En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© POOL New / Reuters
Booooouuuuuh

Hué et chahuté à La Courneuve, François Hollande a plaidé mardi pour l'égalité des chances dans les quartiers "fragiles"

Publié le 21 octobre 2015
Dix ans après les émeutes dans les banlieues, le déplacement du président était symbolique mais ne s'est pas passé comme prévu.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dix ans après les émeutes dans les banlieues, le déplacement du président était symbolique mais ne s'est pas passé comme prévu.

François Hollande espérait secrètement que sa visite à La Courneuve allait être marquante pour les jeunes du quartier et qu'ils l'accueilleraient avec bienveillance. Il n'en fut rien. Une centaine de jeunes s'est massée près des forces de l'ordre, venues sécuriser le quartier, et a hué le président à sa sortie de voiture. "Dégage", "le chômage, c'est maintenant", "on veut pas te voir" ont lancé les jeunes présents. 

Un accueil qui n'a pas fait trembler le chef de l'Etat qui a poursuivi son déplacement comme si de rien n'était. "Il n'y a pas de quartier perdu dans la République. Il n'y a pas une France périphérique", a-t-il dit en lançant dans ce quartier, l'Agence nationale de développement économique, baptisée "France Entrepreneur". Cette agence, annoncée en février dans la foulée des attentats de Paris qui ont focalisé l'attention sur les banlieues, vise à "multiplier par quatre" les créations d'entreprises venant de quartiers "fragiles" pour atteindre 20% des créations d'entreprises contre 5% aujourd'hui, a indiqué le président.

A LIRE AUSSI - SOS Banlieues : 10 ans après les émeutes et 9 mois après "l'apartheid social" dénoncé par Valls, quel bilan pour les quartiers en difficulté ?

Venant  "dix ans presque jour pour jour après la tragédie de Clichy, un drame qui avait profondément bouleversé notre pays et qui avait obligé le gouvernement de l'époque à décréter l'état d'urgence", François Hollande a plaidé pour l'égalité des chances dans les quartiers "fragiles". "C'est une toute autre image aujourd'hui qu'il faut donner. Ce que nous devons démontrer c'est qu'il y a des talents, des entrepreneurs, des créateurs, des jeunes qui veulent tout simplement réussir", a-t-il plaidé ajoutant "veut-on la même France ou doit-on être séparé, (être) pour les uns pour les autres des suspects parce qu'on ne serait pas du bon quartier, de la bonne couleur de peau ? C'est un enjeu considérable".

Depuis le début de son mandat, François Hollande s'est rendu une trentaine de fois dans les banlieues (dont une dizaine en Seine-Saint-Denis), qui avaient voté majoritairement pour lui en 2012.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

06.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

07.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy a démissionné

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nap4
- 21/10/2015 - 15:06
Égalité...
Égalité par ci, égalité par là. Égalité des chances, lutte contre les inégalités... On en crève de l'égalitarisme qui est devenu la religion majoritaire de la classe dirigeante.
Cependant, à l'évidence, les gargarismes d'égalitarisme ne font qu'aggraver les inégalités.
Mais paradoxalement, les banlieues sont devenues pourtant homogènes. Tout les citoyens y sont égaux dans l'assistanat et le non droit. De quoi se plaint-il alors ?
Texas
- 21/10/2015 - 14:32
Toujours...
.....les mêmes Mantras , mais un petit retour de Karma quand même....Your Holyness !
zouk
- 21/10/2015 - 14:24
FR. H.
HUé et chahuté et.... content de lui même