En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

02.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

03.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

04.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

05.

Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille

06.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

07.

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 11 heures 23 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 12 heures 42 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 13 heures 14 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 13 heures 56 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 14 heures 44 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 16 heures 19 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 16 heures 44 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 17 heures 57 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 19 heures 1 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 11 heures 34 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 12 heures 49 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 13 heures 28 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 14 heures 26 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 16 heures 35 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 17 heures 33 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 18 heures 37 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 9 heures
© BFMTV
© BFMTV
Soutien

Philippe de Villiers soutient Morano et dénonce "une préférence musulmane"

Publié le 01 octobre 2015
L'ancien candidat à la présidentielle était sur le plateau de BFMTV pour présenter son nouveau livre.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien candidat à la présidentielle était sur le plateau de BFMTV pour présenter son nouveau livre.

C'est un Philippe de Villiers désabusé qui sort de son lent silence médiatique, à l'occasion de la sortie de son nouveau livre. Sur le plateau de BFMTV, le président du Mouvement pour la France dresse un portrait sombre du pays qu'il considère "très en danger."  Selon lui, "la France s'effondre de l'intérieur, elle devient une société multiculturelle, on apprend à l'école à haïr la France" lâche-t-il. "Elle est submergée de l'extérieur puisque nous sommes à la veille d'une véritable invasion migratoire". Pas étonnant qu'il soit désormais un des rares à soutenir Nadine Morano après le tollé des propos.

"On voit bien ce qu'elle a voulu dire" affirme-t-il. "La France, à l'origine, est un pays de race blanche. Aujourd'hui, la France n'est pas un pays de race blanche, elle est multi-ethnique, mais elle est uni-culturelle. (...) Si on lui tombe dessus aujourd'hui, c'est parce qu'il y a une préférence musulmane. Regardez ce qu'il se passe: l'accueil des migrants. On est en train de fabriquer un Kosovo islamique".

"Je sais ce qu'elle a voulu dire, Morano" martèle-t-il. "Elle n'a pas voulu dire qu'elle était raciste! Qu'est-ce qu'il faut dire? La France est un pays de race noire?"

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
solognitude
- 01/10/2015 - 17:39
Piqure de rappel,
C'est une évidence, avec De Villiers, on revient véritablement aux fondamentaux.Et malgré toutes les railleries à son égard, il fait réellement office de bon ballon d'oxygène!
Djib
- 01/10/2015 - 14:15
Un jour ils interdiront la rediffusion des films des années 70.
Il suffit de revoir "elle court elle court la banlieue" pour constater que notre pays a subi une transformation majeure sous le coup d'une immigration subie ou encouragée, tantôt encensée, tantôt minorée au gré des exigences de la manipulation. Dans le même temps tous ceux qui osaient s'interroger sur la pertinence des politiques d'immigration, qui s'inquiétaient des ratés de l'intégration, constataient les effets délétères du communautarisme et l'influence grandissante d'un islam sectaire et agressif, ont été traqués par les chiens de garde à carte de presse, les chasseurs de dérapages, les renifleurs de nauséabond. Ceux qui pouvaient s'exprimer ont été lynchés par les petits marquis de la médiasphère avec souvent le concours des juges. Alors la plupart des Français sont rentrés dans le rang de la bien pensance et ont répondu "comme il fallait" aux questions biaisées posées par les "commissaires journalistes". Mais les systèmes totalitaires doivent toujours en faire plus pour lutter contre la réalité dérangeante. Un jour ils interdiront la rediffusion de films qui montrent une "France rance" avant de nous crever les yeux pour nous empêcher de voir ce qu'ils ont fait de ce pays.
Gémap
- 01/10/2015 - 13:33
Bleu
Non! Il n'y a en France ni blancs ni noirs, il n'y a que des bleus. Par contre la majorité des Français sont bleu ciel