En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

04.

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

05.

Ces technologies inquiétantes qui ont envahi le monde du travail depuis la pandémie

06.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

07.

Philippe Juvin: "Si la France s’en sort aujourd’hui, c’est uniquement grâce aux Français, pas à l’État"

01.

Loi Avia : la mort d’une liberté

02.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

03.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

06.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

01.

« L’islam est la religion la plus con » avait dit il y a quelques années Houellebecq. « L’islam est la religion la plus à craindre » déclare aujourd’hui Onfray

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

06.

Euro-miracle ? Comment ne pas louper le tournant historique que Macron et Merkel proposent à l’Europe

ça vient d'être publié
décryptage > France
Monde d'après

Alerte météo : Climat pourri pour les chasseurs homosexuels musulmans de droite

il y a 27 min 36 sec
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

La BCE et la Cour de Karlsruhe

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Economie
Disparition

Alberto Alesina, l’économiste qui mettait les pieds dans le plat des sujets qui fâchent

il y a 2 heures 3 min
décryptage > France
Danger public

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les entreprises aspirent à plus de Made in France, moins de CO2... mais surtout pas à la décroissance

il y a 3 heures 20 min
light > Culture
Goût de la lecture
Les ventes de livres sont en forte hausse depuis la levée du confinement
il y a 13 heures 58 min
pépites > Santé
"Etude foireuse" ?
Covid-19 : l'OMS décide de suspendre temporairement les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine
il y a 16 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Killign Eve" de Phoebe Waller-Bridge (saison 1), Emerald Fennell (saison 2) et Suzanne Heathcote (saison3) : la série qui tue !

il y a 18 heures 9 min
pépites > Santé
Réforme
Plan Ségur de la santé : Edouard Philippe promet des changements rapides et annonce une hausse des salaires "significative"
il y a 18 heures 47 min
pépites > Justice
Colère des syndicats
Déclarations de Camélia Jordana : Christophe Castaner ne saisira pas la justice
il y a 20 heures 43 min
décryptage > Economie
Politique industrielle

Les Etats moyens d’Asie, ces alliés "naturels" pour la France et l’Europe

il y a 38 min 42 sec
décryptage > Sport
Activité physique

L’avenir en demi-teinte pour le sport en ville par temps de pandémie

il y a 1 heure 33 min
décryptage > Economie
Génération Covid-19

Génération loose (salariale) : les diplômés de 2020 se préparent à des années de galère

il y a 2 heures 12 min
décryptage > International
Stratégie

Tentative de main basse sur Hong Kong et l’Asie : les Chinois profitent du Coronavirus pour lancer une inquiétante offensive

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Santé
Réforme

Ségur de la santé : voilà pourquoi l’argent seul ne réglera pas les problèmes des hôpitaux français

il y a 3 heures 49 min
pépites > France
"Route Nationale 7"
Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été
il y a 14 heures 13 min
pépites > Economie
Soutien aux salariés
Coronavirus : les entreprises vont assumer 15% du coût du chômage partiel dès le 1er juin
il y a 17 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et passe le souffle des dieux, ainsi était l'An Mil" de Philippe Séguy : une épopée envoûtante, Bataille d'Hastings, Tapisserie de Bayeux, druides contre chrétiens et... amour toujours !

il y a 18 heures 24 min
Vigilance
La Californie fait face à une importante vague de chaleur
il y a 19 heures 51 min
pépites > Justice
Moteurs truqués
Dieselgate : la justice condamne Volkswagen à rembourser partiellement un client
il y a 21 heures 21 min
© Reuters
© Reuters
Observateur avisé

Mort de Charles Pasqua : "Ne pas se faire oublier", ses derniers conseils à Nicolas Sarkozy

Publié le 30 juin 2015
François Hollande a salué "la mémoire d’un gaulliste" qui, "dans des conditions difficiles et éprouvantes", "a animé de toute sa personnalité la vie politique française".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande a salué "la mémoire d’un gaulliste" qui, "dans des conditions difficiles et éprouvantes", "a animé de toute sa personnalité la vie politique française".

Depuis l'annonce de sa mort  la veille, ce mardi 29 juin, Charles Pasqua reçoit les hommages de la classe politique française, de tous bords. Dans Le Nouvel Obs, la journaliste Carole Barjon, elle, raconte ses rencontres avec l'ancien ministre. Précise, elle évoque notamment la première fois qu'elle l'a vu, au début des années 1990. Connu pour son franc-parler, Charles Pasqua, ce jour-là, déclare à propos de Jean-Marie Le Pen : "Je le crois plus jouisseur que conquérant". Une phrase qui, prononcée avec son accent atypique, a évidemment été reprise dans les média. Observateur avisé de la politique, il distillait des conseils, surtout aux jeunes loups.

A LIRE AUSSI : Mort de Charles Pasqua : Nicolas Sarkozy vante "un homme de combat," Manuel Valls "une voix originale" 

Ainsi, lorsque la journaliste le revoit en 2012, après la défaite de Nicolas Sarkozy à la présidentielle, il évoqua bien entendu celui dont il fut le mentor au début des années 80. Et à la surprise générale, contrairement à tous les conseillers et amis de Sarkozy "qui conseillaient à ce dernier de se faire oublier et de garder le silence, la recommandation du gaulliste à son ancien poulain était limpide : "Ne pas se faire oublier" et "se méfier de tous ces bons conseilleurs" qui lui disaient, en cette année 2012, de "prendre du recul". Pour lui, Sarkozy devait affirmer sa présence tout en travaillant sérieusement aux conditions de son retour.

Selon la journaliste, Charles Pasqua conseillait aussi à Nicolas Sarkozy de "renouer avec les grandes organisations syndicales", mais aussi d'"être à l’écoute des Français". Et de conclure : "Il devra se réconcilier avec tous". Il pensait certainement aux Juppé, Fillon et Copé.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
castres81
- 18/07/2015 - 01:12
Son ami Guéant pensait que Pasqua était autodidacte
Pasqua était un autodidacte équipé d'une licence en droit ( encore son sens de l'humour! ) et un grand modeste puisque tous (et même ses amis dont Guéant) le prenaient pour tout au plus un joyeux titulaire du certificat d'études à l'esprit néanmoins éveillé ou redoutable selon le camp de l'évaluateur.
EN RÉALITÉ
Titulaire d'une licence en droit, il est embauché à une époque ou les diplômes étaient d'un grand prix comme représentant par Paul Ricard en janvier 1952, grimpe les échelons et devient inspecteur des ventes en 1955, directeur régional en 1960, puis directeur général des ventes en 1962, et, enfin, directeur de l'exportation l'année suivante. Lorsqu'il quitte Ricard en 1967, il est alors numéro 2 du groupe (ce qui correspond certainement à son potentiel "malgré" ses qualités de terrain et peut être à l'idée de départ de son embauche .
arcole 34
- 01/07/2015 - 08:52
DURANT LA RESISTANCE , IL ETAIT LE 2EME CLASSE PRAIRIE
Dans le réseau de résistance Jade Amicol avec son oncle et son père, plus tard en 1944 il y eut connu un certain Capitaine Georges alias François Mitterrand . Charles Pasqua a emporté avec lui beaucoup de secrets qu'il eut la délicatesse de ne pas dévoiler. Il était l'homme d'une seule fidélité : au Général de Gaulle jusqu'à sa mort. C'est malheureusement une page d'histoire qui se tourne , qu'il repose en paix .
von straffenberg
- 30/06/2015 - 18:13
Révérence
Un homme entier avec le même charisme qu'un Seguin disparu trop tôt .Quand aurons nous a nouveau un tel profil au lieu des profils bas aseptisés actuels . Il faut espérer et croire