En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Parlons d'avenir

Angela Merkel est favorable à une union budgétaire

Publié le 02 décembre 2011
La chancelière allemande souhaite l’instauration d’un nouveau plafond budgétaire européen, mais réitère son opposition aux eurobonds.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La chancelière allemande souhaite l’instauration d’un nouveau plafond budgétaire européen, mais réitère son opposition aux eurobonds.

Trêve de paroles, il faut agir. A en croire Angela Merkel c’est imminent. La chancelière s’adressait vendredi matin aux parlementaires allemands au lendemain du discours de Nicolas Sarkozy à Toulon.

"Nous ne faisons pas que parler d'une union budgétaire, nous sommes sur le point de la réaliser"a affirmé la chef du gouvernement allemand. Cette union doit se construire "avec des règles strictes, au moins pour la zone euro", la principale de ces règles étant la mise en place d’un "nouveau plafond d'endettement européen" qui doit permettre "l’union de la stabilité".

Mais l'union budgétaire ne doit en aucun cas impliquer une mise en commun des dettes. Angela Merkel a donc répété son opposition à l’émission d’euro-obligations (ou eurobonds) par la BCE, une piste à laquelle Nicolas Sarkozy est lui favorable. Ce n’est pas là "une solution à la crise", a maintenu Angela Merkel.

Par ailleurs, la volonté d’union budgétaire d’Angela Merkel doit s’accompagner de sanctions automatiques si un État dépasse le maximum de déficit public fixé à 3% du PIB, ou la limite de 60% d'endettement par rapport au PIB, soit les critères de Maastricht que nombre d’Etats ont outrepassé en raison de la crise. La chancelière souhaite également introduire un recours devant la Cour de justice européenne en cas d'infraction budgétaire d'un État.

Enfin, elle a appelé à la patience pour résoudre la crise, jugeant que "celui qui réussit n'est pas forcément celui qui part le plus vite. C'est celui qui est conscient de ce qu'implique le fait de courir toute la distance".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

05.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

06.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

07.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Jean-Francois Morf
- 03/12/2011 - 20:38
J'attend toujours qu'un de ces beaux dirigeants hyper riches...
Montre l'exemple en baissant son salaire et ses bonis de moitié, (l'attraction du pouvoir est telle qu'il pourrait payer pour exercer ce pouvoir), puis qu'il baisse ses ministres hyper-payés de -40%, puis qu'il baisse ses députés surpayés de -30%, puis ses fonctionnaires de -20%, et ensuite tous les salaires du pays de -15%!
C'est la condition pour que les prix en Italie et en Grèce redescendent!
alankin
- 02/12/2011 - 12:36
merkel n'est pas à la hauteur...
quand on la voit faire la danse du ventre pour de petites combines électorales. Elle creuse la fosse dans laquelle tombera l'Europe dans quelques mois, après une balle dans la nuque. la BCE n'appartient pas plus à Merkel qu'aux autres pays. or il semblerait qu'elle pense le contraire : l'Euro serait la "chose" Allemande. Eh bien non.
Quand Angela ne pourra plus rien vendre en Europe, elle partira