En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 6 heures 37 min
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 10 heures 55 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Culture
Atalntico - Litterati

Le chercheur d’art

il y a 13 heures 48 min
décryptage > International
Moyen-Orient

Crise du coronavirus ou pas, la guerre par proxy entre l’Iran et les Etats-Unis continue en Iraq

il y a 14 heures 5 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Julien Aubert : « En 1914, l’Union sacrée n’empêchait pas la classe politique de s’opposer sur la manière de mener la guerre »

il y a 14 heures 37 min
pépites > France
Covid-19
Coronavirus : décès de l'ancien ministre Patrick Devedjian
il y a 14 heures 59 min
Régal pour les papilles
Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement
il y a 20 heures 28 min
pépite vidéo > Science
"Star mondiale" de la microbiologie
Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique
il y a 1 jour 2 heures
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 9 heures 30 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 11 heures 51 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 13 heures 16 min
décryptage > Politique
Colères jupitériennes

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

il y a 13 heures 42 min
décryptage > France
Société

L'administration française, si souvent indifférente à la protection des citoyens

il y a 13 heures 56 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Alain Madelin : "Les citoyens ont raison d’exprimer leur défiance pour contraindre les autorités à l’action"

il y a 14 heures 21 min
décryptage > Santé
Mythe et réalité

Crise sanitaire : non le secteur public n’a pas été abandonné ces dernières années. La preuve par les chiffres

il y a 14 heures 54 min
décryptage > Politique
Politique

Covid-19 : Face au feu de la critique, Philippe ajuste le tir, Macron ne change rien

il y a 15 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le bon sens" de Michel Bernard : un récit imprégné de la vie de Jeanne d’Arc

il y a 20 heures 51 min
pépite vidéo > Santé
Pédagogie et mobilisation du gouvernement
Coronavirus : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 1 jour 3 heures
© Reuters
© Reuters
"Moi je" à la manoeuvre

Les Républicains : selon Nicolas Sarkozy, François Hollande aurait tout tenté pour empêcher le changement de nom

Publié le 27 mai 2015
Le président de l'UMP s'en est pris au chef de l'Etat, mardi soir lors d'un meeting au Havre.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de l'UMP s'en est pris au chef de l'Etat, mardi soir lors d'un meeting au Havre.

"Je savais qu'on allait en voir de belles avec 'moi je'. Mais ce que j'ignorais, c'est qu'il voulait choisir lui-même le nom de notre formation politique. Manque de chance!", a lancé Nicolas Sarkozy à la tribune, mardi soir, devant 500 militants chauffés à blanc. Le président de l'UMP s'en est donc pris ouvertement à François Hollande lors d'un meeting au Havre. Oui, l'ancien chef de l'Etat a remporté une victoire ce mardi et il en est fier. Désormais l'UMP peut se nommer Les Républicains, alors Nicolas Sarkozy s'est fait plaisir en accusant le président actuel de lui avoir mis des bâtons dans les roues.

"Les gens pas courageux essaient de gagner sur le tapis vert", s'est-il exclamé avant de poursuivre : "Je veux dire à 'moi je' qu'il garde le nom socialiste, car avec ce qu'on voit, on n'a pas envie de le devenir". Jouant à merveille le rôle du Caliméro, il a continué : "les gens qui ne sont pas courageux, qui n'ont pas de convictions, qui n'ont pas de colonne vertébrale, ils essaient de gagner sur le tapis vert, d'aller devant les tribunaux, pour obtenir ce qu'ils ne peuvent plus obtenir devant le peuple de France".

 
Nicolas Sarkozy a même conclu ainsi : "Les socialistes sont socialistes avant d'être républicains, nous nous sommes républicains avant d'être gaullistes, libéraux (...)", a-t-il affirmé. Souhaitant désormais s'appeler "Les Républicains," l'UMP faisait face à une demande d'interdiction en urgence de plusieurs associations de gauche et de particuliers, qui estimaient que l'UMP ne peut s'approprier un tel symbole. Le tribunal des référés a finalement rejeté la demande et ainsi autorisé le parti de Nicolas Sarkozy à s'appeler de la sorte. Le tribunal a affirmé que "le trouble manifestement illicite et le dommage imminent ne sont démontrés sur aucun des fondements."
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
D'AMATO
- 27/05/2015 - 16:22
Des faits....
...placez les jalons et ensuite les FAITS, de façon pragmatique, de façon responsable . FINIS les atermoyemenst... Fines les palabres... N'oubliez pas que la dérnière fois vous n'avez pas fait ce que vous aviez dit et que ça a couté cher à tout le monde et surtout au peuple et à ceux qui se levaient tôt...pour payer...payer....payer.....
cloette
- 27/05/2015 - 16:20
Courage
Plus que 23 mois !
Orchidee31
- 27/05/2015 - 13:23
Avec vous Mr Le Président
J'ai confiance en vous - on a besoin de vous -