En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Les choses sont dites

Terrorisme : pour Alain Juppé, les moyens mis en place par le gouvernement ne sont pas "à la hauteur"

Publié le 30 juin 2015
Le maire de Bordeaux, invité du 20 heures de TF1, a salué la mémoire de Charles Pasqua : "Il a marqué la scène politique française".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le maire de Bordeaux, invité du 20 heures de TF1, a salué la mémoire de Charles Pasqua : "Il a marqué la scène politique française".

Alain Juppé, invité du journal de 20 heures de TF1 ce mardi 29 juin, a notamment estimé que les moyens pour lutter contre le terrorisme n'étaient "pas à la hauteur", plaidant pour qu'ils soient "complétés" pour "resserrer les mailles du filet" de la surveillance. "Aujourd'hui (les) moyens ne sont pas à la hauteur. J'espère qu'ils seront complétés rapidement", a déclaré à TF1 le candidat à la primaire de la droite en 2016. Dans la lutte contre le terrorisme, il faut "des moyens", a-t-il dit, dont "des moyens législatifs".

"Si j'avais été parlementaire, j'aurais voté la loi sur le renseignement", a-t-il souligné au passage. Il faut aussi "des moyens budgétaires, des moyens humains", or "on voit qu'ils ne sont pas encore au niveau", selon lui. "Le dernier auteur d'attentat était pisté par les services et il est passé entre les mailles, il faut donc resserrer les mailles du filet", a poursuivi Alain Juppé, après l'attentat vendredi en Isère, où le suspect avait été fiché de 2006 à 2008 par les services de renseignement pour radicalisation, puis avait de nouveau été repéré entre 2011 et 2014 pour ses liens avec la mouvance salafiste lyonnaise.

Le candidat à la primaire de 2016 a prôné aussi "une volonté politique inébranlable de la part de nos autorités", un renforcement de "la coopération avec nos partenaires européens en matière de renseignement" et de "rassembler les Français".

Le maire de Bordeaux a également réagi à la mort de Charles Pasqua avec "beaucoup d'émotion". Et d'ajouter "J'ai beaucoup travaillé avec Charles Pasqua, j'ai apprécié sa fidelité au général de Gaulle, son passé de résistant, ses qualités de tribuns. Il savait allier à la fois l'humour, il faisait rire les salles de façon extraordinaire, et en même temps la force. Il l'a manifesté dans ses responsabilités ministérielles. Je l'ai vu au côté de Jacques Chirac fonder le RPR en 1976 et pour moi c'était mes débuts en politique. Et puis après nos riute ont divergé. En 1995, il a fait un choix qui n'était pas le mien. Il a choisi le souverainisme et le combat contre l'Europe de Bruxelles ce qui n'était pas non plus mon choix. L'émotion que suscite aujourd'hui sa disparition montre que c'est quelqu'un qui a marqué la scène politique française."

Gilles Bouleau n'a pas hésité à évoquer les "affaires" auxquelles le ministre, condamné à deux reprises, a été associé. Alain Juppé a expliqué : "La justice est intervenue et donc il a purgé ses peinses. Je crois qu'aujourd'hui c'est un moment d'émotion, je l'ai dit, et sa personnalité était hirs du commun, ce qui explique aujourd'hui cetet émotion collective."

Egalement candidat à la primaire de son parti Les Républicains, Alain Juppé a confirmé : "Je vais écouter les Français. Ils ont un formidable besoin de s'exprimer" pour connaître leurs demandes et leurs espoirs. Il a affirmé avoir à cœur d'échanger, notamment avec les acteurs du monde rural. Il se rend dans le Maine-et-Loire (Angers, Segré et Cholet) ce mercredi pour rencontrer des agriculteurs.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

05.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
l'enclume
- 01/07/2015 - 10:05
Réponse aux deux nigauds, aveuglés par les mensonges de Marine
vangogo - 30/06/2015 - 22:52 - Je souhaite qu'un jour vous réfléchissiez plus loin que le bout de vos narines. Vos chiffres sont ridicules, certes il rentre peut-être 200.000 personnes étrangères en France. Vous oubliez de donner le chiffre de celles qui repartent. Le solde représente un peu moins de 30.000. Pourriez vous vous faire soigner dans certains hôpitaux q'il n'y avait pas de médecins ou chirurgiens étrangers. Vous devriez revisiter le sketch de fernaud raynaud, concernant l'étranger.
winnie
- 01/07/2015 - 07:35
Tout est dit ,
Par @vangog, rien a ajouter !
vangog
- 30/06/2015 - 22:52
L'erreur est d'avoir fait venir 200000 immigrés par an, pendant
trente ans, et Juppé-l'immigrationniste y a largement contribué. L'erreur est d'avoir cru que la France saurait assimiler toute cette population, saurait lui donner du travail et de l'espoir, et Juppé a fait partie des mystificateurs. L'erreur est d'avoir cru qu'une immigration à 85% musulmane ne poserait jamais aucun problème, et Juppé y a cru benoîtement. Alors, maintenant que ces musulmans sont là, sans travail, sans espoir autre que les allocations perçues de ceux qui travaillent, ce pompier pyromane s'étonne des résultats de sa politique et demande des tonnes d'eau et plus de camion-citernes pour éteindre l'incendie qu'il a lui-même allumé! Mais qu'il aille se cacher dans un trou, cet hypocrite, pour expier ses fautes et qu'il laisse à d'autres le soin de réparer ce qu'il a provoqué, par son inconscience meurtrière...