En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© REUTERS/Philippe Wojazer
Vers un monde moderne ?

La justice du XXIe siècle selon Taubira présentée en Conseil des ministres

Publié le 31 juillet 2015
La Garde des Sceaux est sur le point de présenter son projet de loi qui consiste à ne plus considérer un défaut de permis comme un délit.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Garde des Sceaux est sur le point de présenter son projet de loi qui consiste à ne plus considérer un défaut de permis comme un délit.

C'est le grand jour : celui où le XXIème siècle s'adapte à la délinquance. Christiane Taubira présentera ce vendredi matin, son projet de loi sur le permis devant le Conseil des ministres. Nommé "La justice du XXIème siècle", le texte prévoit entre autre que le défaut d'assurance et de permis de conduire ne soient plus considérés comme des délits et ne soient passibles que d'une amende de 500 euros (400 euros si le paiement est effectué dans les 15 jours, 750 euros en cas de majoration)."Lorsque les faits seront commis de façon renouvelée, ou commis en même temps que d’autres infractions, ils continueront de constituer des délits", indique cependant le projet de loi.

Pourquoi ne plus considérer un défaut de permis comme un délit ? Selon la Chancellerie, par gain de temps. En effet, cette sanction serait "plus rapide et plus systématique" et devrait éviter les longues procédures de justice.Plus besoin de passer devant un juge ou de craindre la peine de prison (à moins de récidiver), un chèque de 500 euros devrait permettre aux conducteurs roulant sans permis, sans assurance (ou sans les deux) de conduire sans craindre la peine actuelle : 15 000 euros d'amende et un an d'emprisonnement. L'issue de ce Conseil des ministres est attendue dans la journée. 

"S'il n'y a pas d'acceptabilité dans la société, nous en tirerons tous les enseignements" a déclaré la garde des Sceaux ce vendredi matin, au micro de France Inter. Celle-ci se dit prête à renoncer, si la société se montre défavorable à son projet de loi. 

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pourquoi-pas31
- 31/07/2015 - 20:38
Quelles sont les autres mesures de ce projet ?
Ce problème de conduite sans permis n'est il pas l'arbre qui cache la forêt ???? Messieurs les journalistes, une réponse s'il vous plait !
thymthym711
- 31/07/2015 - 16:41
Donner du sens... ou pas !
Madame Taubira ne veut pas seulement vider les prisons, elle veut également vider la nation de tout ce qui lui donne un sens. Laissons le pays aux mains de telles personnes et la France finira en coquille vide. La nature ayant horreur du vide il est à craindre que la suite ne soit pas agréable à vivre.
En société, la justice "automatique" est-elle encore la justice ?
Chez un humain il y a les axes réflexes, automatiques, et les autres. Que serait un humain réduit aux seuls actes automatiques ?
N'en est-il pas de même pour la société ? Que sera-t-elle quand on l'aura réduite aux seuls actes automatiques ? Actes dans lesquels il y a le moins d'humanité !
abracadarixelle
- 31/07/2015 - 15:59
Et comment la "société" .....
...va - t elle manifester son opposition ? Je propose que les titulaires de permis de conduire déferlent dans les rues et bloquent les issues au ( pseudo) ministère de la Justice et retiennent cette pseudo-ministre mais vraie fossoyeuse de notre société en otage jusqu'à sa démission.