En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 2 heures 44 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 5 heures 15 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 7 heures 17 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 8 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 9 heures 1 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 9 heures 23 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 9 heures 43 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 9 heures 44 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 9 heures 48 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 3 heures 11 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 7 heures 2 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 8 heures 37 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 8 heures 57 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 9 heures 9 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 9 heures 29 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 9 heures 42 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 9 heures 44 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 9 heures 44 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 9 heures 48 min
© Capture Twitter
© Capture Twitter
Polémique

Attentats de Paris : une enquête du Monde pointe du doigt les manquements de la DGSI

Publié le 03 avril 2015
Les services de renseignement auraient été obsédés par les jeunes souhaitant partir en Syrie et auraient consacré peu de surveillance aux autres.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les services de renseignement auraient été obsédés par les jeunes souhaitant partir en Syrie et auraient consacré peu de surveillance aux autres.

Une enquête du Monde publiée ce vendredi pointe du doigt les lacunes des services de renseignements français et leur volonté de "réécrire l'histoire" concernant les attentats survenus à Paris en janvier.

Le quotidien rapporte notamment une conversation entre un agent du renseignement territorial et un syndicaliste policier, au lendemain de l'attaque dans les locaux de Charlie Hebdo. "Bon, par contre, faut savoir qu'on avait les informations déjà sur les individus… On les avait suivis, on les avait sur notre base de données. On avait constaté que la DGSI  était dépassée par les événements, d’accord ? On a un gros souci, là-dessus…" confie cet agent.

Cette conversation illustrerait une tendance : les services de renseignements français sont "obsédés" par le départ de jeune djihadistes en Syrie, et oublient les "vétérans". Le Monde s'interroge donc sur la réalité de la surveillance des frères Kouachi, et révèle ainsi que les dossiers de deux frères étaient extrêmement légers : moins de deux pages. Sur Saïd Kouachi, les lettres SS (pour sûreté de l'Etat) étaient notamment absentes. Pour Chérif Kouachi, la note n'est pas beaucoup mieux renseignée. Elle se révèle même plus légère que celle de son beau-frère, un jeune qui avait fait part sur Internet de son désir de partie en Syrie.

D'autres lacunes sont également rapportées, comme des adresses de mandat de recherche erronées, ou bien l'imbroglio autour des parents des deux frères: à la suite de l'attaque à Charlie Hebdo, la DGSI met sur écoute une ligne de téléphone censée appartenir aux parents de Chérif et Saïd en Algérie. Ils ne se rendront compte que plus tard que ces derniers sont morts depuis plus de vingt ans.

Enfin, le quotidien souligne une autre insuffisance dans ce dossier. Les Américains avaient averti les Français que Said Kouachi et Salim Benghalem, un délinquant radicalisé, étaient parti au Yémen en 2011. En 2014, la justice reçoit un témoin qui rapporte les confidences faites par Salim Benghalem. Il lui aurait dit avoir rencontré "un membre haut placé" d’Al-Qaida dans la péninsule Arabique. "Quelqu’un lui avait donné pour mission de commettre un attentat en France, il me semble que c’était contre une université américaine en France. Il fallait qu’il se rende sur place avec une arme et qu’il tue tout le monde.", déclare-t-il.

Le nom des Kouachi n'est pas prononcé. Toutefois, ces confidences sont jugées suffisantes pour relancer des écoutes sur Saïd Kouachi. Mais cette affaire ne sera pas une priorité et aucun effectif ne sera consacré à une quelconque filature.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vincennes
- 04/04/2015 - 17:44
Le Monde......à vomir
s'attaquer à la DGSI, c'est l'arbre qui cache la forêt !!! ils ferait mieux de nous epliquer pourquoi avoir supprimé qq temps avant l'attentat la voiture + 4 policiers alors que, par ailleurs, 150 fonctionnaires sont mobilisés, aux trousses de Sarko (juges,policiers,agents,inspecteurs divers et variés pour l'écouter depuis des lustres etc). Pourquoi, également, Hollande en a t'il fait des tonnes envers C.Hebdo alors qu'en Octobre 2013
Laurent LEGER (le rescapé de cette horrible tuerie) avait révélé dans C.Hebdo, les malversations de l'Elysée, qui voulait NUIRE à ce journal satirique, depuis l'enquête de L.Bergé sur les méthodes de Faouzi LAMDAOUI, Conseiller très proche d'Hollande (démissionné depuis car ça chauffait)!!! Que le Monde nous explique la règle du jeu de la pleureuse Pelloux (urgentiste de service "aux ordres") très bon copain d' Hollande, d'ailleurs prévenu par lui le jour de cette tuerie !!!!! mais aussi Consultant à C.Hebdo !!! et qu'Hollande adore trimbaler dans ses déplacements!!! que de questions auxquelles le Monde devraient d'intéresser
Anguerrand
- 04/04/2015 - 16:40
D'accord avec pguillermo
Il est à noter que tous les derniers attentats ont été realisés par des condamnés libérés préventivement pour bonne conduite, Mme Taubira a donc du sang sur les mains avec l'accord de Hollande, Valls. Il a bien eté dit qu'un suspect et ses contacts obligeaient 20 policiers à les surveiller. Combien de suspects, de mémoire plusieurs milliers, sans compter ceux qui ne sont pas encore suspectés. Rajoutez ceux qui rentrent du Djihâd et la police entière n'y suffira pas. Alors il faut arrêter avec les " pas d'amalgames" et considèrer que l'islam nous a déclaré la guerre, une guerre sourde et sournoise, le PS prefere cacher la vérité. Nous devrons vivre dans un monde dangereux malgré le travail remarquable de la DCRI, elle n'est pas infaillible, mais elle a arrêté de nombreux attentats. Chapeau pour leur travail!
pguillermo
- 04/04/2015 - 11:09
Cet article est un mensonge éhonté
Cet article laisse entendre que la DCRI n'a pas fait son travail. C'est un article de désinformation honteuse, qui reprend les articles de la presse de gauche.
La réalité est totalement différente. La Police (et notamment la DCRI) est surchargée de travail à cause du laxisme absolu de nos dirigeants, et surtout à cause du laxisme judiciaire. Elle est pénalisée par quantité de tâches indûes. Elle s'épuise d'avoir à sa tête un ministre anti-français qui se préoccupe protéger les candidats au djihad plutôt que de veiller strictement à ce que les survivants djihadistes ne reviennent jamais chez nous, politique non démago que pratiquent très opportunément les Anglais et qui est totalement rentable.
Tout ça fait penser aux années 40. Là aussi notre police était totalement inefficace. C'est normal, elle était étouffée par des noyautages internes, par la lutte contre les Français résistants.
Aujourd'hui c'est pire : les pires collabos en sont à la tête.