Bataclan".
Avec tout mon respect.
Christian Terraux.
pasdesp
- 15/12/2015 - 14:11
Bravo pour votre courage qui
Bravo pour votre courage qui force l'admiration.
M. Hollande continuerait vous à recevoir dans les meetings PS voire à l'Elysée des rappeurs eructant "Nique la police" ?
Kaliste
- 15/12/2015 - 13:41
Bravo
Merci de votre engagement. Ce sont des gens comme vous qui sauveront la société française. Comme il le dit lui même, peu de gens comprennent qu'il ait pris des risques.