En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

05.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

06.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Japon : les images choc d'une ville submergée

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

ça vient d'être publié
light > Sport
"Etat de santé confidentiel"
Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1
il y a 2 heures 44 min
pépite vidéo > Santé
Prouesse médicale
Une opération de deux soeurs siamoises s'est déroulée avec succès
il y a 3 heures 39 min
pépites > Santé
Réponse du gouvernement
Crise à l'hôpital : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" et promet des mesures fortes
il y a 5 heures 1 min
décryptage > Société
Rhétorique hochet

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

il y a 6 heures 20 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 13 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Greco" au Grand Palais : Greco, ce génie...

il y a 8 heures 7 min
pépites > International
Bras de fer
Recep Tayyip Erdogan considère que les propos d'Emmanuel Macron sur l’Otan et la Turquie sont "inacceptables"
il y a 9 heures 30 min
décryptage > Europe
Facilité

Souveraineté numérique : attention aux pièges de l’ambition politique européenne

il y a 10 heures 32 min
décryptage > Consommation
Enchères Patek Philippe

Une montre en acier adjugée à 28 millions d’euros, c’est extravagant, mais n’est-ce pas indécent ?

il y a 11 heures 19 min
décryptage > International
Lueur d'espoir

Quand l’Amérique du Sud trahit les espoirs de la gauche radicale … à moins que ce ne soit l’inverse

il y a 11 heures 57 min
pépites > Europe
Voix de la France
La candidature de Thierry Breton à la Commission européenne a été validée par les eurodéputés
il y a 3 heures 15 min
pépites > International
Lourd bilan
Cessez-le-feu à Gaza après deux jours d'affrontements
il y a 4 heures 42 min
pépite vidéo > France
Incendie
Le toit de la mairie d'Annecy a été ravagé par les flammes
il y a 5 heures 33 min
pépites > France
Coup de sang
Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"
il y a 6 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

il y a 7 heures 59 min
light > High-tech
Mickey détrône Netflix
10 millions de personnes se sont abonnées à Disney + en un seul jour
il y a 9 heures 4 min
décryptage > Politique
Engagement

Combats de gauche : alerte à la supériorité morale

il y a 10 heures 11 min
décryptage > Santé
Manger avec Atlantico

Vous n'aimez pas les épinards ? Cette étude scientifique vous explique pourquoi

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Politique
Espèce protégée ?

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

il y a 11 heures 43 min
décryptage > International
Crise

Fin de l’histoire : leçons planétaires d’une démission bolivienne

il y a 12 heures 2 min
© REUTERS/Philippe Wojazer
© REUTERS/Philippe Wojazer
Qu'en est-il ?

Grèce, nucléaire iranien, terrorisme, emploi : ce que François Hollande a déclaré lors de son interview du 14 juillet

Publié le 14 juillet 2015
Le président évoque son rôle dans les négociations avec la Grèce, les limites de l'accord sur le nucléaire iranien, les mesures mises en place dans la lutte contre le terrorisme et ses objectifs pour augmenter la croissance.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président évoque son rôle dans les négociations avec la Grèce, les limites de l'accord sur le nucléaire iranien, les mesures mises en place dans la lutte contre le terrorisme et ses objectifs pour augmenter la croissance.

Comme chaque 14 juillet, François Hollande a reçu Claire Chazal et David Pujadas à l’Elysée et leur a accordé une interview au cours de laquelle le président aborde tous les points marquant de l’actualité. A commencer par la Grèce. "C’est l’Europe qui a gagné, la France a joué son rôle", a martelé le président de la République, qui s’est dit satisfait que la Grèce reste dans la zone euro. "Je n’accepte pas qu’un pays soit humilié, surtout en Europe. Ce n’est pas ma vision de l’Europe", a-t-il déclaré. François Hollande a salué le courage et le travail d’Alexis Tsipras. Il aussi admit que la chancelière Angela Merkel avait eu besoin d’être rassurée, d’avoir des garanties, des preuves, mais qu’elle avait parfaitement compris les enjeux pour Athènes. Pour le président, l’issue finale des négociations est une victoire. Notamment parce que si la Grèce était sortie de la zone euro, la moitié du prêt accordé par la France aurait été perdu. "Je veux veiller sur l’intérêt de la France, je veux veiller sur l’argent des Français".

L’Iran sur la question du nucléaire

Puis le président a confirmé la signature d’un accord sur le nucléaire iranien. "C’est un accord très important", a-t-il précisé, insistant sur le fait que "la France a été ferme". Ainsi, l’Iran a accepté de "réduire ses capacités" nucléaires et s’est formellement engagée auprès des états internationaux. Le président a également indiqué que des "vérifications seraient faites" sur place, afin de contrôler si l’Iran respecte cet accord. Si tel n’était pas le cas, les sanctions levées seraient aussitôt rétablies. "Au-delà de la confiance, il y a un mécanisme", confirme François Hollande à David Pujadas. "Pour la paix, la France doit parler avec tous […] Mais il faut rester extrêmement vigilant".

La montée en puissance du terrorisme

Concernant le terrorisme et l’expansion de l’Etat Islamique, François Hollande affirme avoir mis de nombreuses mesures en place. Le président a évoqué les renforcements "de moyens budgétaires et humains" pour lutter contre le terrorisme et rappelé que "deux lois", dont celle sur le renseignement, avaient été votées. "Je n’accepte pas cette mise en responsabilité (concernant les critiques faites à l’égard des services de renseignement), en revanche je pense qu’il faut encore améliorer ce système", a affirmé le président. "Nous sommes mobilisés", a-t-il déclaré en rappelant que "30 000 policiers, gendarmes et militaires" avaient été déployés et que "3000 restaient disponibles".

François Hollande rappelle aux Français, l’importance d’être unis face à la menace terroriste. "Nous sommes face à des groupes qui veulent mettre en cause les civilisations […] Moi je ne dois pas avoir peur, les Français ne doivent pas avoir peur", a-t-il déclaré. Pour François Hollande, l’Etat Islamique voudrait créer "une guerre des religions" afin de diviser les populations. "Il faut être uni", a-t-il clamé. "Nous avons à affronter de nouveaux ennemis mais la France ne doit pas céder".

Le chômage, l’emploi et l’économie française

"La croissance elle est là", a rappelé François Hollande, qui avoue tout de même que la hausse "est  faible" et qu’elle doit encore monter pour pouvoir créer de l’emploi. François Hollande a énuméré certaines loi et mesures mises en place pour augmenter la croissance du pays, notamment "le pacte de responsabilité", "la transition énergétique", ou encore "la loi Macron". Ambitieux, le président a même exposé l’un de ses objectifs : "la création d’une loi sur le numérique", afin qu’il y ait "plus de libertés pour ces nouveaux métiers", que ce soit "facile de créer en France". "J’ai toujours fait des choix audacieux mais protecteurs pour les entreprises". Le président a également insisté sur la baisse des impôts. Une baisse qui, selon ses dires, devrait "continuer à baisser en 2016 et 2017". "Il n’y aura pas de hausse de quelque impôt que ce soit".

Comment rembourser la dette de la France ? "En faisant des économies", a répondu le chef de l’Etat. Mais pas à n’importe quel titre. Ainsi, François Hollande a expliqué avoir rétabli les "18 000 postes de militaires" qui avaient été supprimés par ses prédécesseurs. "Pour des raisons que vous imaginez", a-t-il précisé. De même qu’il se refuse à supprimer des postes dans l’enseignement. "Tout le reste, toute l’administration perd des emplois".

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

02.

Décembre social en vue : mais que souhaitent vraiment les Français ?

03.

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

04.

Esther Benbassa savez-vous qu'il y a des Juifs antisémites ?

05.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

06.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Japon : les images choc d'une ville submergée

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

02.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
alainb
- 14/07/2015 - 20:46
delires de flamby.....
hallucinent pépère !!!!
plus que deux ans et dehors ces bons à rien de soces ......
Mario
- 14/07/2015 - 18:47
Auto congratulations
Ils sont très forts ces socialistes pour se donner des bons points.
J'ai l'impression d'être face à un toutou qui aboie car il a fait plaisir à son maitre .
Oh qu'il est fort mon chien chien , il suit bien son Angela et son Obama, aura droit à son susucre....
puis faut le féliciter , veut etre le meilleur toutou pour 2017. Il sait bien que les francais aiment bien les gentils toutous.
Mon Dieu, virez le, offrez lui une niche en Corrèze, surtout très loin de l'Elysee .....
cloette
- 14/07/2015 - 18:24
il semble
avoir repris du poil de la bête , mais toujours pas dans le bon sens à mes yeux .