En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 12 heures 11 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 13 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 16 heures 24 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 18 heures 23 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 19 heures 46 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 20 heures 9 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 20 heures 10 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 20 heures 24 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 20 heures 39 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 13 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 16 heures 11 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 17 heures 58 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 19 heures 15 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 20 heures 2 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 20 heures 10 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 20 heures 10 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 20 heures 35 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 20 heures 44 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 6 heures
© REUTERS/Philippe Wojazer
© REUTERS/Philippe Wojazer
Qu'en est-il ?

Grèce, nucléaire iranien, terrorisme, emploi : ce que François Hollande a déclaré lors de son interview du 14 juillet

Publié le 14 juillet 2015
Le président évoque son rôle dans les négociations avec la Grèce, les limites de l'accord sur le nucléaire iranien, les mesures mises en place dans la lutte contre le terrorisme et ses objectifs pour augmenter la croissance.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président évoque son rôle dans les négociations avec la Grèce, les limites de l'accord sur le nucléaire iranien, les mesures mises en place dans la lutte contre le terrorisme et ses objectifs pour augmenter la croissance.

Comme chaque 14 juillet, François Hollande a reçu Claire Chazal et David Pujadas à l’Elysée et leur a accordé une interview au cours de laquelle le président aborde tous les points marquant de l’actualité. A commencer par la Grèce. "C’est l’Europe qui a gagné, la France a joué son rôle", a martelé le président de la République, qui s’est dit satisfait que la Grèce reste dans la zone euro. "Je n’accepte pas qu’un pays soit humilié, surtout en Europe. Ce n’est pas ma vision de l’Europe", a-t-il déclaré. François Hollande a salué le courage et le travail d’Alexis Tsipras. Il aussi admit que la chancelière Angela Merkel avait eu besoin d’être rassurée, d’avoir des garanties, des preuves, mais qu’elle avait parfaitement compris les enjeux pour Athènes. Pour le président, l’issue finale des négociations est une victoire. Notamment parce que si la Grèce était sortie de la zone euro, la moitié du prêt accordé par la France aurait été perdu. "Je veux veiller sur l’intérêt de la France, je veux veiller sur l’argent des Français".

L’Iran sur la question du nucléaire

Puis le président a confirmé la signature d’un accord sur le nucléaire iranien. "C’est un accord très important", a-t-il précisé, insistant sur le fait que "la France a été ferme". Ainsi, l’Iran a accepté de "réduire ses capacités" nucléaires et s’est formellement engagée auprès des états internationaux. Le président a également indiqué que des "vérifications seraient faites" sur place, afin de contrôler si l’Iran respecte cet accord. Si tel n’était pas le cas, les sanctions levées seraient aussitôt rétablies. "Au-delà de la confiance, il y a un mécanisme", confirme François Hollande à David Pujadas. "Pour la paix, la France doit parler avec tous […] Mais il faut rester extrêmement vigilant".

La montée en puissance du terrorisme

Concernant le terrorisme et l’expansion de l’Etat Islamique, François Hollande affirme avoir mis de nombreuses mesures en place. Le président a évoqué les renforcements "de moyens budgétaires et humains" pour lutter contre le terrorisme et rappelé que "deux lois", dont celle sur le renseignement, avaient été votées. "Je n’accepte pas cette mise en responsabilité (concernant les critiques faites à l’égard des services de renseignement), en revanche je pense qu’il faut encore améliorer ce système", a affirmé le président. "Nous sommes mobilisés", a-t-il déclaré en rappelant que "30 000 policiers, gendarmes et militaires" avaient été déployés et que "3000 restaient disponibles".

François Hollande rappelle aux Français, l’importance d’être unis face à la menace terroriste. "Nous sommes face à des groupes qui veulent mettre en cause les civilisations […] Moi je ne dois pas avoir peur, les Français ne doivent pas avoir peur", a-t-il déclaré. Pour François Hollande, l’Etat Islamique voudrait créer "une guerre des religions" afin de diviser les populations. "Il faut être uni", a-t-il clamé. "Nous avons à affronter de nouveaux ennemis mais la France ne doit pas céder".

Le chômage, l’emploi et l’économie française

"La croissance elle est là", a rappelé François Hollande, qui avoue tout de même que la hausse "est  faible" et qu’elle doit encore monter pour pouvoir créer de l’emploi. François Hollande a énuméré certaines loi et mesures mises en place pour augmenter la croissance du pays, notamment "le pacte de responsabilité", "la transition énergétique", ou encore "la loi Macron". Ambitieux, le président a même exposé l’un de ses objectifs : "la création d’une loi sur le numérique", afin qu’il y ait "plus de libertés pour ces nouveaux métiers", que ce soit "facile de créer en France". "J’ai toujours fait des choix audacieux mais protecteurs pour les entreprises". Le président a également insisté sur la baisse des impôts. Une baisse qui, selon ses dires, devrait "continuer à baisser en 2016 et 2017". "Il n’y aura pas de hausse de quelque impôt que ce soit".

Comment rembourser la dette de la France ? "En faisant des économies", a répondu le chef de l’Etat. Mais pas à n’importe quel titre. Ainsi, François Hollande a expliqué avoir rétabli les "18 000 postes de militaires" qui avaient été supprimés par ses prédécesseurs. "Pour des raisons que vous imaginez", a-t-il précisé. De même qu’il se refuse à supprimer des postes dans l’enseignement. "Tout le reste, toute l’administration perd des emplois".

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
alainb
- 14/07/2015 - 20:46
delires de flamby.....
hallucinent pépère !!!!
plus que deux ans et dehors ces bons à rien de soces ......
Mario
- 14/07/2015 - 18:47
Auto congratulations
Ils sont très forts ces socialistes pour se donner des bons points.
J'ai l'impression d'être face à un toutou qui aboie car il a fait plaisir à son maitre .
Oh qu'il est fort mon chien chien , il suit bien son Angela et son Obama, aura droit à son susucre....
puis faut le féliciter , veut etre le meilleur toutou pour 2017. Il sait bien que les francais aiment bien les gentils toutous.
Mon Dieu, virez le, offrez lui une niche en Corrèze, surtout très loin de l'Elysee .....
cloette
- 14/07/2015 - 18:24
il semble
avoir repris du poil de la bête , mais toujours pas dans le bon sens à mes yeux .