En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 10 min 38 sec
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 1 heure 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 5 heures 7 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 6 heures 45 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 9 heures 32 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 11 heures 1 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 12 heures 1 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 12 heures 52 min
décryptage > Défense
Graal du XXIeme siècle ?

Défense : le retard technologique de la France s’accumule

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Politique
Casse-tête

Retraites : 49.3, retrait ou "bidouille", quel chemin de sortie de crise serait le moins dommageable pour Macron ?

il y a 14 heures 21 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 52 min 10 sec
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 2 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 5 heures 16 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 7 heures 27 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 10 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 11 heures 25 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 12 heures 20 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Politique
Tri sélectif

Chasse aux ex-LR "trop conservateurs" : le pari politique risqué des LREM à Paris

il y a 14 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

il y a 14 heures 43 min
Sans surprise

Air France : le plan de réduction des effectifs est lancé

Publié le 01 octobre 2015
Après l’échec des négociations avec les pilotes, la compagnie aérienne évoque des licenciements secs et la fermeture de certaines lignes long-courriers.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après l’échec des négociations avec les pilotes, la compagnie aérienne évoque des licenciements secs et la fermeture de certaines lignes long-courriers.

L'annonce a été faite en fin de journée : le conseil d’administration d’Air France-KLM a annoncé ce jeudi sa décision de lancer le plan B dit "d’attrition", qui prévoit des fermetures de lignes, des reports d’investissements et surtout de nouvelles suppressions de postes. Une décision prise à l’unanimité des administrateurs, ce qui inclut les représentants de l’Etat et ceux des salariés. Ce plan sera ensuite soumis dès ce vendredi, pour la forme, au conseil d’administration d’Air France, avant d’être présenté, avec plus ou moins de détails, au comité central d’entreprise lundi prochain.

Les grandes lignes de ce plan B sont déjà connues. Faute de gains de productivité, la direction d’Air France va supprimer un certain nombre de lignes et de fréquences déficitaires, à hauteur de 10 % de l’offre long-courriers, afin de ramener la proportion des lignes long-courriers déficitaires de 50 % actuellement à 20 % à l’horizon 2018. Selon nos informations, 37 fréquences et 5 lignes seraient supprimées d’ici à 2018. En otre, 14 avions long-courriers devraient quitter la flotte (en incluant les A340 dont le départ était déjà prévu). Par mesure d’économie, Air France devrait également reporter les premières livraisons de Boeing 787, attendus à partir de novembre 2016.

Mais le chiffre le plus attendu est celui des suppressions de postes prévues, et plus précisément, le nombre des licenciements secs qui pourraient en découler, la direction ayant clairement annoncé que ceux-ci ne pourraient être évités. Mais, aucune estimation des sureffectifs n’a été avancée par la direction. Encore moins un chiffre de départs contraints. Avant de chiffrer un plan de licenciement, Air France devra produire un plan de gestion prévisionnel des emplois et des compétences.(GPEC). Toutefois, on estime généralement qu’un seul avion long-courrier représente 20 emplois de pilotes, 80 postes d’hôtesses et stewards et 250 emplois au sol. Le retrait de 14 appareils représenterait donc 4.900 emplois. Mais il ne s’agit que d’une estimation.

La direction d’Air France a déjà indiqué, lors du précédent CCE, qu’il n’y aurait pas de plan licenciements secs massifs chez les personnels au sol, hormis dans certains services ou escales de province où les sureffectifs sont trop importants (on cite Marseille et la Corse). Ces sureffectifs seraient donc résorbés par un nouveau plan de départs volontaires, sans départ contraint. Pour les personnels navigants commerciaux (PNC), c’est plus incertain. Eux-aussi pourraient se voir proposer un plan de départ volontaires, mais à condition que les négociations sur les gains de productivité évoluent positivement. Or pour l’heure, un seul syndicat, l’UNAC, a accepté d’y participer. En revanche, les pilotes ne devraient pas être épargnés par les licenciements secs. Un plan de départs volontaires serait en effet jugé trop coûteux et contre-productif.

En cours de journée, le Premier ministre Manuel Valls avait pourtant prôné une reprise des négociations, tout en apportant son soutien à la direction d'Air France. "Comme l’a indiqué le Conseil d’administration qui a exprimé son soutien unanime, nous devons avancer dès aujourd’hui pour garantir un avenir durable aux activités du groupe lui permettant de participer à la croissance du secteur en s’appuyant sur ses activités les plus compétitives. Nous tenons à réaffirmer notre détermination à faire d’Air France-KLM un des leaders dans la consolidation du secteur au niveau mondial", a déclaré Alexandre de Juniac, président-directeur général d’Air France-KLM.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 02/10/2015 - 09:51
Un peu cher il est vrai...
mais comme les gens préfèrent les low cost en tout genre.....

Remarque, quand ils auront des salaires low cost, ils fermeront leurs grandes G;;; l'important est de voyager, n'est ce pas...comme tout les troupeaux de moutons du monde..
tubixray
- 02/10/2015 - 08:52
Ici le commandant de bord
Je suis arrogant, mieux payé et travaillant moins que tous mes collègues des autres compagnies quant à vous passagers et PNC (personnels naviguants commerciaux) je vous méprise profondément. Comme les contrôleurs du ciel, seul mon statut m’intéresse, Air France peut crever ou s'appeler Air Qatar Europe .... merci de votre attention et bon séjour dans la salle d'embarquement.
jurgio
- 01/10/2015 - 23:00
Encore un vieux fromage qui ne nourrit plus
et il faut se résoudre à racler le moisi.