En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Au tableau
Rentrée scolaire : Najat Vallaud-Belkacem écrit aux parents d'élèves alors que 2015 est l'année des nouveautés
Publié le 01 septembre 2015
Le retour à l'école se fera ce mardi 1er septembre pour plus de 12 millions d'élèves. Dans cette missive, la ministre défend les nouveautés de la rentrée, mais aussi celles qui entreront en vigueur l'année prochaine, notamment la déjà célèbre réforme du collège.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le retour à l'école se fera ce mardi 1er septembre pour plus de 12 millions d'élèves. Dans cette missive, la ministre défend les nouveautés de la rentrée, mais aussi celles qui entreront en vigueur l'année prochaine, notamment la déjà célèbre réforme du collège.

Le réveil a déjà sonné et les cartables sont prêts. Bientôt, plus de 12 millions d'élèves vont reprendre le chemin de l'école. Pour Najat Vallaud-Belkacem c'est la première rentrée en tant que ministre de l'Education. Cette dernière, malgré les critiques, avance, sûre de son fait. Pour rassurer les parents, elle a même pris sa plus belle plume pour leur écrire. Cette missive de deux pages sera diffusée dans les établissements, rapporte Le Progrès, qui publie des extraits du document. Najat Vallaud-Belkacem y défend les nouveautés de la rentrée, mais aussi celles qui entreront en vigueur l'année prochaine, notamment la déjà célèbre réforme du collège.

A lire aussi : Rentrée scolaire : pourquoi le big bang qui pourrait vraiment changer l’Education nationale dépasse de très loin ce que l’école peut faire à elle seule

La ministre évoque la réforme du collège qui, selon elle, "sera soigneusement préparée". Dans sa lettre, Najat Vallaud-Belkacem met en avant la "refondation d’une école recentrée sur l’acquisition des savoirs fondamentaux". "Faire progresser les élèves, c’est le sens de la réforme des rythmes éducatifs, (...) c’est la finalité du nouveau programme de l’école maternelle, (...), c’est l’exigence qui aura présidé à la réforme du collège", écrit la ministre. Elle l'assure, cette dernière réforme, qui a défrayé la chronique pendant de longues semaines au printemps, "sera soigneusement préparée, avec les enseignants, pendant toute l’année à venir en vue de son entrée en vigueur à la rentrée 2016". Najat Vallaud-Belkacem rappelle également aux parents qu'ils sont invités à signer une "charte de la laïcité à l'école".

2015 est l'année des nouveautés : si la réforme du collège ne va être que testée dans certaines villes, en revanche, la "morale laïque", la réforme des ZEP et enfin la maternelle recentrée sur son "cycle" seront au programme. Alors, au tableau !

 

 

Vu sur : Lu sur Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
04.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
05.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
06.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
07.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 01/09/2015 - 20:32
elle a avalé un clown
La Najat.
hibernato
- 01/09/2015 - 14:59
Vite une collecte pour lui offrir un Aller Simple vers Casa
En "Business" pour qu'elle n'est pas de soucis de surcharge bagage et avec menu halal
Mario
- 01/09/2015 - 12:30
elle continue le detricotage
elle continue le detricotage de l'héritage ou ce qui reste de l'héritage de nos ancêtres .
Je me considère comme conservateur dans le sens ou je conserve ce qui fonctionne et change ce qui ne va pas .
Avec des gens comme belkacem, la France, et depuis longtemps ,détruit ce qui marchent et développe ce qui ne fonctionnent pas . 50 ans que l'on fait du progressisme dans l'éducation et le résultat est désespérant.