En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Feuilleton
Affaire Bettencourt : Eric Woerth et les autres prévenus seront fixés ce jeudi
Publié le 28 mai 2015
Dans le volet "trafic d'influence", la relaxe avait été requise par le procureur pour Eric Woerth et Patrice de Maistre.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le volet "trafic d'influence", la relaxe avait été requise par le procureur pour Eric Woerth et Patrice de Maistre.

Trois mois après le procès qui s'était tenu à Bordeaux, le tribunal correctionnel se prononcera aujourd'hui sur le sort de neuf prévenus suspectés d'avoir abusé de la vulnérabilité de la richissime héritière de L'Oréal Liliale Bettencourt, aujourd'hui âgée de 92 ans. Parmi eux, l'ancien ministre du gouvernement Fillon, Eric Woerth, est poursuivi pour "recel", alors que d'autres prévenus le sont pour abus de faiblesse, blanchiment et complicité.

A différents niveaux, les prévenus sont suspectés d'avoir profité des largesses de la milliardaire entre 2006 et 2011, alors que ses capacités de discernement étaient, selon sa famille, très discutables. 

Le procureur a requis une peine de trois ans d'emprisonnement et 375 000 euros d'amende contre le photographe François-Marie Banier, présenté comme "un homme capable de tout" par Françoise Meyers-Bettencourt. Trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis, ainsi que 375 000 euros d'amende ont aussi été requis contre le gestionnaire de fortune Patrice de Maistre et le compagnon de Banier, Martin D'Orgeval.

Quant aux soupçons de trafic d'influence, la relaxe avait été requise par le procureur pour Eric Woerth et Patrice de Maistre. Ce dernier était soupçonné d'avoir reçu la légion d'honneur grâce à Eric Woerth en échange d'un emploi pour son épouse via les Bettencourt. Une affirmation que les deux hommes ont toujours nié. 

Les 8 et 9 juin, la juge de Nanterre Isabelle Prévost-Desprez doit comparaître à Bordeaux pour "violation du secret professionnel", alors que l'ex-majordome de Liliane Bettencourt, Pascal Bonnefoy, et 5 journalistes seront jugés pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" à une date encore indéterminée. 

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires