En direct
Best of
Best of du 2 au 8 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

04.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

07.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

06.

Comment basculer vos groupes de conversations WhatsApp sur Signal

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 52 min 55 sec
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 2 heures 45 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 3 heures 42 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 heures 14 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 4 heures 50 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 5 heures 31 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 5 heures 45 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 6 heures 40 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 6 heures 49 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 7 heures 11 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 2 heures 32 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 3 heures 21 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 3 heures 58 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 4 heures 36 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 5 heures 13 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 5 heures 42 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 6 heures 43 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Politique
Stratégie du gouvernement

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

il y a 7 heures 26 min
© Reuters
© Reuters
Dysfonctionnements

Pédophilie dans les écoles : une enquête administrative diligentée par l'Education nationale

Publié le 01 avril 2015
Najat Vallaud-Belkacem et Christiane Taubira vont réunir recteurs d'académie et procureurs pour comprendre les dysfonctionnements suite à la mise en examen pour viols d'un directeur d'école, déjà condamné pour des faits similaires.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Najat Vallaud-Belkacem et Christiane Taubira vont réunir recteurs d'académie et procureurs pour comprendre les dysfonctionnements suite à la mise en examen pour viols d'un directeur d'école, déjà condamné pour des faits similaires.

Dans l'affaire du directeur d'école de Villefontaine en Isère, il y a eu des dysfonctionnements. Cette certitude, la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem le reconnait sans mal. Déjà condamné en 2008 pour détention de documents pédopornographiques, un responsable pédagogique a été mis en examen, suite à la plainte de neuf familles auxquelles se sont associées 14 autres,  la semaine dernière pour "viols aggravés, agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans, et acquisition et détention d'images pédopornographiques".

Déjà samedi, dans Le Parisien – Aujourd'hui-en-France, Najat Vallaud-Belkacem confiait son "horreur" en découvrant ces faits et assumait les "dysfonctionnements" dans cette affaire. Mercredi, à la sortie du conseil des ministres, la ministre de l'Education nationale a assuré que le gouvernement prenait le sujet "à bras le corps", annonçant qu'une enquête administrative menée conjointement par ces services et ceux du ministère de la Justice allait être menée.

Ainsi, recteurs d'académie et procureurs vont être réunis pour améliorer la transmission d'informations entre ces deux entités, alors que quatre autres cas d'enseignements soupçonnés de pédophilie ont été signalés depuis l'affaire Villefontaine.  "Peut-être que les circulaires ne suffisent pas", reconnait Najat Vallaud-Belkacem. Scandant qu'il "n'est pas possible d'avoir un enseignant dans une salle de classe condamné pour de tels faits".

Vu sur : Lu sur BFMTV.com
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 02/04/2015 - 09:00
ce n'est pas dans la loi
Rappelait hier lors d'un entretien télévisé Mme Taubira toujours aussi prompte à défendre ses juges. C'est la faute à "pas de chance" peut être, aucune empathie pour les parents des victimes bien sur.
Un journaliste ne pourrait il pas aller consulter le mur des cons, le nom de ces parents y figurent probablement depuis quelques jours.
Texas
- 01/04/2015 - 19:45
Dysfonctionnement :
Traduis en Novlangue , Prédation . On espère une " fermeté bienveillante " ( encore de la Novlangue ) pour les responsables .
- 01/04/2015 - 16:41
Hélas
La pédophilie a toujours existé dans l'E.Nationale,dans le clergé,dans le milieu d'éducateur, dans le scoutisme bref dans toutes les activités pour les enfants encadrées par des adultes. Je me souviens de l'effroi d'une amie à qui après en avoir consulté une autre psychologue je lui ai révélé sur une confidence de mon fils à qui le sien s'était confié que l'encadrant se livrait à des attouchements sexuels sur son fils. Le pire est que les responsables dont un gendarme ne voulait pas nous croire. Ila fallu se battre contre ceux qui défendait ce prédateur. Mon amie était effondré car elle considérait cet homme comme un ami de la famille poussant son fils (14ans) réticent à le suivre. La suite nous a donné hélas raison: 2 des fils du gendarme ont avoué avoir eux aussi été victimes et d'autres encore.Personne n'a voulu porter plainte!