En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Résolution
Affaire Bettencourt : Patrice de Maistre ne fera pas appel après un accord avec la famille
Publié le 30 octobre 2015
L'ex-gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt n'aura donc pas droit à un nouveau procès en 2016.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ex-gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt n'aura donc pas droit à un nouveau procès en 2016.

Il aura fallu deux mois de négociations pour que Patrice de Maistre en termine avec cette tentaculaire affaire Bettencourt. Après un accord "financier et juridique," conclu avec Liliane Bettencourt et la famille Bettencourt-Meyers, Patrice de Maistre a décidé de ne pas faire appel de sa condamnation pour "abus de faiblesse." Le communiqué dévoilé par les avocats ne précise aucun montant et ne détaille pas les contre-parties mais les négociations auraient été amorcées par les représentants de Liliane Bettencourt.

Condamné en première instance à 30 mois de prison, dont un an avec sursis, et à 250.000 euros d'amende, Patrice de Maistre avait surtout été condamné à payer 12 millions d'euros de dommages et intérêts à l'héritière et souhaite désormais "tourner la page". C'est sur cette fameuse somme que l'accord a été réglée entre les différentes parties. L'entrepreneur Stéphane Courbit avait lui aussi évité l'appel par une négociation.

Restent donc six personnes qui devraient prendre place en appel dont François-Marie Banier, du 10 au 27 mai 2016 à Bordeaux.

Vu sur : Lu sur le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Le Royaume-Uni champion des investissements en capital risque malgré le risque du Brexit
04.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
05.
Et encore des contacts "volés" à ses utilisateurs : l’heure de dissoudre Facebook est-elle venue ?
06.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
07.
Notre-Dame de Paris : l'entreprise en charge des travaux impliquée dans un autre départ de feu récent
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires