En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© REUTERS/Vincent Kessler
Dialogue
Le gouvernement organise ce lundi son "sommet" de l'islam
Publié le 15 juin 2015
150 personnalités sont attendues au ministère de l'Intérieur pour réfléchir aux grandes questions qui secouent actuellement la deuxième religion de France.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
150 personnalités sont attendues au ministère de l'Intérieur pour réfléchir aux grandes questions qui secouent actuellement la deuxième religion de France.

L'événement est inédit par son ampleur. 150 personnes issues du monde musulman sont attendues ce lundi au ministère de l'Intérieur pour organiser un vaste dialogue autour des thèmes qui touchent cette religion et sa communauté. "Dans une République laïque, il n’appartient pas à l’Etat de se prononcer sur l’organisation interne des cultes. Mais l’Etat doit dialoguer avec leurs représentants, afin d’examiner les questions qui les concernent et qui ont pour enjeu l’exercice de la liberté de religion, dans le respect des règles de la République" expliquait ainsi le ministère en février dernier.

Dalil Boubakeur suggère de récupérer "des églises vides" pour servir le culte musulman

Pour ce "sommet" de l'islam, de nombreux sujets seront abordés "tels que la sécurité des lieux de culte, la prévention et la répression des actes anti-musulmans, la formation civile des imams, l’organisation des aumôneries, ou la valorisation des œuvres sociales, culturelles et éducatives de l’Islam." En creux, il s'agit aussi de trouver des réponses à la radicalisation de certains fidèles bien que l'entourage du ministre s'en défende.

Le casting, tenu secret jusqu'à la dernière minute, s'annonce très varié et va bien au-delà du Conseil français du culte musulman, qui n'a jamais réussi à imposer la voix d'un islam républicain. "Chaque nom a été soupesé" explique une source de la place Beauvau à Libération. On retrouve ainsi des personnalités consensuelles et d'autres plus polémiques comme les représentants de Union des organisations islamiques de France, réputée proche des Frères Musulmans. Selon Libération, le bloggeur ultra-rigoriste Fateh Kimouche a été convié (mais ne pourra se déplacer pour des raisons de santé) tout comme Hassen Chalghoumi, l'imam de Drancy, haï par les milieux musulmans.

Cette réunion, qui se divisera en quatre ateliers, a été décidée peu de temps après les attentats à Charlie Hebdo.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
07.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 15/06/2015 - 15:25
LOI 1905
La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l'Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l'exercice des cultes.
von straffenberg
- 15/06/2015 - 14:33
Plan de table
L islam intégré et tolérant n'est pas convié il me semble , Monsieur Boubakeur ne représente que lui même , bref la journée des dupes.
jurgio
- 15/06/2015 - 14:10
Comment imposer l'islam en France
On réfléchit pour eux à cette grosse question pour le plus grand profit des Français.