En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© BFMTV
Soutien

Philippe de Villiers soutient Morano et dénonce "une préférence musulmane"

Publié le 01 octobre 2015
L'ancien candidat à la présidentielle était sur le plateau de BFMTV pour présenter son nouveau livre.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien candidat à la présidentielle était sur le plateau de BFMTV pour présenter son nouveau livre.

C'est un Philippe de Villiers désabusé qui sort de son lent silence médiatique, à l'occasion de la sortie de son nouveau livre. Sur le plateau de BFMTV, le président du Mouvement pour la France dresse un portrait sombre du pays qu'il considère "très en danger."  Selon lui, "la France s'effondre de l'intérieur, elle devient une société multiculturelle, on apprend à l'école à haïr la France" lâche-t-il. "Elle est submergée de l'extérieur puisque nous sommes à la veille d'une véritable invasion migratoire". Pas étonnant qu'il soit désormais un des rares à soutenir Nadine Morano après le tollé des propos.

"On voit bien ce qu'elle a voulu dire" affirme-t-il. "La France, à l'origine, est un pays de race blanche. Aujourd'hui, la France n'est pas un pays de race blanche, elle est multi-ethnique, mais elle est uni-culturelle. (...) Si on lui tombe dessus aujourd'hui, c'est parce qu'il y a une préférence musulmane. Regardez ce qu'il se passe: l'accueil des migrants. On est en train de fabriquer un Kosovo islamique".

"Je sais ce qu'elle a voulu dire, Morano" martèle-t-il. "Elle n'a pas voulu dire qu'elle était raciste! Qu'est-ce qu'il faut dire? La France est un pays de race noire?"

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

BCE : pourquoi l’équipe de Christine Lagarde pourrait cruellement manquer d’économistes

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

07.

RugyGate : les mécanismes de notre sadisme collectif

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Quand Jeff Bezos affirme à ses employés qu’"Amazon fera faillite, car Amazon n’est pas immortelle"

05.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Cet autre mal Français qui se cache derrière le recul de la liberté d’expression en France

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Solognitude
- 01/10/2015 - 17:39
Piqure de rappel,
C'est une évidence, avec De Villiers, on revient véritablement aux fondamentaux.Et malgré toutes les railleries à son égard, il fait réellement office de bon ballon d'oxygène!
Djib
- 01/10/2015 - 14:15
Un jour ils interdiront la rediffusion des films des années 70.
Il suffit de revoir "elle court elle court la banlieue" pour constater que notre pays a subi une transformation majeure sous le coup d'une immigration subie ou encouragée, tantôt encensée, tantôt minorée au gré des exigences de la manipulation. Dans le même temps tous ceux qui osaient s'interroger sur la pertinence des politiques d'immigration, qui s'inquiétaient des ratés de l'intégration, constataient les effets délétères du communautarisme et l'influence grandissante d'un islam sectaire et agressif, ont été traqués par les chiens de garde à carte de presse, les chasseurs de dérapages, les renifleurs de nauséabond. Ceux qui pouvaient s'exprimer ont été lynchés par les petits marquis de la médiasphère avec souvent le concours des juges. Alors la plupart des Français sont rentrés dans le rang de la bien pensance et ont répondu "comme il fallait" aux questions biaisées posées par les "commissaires journalistes". Mais les systèmes totalitaires doivent toujours en faire plus pour lutter contre la réalité dérangeante. Un jour ils interdiront la rediffusion de films qui montrent une "France rance" avant de nous crever les yeux pour nous empêcher de voir ce qu'ils ont fait de ce pays.
Gémap
- 01/10/2015 - 13:33
Bleu
Non! Il n'y a en France ni blancs ni noirs, il n'y a que des bleus. Par contre la majorité des Français sont bleu ciel