En direct
Best of
Best of du 03 Novembre au 09 Novembre 2018
En direct
© Capture
L'empire contre-attaque
Quand Jean-Christophe Cambadélis traite Nicolas Sarkozy d'"excité du bocal"
Publié le 06 juillet 2015
"Il s'est planté sur toute la ligne, l'excité du bocal qui nous a conduit à la situation telle qu'elle est aujourd'hui" a lancé le premier secrétaire du PS sur France Info.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Il s'est planté sur toute la ligne, l'excité du bocal qui nous a conduit à la situation telle qu'elle est aujourd'hui" a lancé le premier secrétaire du PS sur France Info.

Et de deux. Alors que Manuel Valls avait vivement critiqué les déclarations "contre-productives et pas responsables" de Nicolas Sarkozy vis-à-vis de la Grèce la semaine dernière, c'est désormais Jean-Cristophe Cambadélis qui y va de son petit commentaire. Invité au micro de France Info ce lundi matin, le premier secrétaire du Parti Socialiste a fait vent de sa pensée et n'a pas hésité à qualifier l'ex-chef de l'Etat d'"excité du bocal".

 "Attention à ne pas avoir qu'une vision économiste de la question européenne. Attention à ces déclarations à l'emporte-pièce, j'ai en tête les déclarations de Nicolas Sarkozy qui sont d'une violence vis à vis de la Grèce. Insupportable. Il s'est planté sur toute la ligne, l'excité du bocal qui nous a conduit à la situation  telle qu'elle est aujourd'hui" a-t-il déclaré. Et d'ajouter : "Parce que c'est lui qui a refusé le référendum sur l'Europe proposé par Papandréou ] Premier ministre grec jusqu'en 2011] en son temps." Estimant que les Grecs n'ont pas voté contre l'Europe mais bien contre la proposition des créanciers, Jean-Cristophe Cambadélis a estimé qu'il vaudrait mieux trouver "une solution avec un compromis plutôt qu'une éviction en catimini".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Salve de tweet anti-Macron : et si au milieu du fracas, de l'inculture et de la vulgarité, Donald Trump n’avait pas malgré tout une vision politique solide du destin de l'Occident ?
02.
Les gilets jaunes ou le conflit social ingérable
03.
On le sait désormais, c’est le matin qu’on brûle le plus de calories et voilà les conclusions à en tirer
04.
Alerte (gilets) jaune(s) : 66% des Français pensent qu’une explosion sociale est possible et 71% qu’elle serait de nature à contraindre le gouvernement à changer de politique -
05.
Quand Jean-Luc Mélenchon trinquait aux 50 ans d'Eric Zemmour
06.
"Les filles bien n'avalent pas" ! C'est le titre d'un des livres de Marlène Schiappa…
07.
Eric Woerth : “Les choix du gouvernement pour le marché de la défense sont un marché de dupe pour l’armée”
01.
"Les filles bien n'avalent pas" ! C'est le titre d'un des livres de Marlène Schiappa…
02.
Salve de tweet anti-Macron : et si au milieu du fracas, de l'inculture et de la vulgarité, Donald Trump n’avait pas malgré tout une vision politique solide du destin de l'Occident ?
03.
Alerte (gilets) jaune(s) : 66% des Français pensent qu’une explosion sociale est possible et 71% qu’elle serait de nature à contraindre le gouvernement à changer de politique -
04.
On le sait désormais, c’est le matin qu’on brûle le plus de calories et voilà les conclusions à en tirer
05.
Les gilets jaunes ou le conflit social ingérable
06.
Quand Jean-Luc Mélenchon trinquait aux 50 ans d'Eric Zemmour
07.
Ces pays auxquels on ne pense pas et qui pourtant offrent toutes les chances de réussite aux candidats à l’expatriation
01.
Précarité énergétique : l'Assemblée donne son feu vert à l'expérimentation d'avance d'un crédit d'impôt
02.
Défense européenne : Emmanuel Macron a reçu Donald Trump, qui avait trouvé "insultants" les propos du président français
03.
Faut-il (re)mettre Marseille sous tutelle de l’État ?
04.
"Isidore et les autres" : un roman addictif, à ne pas laisser passer
05.
"Vanikoro" : On ne peut pas s'empêcher d'espérer. Quel talent !
06.
"Einstein, le sexe et moi" : Thème original, attachant. Ecriture survoltée
01.
Salve de tweet anti-Macron : et si au milieu du fracas, de l'inculture et de la vulgarité, Donald Trump n’avait pas malgré tout une vision politique solide du destin de l'Occident ?
02.
Alerte (gilets) jaune(s) : 66% des Français pensent qu’une explosion sociale est possible et 71% qu’elle serait de nature à contraindre le gouvernement à changer de politique -
03.
Edouard Philippe : "On ne va pas annuler les hausses de carburant"
04.
Les gilets jaunes ou le conflit social ingérable
05.
Angela Merkel soutient Macron de toutes ses (maigres) forces
06.
Michelle Obama bientôt de passage en France à l'occasion de la sortie de ses mémoires
Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ernst
- 06/07/2015 - 16:48
pauvre type
Il ne sais que critiquer Mr Sarkozy, c'est d'ailleurs la seule chose qu'il sache faire , et passer la serpillière derrière Sarkozy comme il le dit si souvent,depuis le temps il doit avoir mal aux poignets à force d'essorer, pour moi c'est un pauvre type en + malhonnête, mais qui gagne bien sa vie à notre détriment.
Avec ces socialos je vois rouge et je ne suis pas de la dernière pluie!!
raslacoiffe
- 06/07/2015 - 16:19
Merci Atlantico.
Aucun site en ligne ne donne cette information. Dommage que les non abonnés à Atlantico n'aient pas pu apprécier la vacuité du propos de M. Cambadélis. Il est vrai qu' on n'attendait pas autre chose de sa part que le caniveau.
pguillermo
- 06/07/2015 - 16:17
J'ai beau garder un sale souvenir de Sarkozy
j'adore les commentaires ci-dessus. Les socialauds perdent leurs nerfs de plus en plus et c'est vraiment jubilatoire. J'espère que les Français ne leur pardonneront rien une fois qu'ils auront été virés.