En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Observateur avisé

Mort de Charles Pasqua : "Ne pas se faire oublier", ses derniers conseils à Nicolas Sarkozy

Publié le 30 juin 2015
François Hollande a salué "la mémoire d’un gaulliste" qui, "dans des conditions difficiles et éprouvantes", "a animé de toute sa personnalité la vie politique française".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande a salué "la mémoire d’un gaulliste" qui, "dans des conditions difficiles et éprouvantes", "a animé de toute sa personnalité la vie politique française".

Depuis l'annonce de sa mort  la veille, ce mardi 29 juin, Charles Pasqua reçoit les hommages de la classe politique française, de tous bords. Dans Le Nouvel Obs, la journaliste Carole Barjon, elle, raconte ses rencontres avec l'ancien ministre. Précise, elle évoque notamment la première fois qu'elle l'a vu, au début des années 1990. Connu pour son franc-parler, Charles Pasqua, ce jour-là, déclare à propos de Jean-Marie Le Pen : "Je le crois plus jouisseur que conquérant". Une phrase qui, prononcée avec son accent atypique, a évidemment été reprise dans les média. Observateur avisé de la politique, il distillait des conseils, surtout aux jeunes loups.

A LIRE AUSSI : Mort de Charles Pasqua : Nicolas Sarkozy vante "un homme de combat," Manuel Valls "une voix originale" 

Ainsi, lorsque la journaliste le revoit en 2012, après la défaite de Nicolas Sarkozy à la présidentielle, il évoqua bien entendu celui dont il fut le mentor au début des années 80. Et à la surprise générale, contrairement à tous les conseillers et amis de Sarkozy "qui conseillaient à ce dernier de se faire oublier et de garder le silence, la recommandation du gaulliste à son ancien poulain était limpide : "Ne pas se faire oublier" et "se méfier de tous ces bons conseilleurs" qui lui disaient, en cette année 2012, de "prendre du recul". Pour lui, Sarkozy devait affirmer sa présence tout en travaillant sérieusement aux conditions de son retour.

Selon la journaliste, Charles Pasqua conseillait aussi à Nicolas Sarkozy de "renouer avec les grandes organisations syndicales", mais aussi d'"être à l’écoute des Français". Et de conclure : "Il devra se réconcilier avec tous". Il pensait certainement aux Juppé, Fillon et Copé.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

05.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

06.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

07.

Pourquoi l’Europe ne s’est jamais complètement remise de l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloberval
- 18/07/2015 - 01:12
Son ami Guéant pensait que Pasqua était autodidacte
Pasqua était un autodidacte équipé d'une licence en droit ( encore son sens de l'humour! ) et un grand modeste puisque tous (et même ses amis dont Guéant) le prenaient pour tout au plus un joyeux titulaire du certificat d'études à l'esprit néanmoins éveillé ou redoutable selon le camp de l'évaluateur.
EN RÉALITÉ
Titulaire d'une licence en droit, il est embauché à une époque ou les diplômes étaient d'un grand prix comme représentant par Paul Ricard en janvier 1952, grimpe les échelons et devient inspecteur des ventes en 1955, directeur régional en 1960, puis directeur général des ventes en 1962, et, enfin, directeur de l'exportation l'année suivante. Lorsqu'il quitte Ricard en 1967, il est alors numéro 2 du groupe (ce qui correspond certainement à son potentiel "malgré" ses qualités de terrain et peut être à l'idée de départ de son embauche .
arcole 34
- 01/07/2015 - 08:52
DURANT LA RESISTANCE , IL ETAIT LE 2EME CLASSE PRAIRIE
Dans le réseau de résistance Jade Amicol avec son oncle et son père, plus tard en 1944 il y eut connu un certain Capitaine Georges alias François Mitterrand . Charles Pasqua a emporté avec lui beaucoup de secrets qu'il eut la délicatesse de ne pas dévoiler. Il était l'homme d'une seule fidélité : au Général de Gaulle jusqu'à sa mort. C'est malheureusement une page d'histoire qui se tourne , qu'il repose en paix .
von straffenberg
- 30/06/2015 - 18:13
Révérence
Un homme entier avec le même charisme qu'un Seguin disparu trop tôt .Quand aurons nous a nouveau un tel profil au lieu des profils bas aseptisés actuels . Il faut espérer et croire