En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Confidences

Christiane Taubira : "Les politiques ne savent plus lire le monde"

Publié le 01 septembre 2015
La ministre de la Justice dénonce la sévérité et le manque de "sens" de certaines sanctions à l'égard des jeunes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La ministre de la Justice dénonce la sévérité et le manque de "sens" de certaines sanctions à l'égard des jeunes.

Christiane Taubira a réaffirmé son désir et son objectif de "créer des conditions pour que le condamné revienne dans la société" au cours d’une interview accordée au magazine Society, pour son numéro à paraître vendredi 10 juillet. Dans cet entretien, la ministre de la Justice déplore le développement d’une "culture du contentieux" qu’elle tente de "déconstruire". "Les politiques ne savent plus lire le monde", regrette-t-elle, avant de rappeler ô combien il était important que "les gens réapprennent à se parler parce que, dans ce pays, on ne se parle plus", selon la garde des Sceaux.

"On passe des tas de choses aux corrompus, aux voleurs d’argent publics, aux évadés fiscaux, mais aux jeunes, rien ! Une incivilité, un regard, une parole déplacée, une faute, une erreur : on ne passe rien", revendique la ministre pour qui la France est devenue "impitoyable avec la jeunesse". Selon elle "à cause de la politique sécuritaire de la droite pendant dix ans, qui a fait des dégâts considérables". Mais Christiane Taubira, souvent critiquée pour son laxisme, met un point d’honneur à rappeler qu’elle n’œuvre pas "pour l’impunité" et qu’"un délit doit être sanctionné", à condition cependant, que la sanction en question ait un "sens". "J'assume et revendique un humanisme pénal, qui s'inscrit dans l'histoire du projet pénal républicain, parce qu'on ne réduit pas une personne à un acte; si la peine n'est pas juste et adaptée, il faut l'adapter" a-t-elle déclaré. 

Vu sur : Lu sur Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

03.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

06.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

07.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

03.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 10/07/2015 - 10:53
LA PAUVRE TAUBIRA
Si cette femme appliquait sa politique dans le monde ce serait le cahot, la guerre et la délinquance, PIRE QU'ACTUELLEMENT ET CE N'EST PAS PEU DIRE, elle est folle mais est convaincu de détenir LA VÉRITÉ.
arcole 34
- 10/07/2015 - 09:20
MAIS HEUREUSEMENT MME TAUBIRA , ELLE SAIT LE LIRE
Pauvres de nous , et dire qu'il faudra patienter jusqu'en 2017 pour ne plus la subir , elle et ses amis .
tubixray
- 10/07/2015 - 08:54
C'est bien cela Dame Taubira
"Une incivilité, un regard, une parole déplacée, une faute, une erreur : on ne passe rien", bien des citoyens honnêtes ce retrouvent tabassés ou défigurés pour ce motif, y compris quand ils sont volés, par les "jeunes" qu'elle défend ..... Pour que le condamné revienne dans la société il faudrait tout d'abord qu'il n'y ait plus de chômage et que le salaire d'un manutentionnaire soit aligné sur celui du guetteur des banlieues ! Mais cela n'existe pas dans le monde sociétal de Dame Taubira. Quittez le gouvernement de cette république que vous haïssez.