En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

03.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Journée de commémorations
11 novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument en mémoire des soldats morts
il y a 4 heures 7 min
pépites > International
Incertitude
Bolivie : Morales démissionne, le pays plonge dans l'incertitude
il y a 5 heures 32 min
pépites > Terrorisme
Expulsion
La Turquie va expulser 11 djihadistes français dans les prochains jours
il y a 6 heures 50 min
décryptage > Europe
Les entrepreneurs parlent aux Français

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Economie
(Piètres) raisons

1,3% de croissance en France : pourquoi pas plus ? Quatre (piètres) raisons et une obligation

il y a 11 heures 56 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

La droite française est-elle maudite ? : les causes historiques de la malédiction de la droite

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Environnement
Immobilité

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

il y a 12 heures 40 min
décryptage > Media
Totalitarisme de la gentillesse

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

il y a 13 heures 8 min
décryptage > Politique
Esprit du 11 novembre, es-tu là ?

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

il y a 14 heures 11 min
pépites > Economie
Renouveau
Le Medef pourrait changer de nom et être rebaptisé "Entreprises de France"
il y a 1 jour 32 min
Grossière erreur...
Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween
il y a 4 heures 38 min
light > Culture
Hommage
Abou Dabi inaugure sa nouvelle avenue Jacques Chirac
il y a 6 heures 21 min
décryptage > Politique
Vraiment ?

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

il y a 8 heures 14 min
décryptage > Sport
Réel succès ?

Cette maladie du tennis français qui se cache derrière la victoire de la France en finale de la FED Cup

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les mystères médicaux autour de l’affaire de la nouvelle formule du Levothyrox

il y a 12 heures 19 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Au secours ? Amazon veut rendre Alexa intelligente en traitant nos données personnelles
il y a 12 heures 31 min
décryptage > Religion
Nouvelle ère

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

il y a 12 heures 44 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

il y a 14 heures 6 min
décryptage > Histoire
L'air du temps

11 Novembre : il y a 100 ans débutaient les années folles… Aujourd’hui, les années vaches (sacrées) folles ?

il y a 14 heures 23 min
light > Finance
Bon investissement
Actions de la Française des Jeux : attention aux arnaques aux sites frauduleux
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Le retour

Michel Neyret, ex-numéro deux de la PJ lyonnaise, est renvoyé en correctionnelle

Publié le 08 septembre 2015
Le flic déchu comparaîtra notamment pour violation du secret professionnel, corruption et trafic d'influence passifs par personne dépositaire de l'autorité publique, détournement de scellés de stupéfiants, détention, offre ou cession de ces produits et association de malfaiteurs en vue de commettre une partie de ces délits.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le flic déchu comparaîtra notamment pour violation du secret professionnel, corruption et trafic d'influence passifs par personne dépositaire de l'autorité publique, détournement de scellés de stupéfiants, détention, offre ou cession de ces produits et association de malfaiteurs en vue de commettre une partie de ces délits.

L'affaire avait ébranlé toute la police française, en 2011. Michel Neyret est ainsi, quatre plus tard, renvoyé en correctionnelle pour un scandale de corruption digne d'un scénario de cinéma. L'ex-numéro deux de la PJ lyonnaise n'est pas le seul concerné puisque huit personnes au total seront jugées par le tribunal correctionnel de Paris: l'épouse de Michel Neyret, trois anciens subordonnés, trois membres présumés du milieu lyonnais et un avocat de la ville de Lyon.

"Pas surpris", Michel Neyret a exprimé sur RTL "une sorte de soulagement" de pouvoir "présenter (ses) arguments" lors d'un "débat devant le tribunal". "J'ai travaillé pendant 35 ans pour neutraliser des malfaiteurs, je l'ai toujours fait", a-t-il martelé. Michel Neyret, 59 ans, était un policier au sommet en 2010. Une légende dans la ville des Gones. La PJ parisienne enquête alors sur un réseau international de cocaïne et saisit à Neuilly-sur-Seine 100 kg de poudre. L'un des suspects est une figure du milieu, Yannick Dacheville, en fuite.

Neyret est accusé d'être un "ripou" qui renseigne le milieu et a détourné des saisies de stupéfiants. Ce scandale, en 2011, était en tout cas le premier d'une série d'affaires qui ont ébranlé l'institution policière : trafic de cocaïne présumé à Roissy, soupçons de détournement de cocaïne à la PJ parisienne, également touchée par des accusations de viols portées par une touriste canadienne, fuites présumées qui ont coûté sa place à l'ex-patron du 36, quai des Orfèvres Bernard Petit.

Des écoutes téléphoniques étonnent les enquêteurs : un homme réputé proche du milieu lyonnais, Gilles Benichou, cherche des renseignements sur ce dont dispose la justice contre Dacheville. Et en obtient. Son informateur semble Neyret. Il est mis en examen en septembre 2011, un an avant d'être révoqué. Selon une source proche du dossier, l'enquête démontre alors que "Neyret rendait des services divers" à Gilles Benichou, le frère d'un "indic", et à d'autres membres présumés de la pègre lyonnaise.

Le policier a consulté les fiches de figures du milieu, comme Cyril Astruc, alias Alex Kahn, personnage central de l'escroquerie à la taxe carbone, ou encore Stéphane Alzraa. Il est soupçonné d'avoir informé ces deux-là "du contenu de dossiers judiciaires traités par son service et par d'autres services de police", selon une source proche du dossier. Lui sont également reprochées "des interventions auprès de policiers et de magistrats".

Mais ce n'est pas tout. En effet, les enquêteurs pensent qu'il s'est aussi "procuré et a essayé de se procurer de la résine de cannabis ayant fait l'objet de saisies" afin "de la remettre à plusieurs personnes qui l'ont revendue". Des faits présumés qui vaudront à l'ex-patron de l'antenne de la PJ de Grenoble et à deux anciens des "stups" de Lyon de comparaître à ses côtés.

Neyret admettra ces "prélèvements", destinés selon lui à "récompenser ses informateurs", une pratique présentée comme "ancienne", et invoquant "son désir d'être efficace" contre les malfaiteurs. Mais ses ex-confrères relèvent qu'il a très peu utilisé sa carte de crédit, très peu retiré d'espèces durant cette période. Son épouse a expliqué que des membres présumés du milieu donnaient "de ci de là des sommes de 1.000 euros à son mari", ce que Neyret a contesté. Et Neyret multiplie les viyages au soleil : Marrakech, Ajaccio, Cannes, se paie une montre et des vêtements de luxe...

Michel Neyret comparaîtra notamment pour violation du secret professionnel, corruption et trafic d'influence passifs par personne dépositaire de l'autorité publique, détournement de scellés de stupéfiants, détention, offre ou cession de ces produits et association de malfaiteurs en vue de commettre une partie de ces délits. L'avocat renvoyé en correctionnelle, David Metexas, a réfuté "catégoriquement" s'être livré à un recel de violation du secret professionnel: "On me reproche des infractions commises par d'autres personnes dont je suis l'avocat", "la confidentialité de mes échanges avec mes clients a été bafouée".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

03.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires