En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 9 heures 31 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 10 heures 20 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 11 heures 5 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 12 heures 32 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 12 heures 51 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 16 heures 16 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 16 heures 55 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 17 heures 17 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 17 heures 19 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 17 heures 20 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 9 heures 55 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 10 heures 42 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 11 heures 58 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 12 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 15 heures 58 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 16 heures 44 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 17 heures 18 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 17 heures 19 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 17 heures 20 min
© Capture
© Capture
Contre-attaque

Manuel Valls entend les critiques mais ne veut pas changer de politique économique

Publié le 31 mars 2015
Le Premier ministre était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV/RMC. Il est revenu sur la lourde défaite de la gauche aux élections départementales.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV/RMC. Il est revenu sur la lourde défaite de la gauche aux élections départementales.

La claque de la gauche aux élections départementales

"Chacun a sa part de responsabilité. J'assume la mienne. Ke me suis beaucoup dépensé dans cette camapgne pour défebndre les éeffctifs de gauche et je ne voulais pas que le FN soit le premier parti de France. La responsabilité est collective. La gauche était tellement dispersée au premier tour qu'elle ne pouvait rien faire au second. On aurait pu garder plus de départements en étant unis. Beaucoup de Français attendent des résultats en matière d'emploi et de pouvoir d'achat. Il y a de l'indignation, de la colère face aux inégalités, aux injustices profondes de la société. Il faut donc redoubler d'efforts".

La politique du gouvernement

"Je n'ai pas pensé à démissionner. Ce n'est pas ce que les Français attendent. Ils me denmandent d'agir pour l'emploi. Ce n'est pas un problème personnel. Nous allons continuer à agir. Ces élections ne remettaient pas en cause notre politique. Il va y avoir des résultats. Les Français ne le voient pas mais les choses vont mieux. Le contexte économique s'améliore, la baisse de l'euro joue aussi en notre faveur et la baisse des taux d'intérêt est favorable. Le CICE et le pacte des entreprises font leurs effets. Nous allons approfondir les réformes". 

"Les Français trouvent que les impôts sont trop lourds. Nous avons baissé les impôts pour 9 millions de Français. Pour le moment, ils n'ont pas vu cette baisse d'impôt. Ils vont voir leur impôts baisser. Le cap économique doit être poursuivi. Le travail est la priorité, l'emploi. Le soutien des entreprises est l'autre pilier de notre politique. Depuis 10 ans, nos entreprises ont perdu de la compétitivité. Et il faut désormais encore plus efficace. La croissance doit être soutenue". 

Le PS et les Verts

"Nous avons une majorité à lAseemblée mais c'est important que la gauche se retrouve. La division n'est pas bonne. Grâce à une initiative de Jean-Christophe Cambadélis, les socialistes et les verts se parlent et ont remis en place des groupes de travail. L'écologie est au coeur de notre action. Nous avons pris deux lois majeures dans ce domaine. Nous devons nous rassembler".

Sa rencontre avec les députés socialistes ce mardi

"Je vais rencontrer l'ensemble des députés socialistes et on va parler de fond. L'immense majorité des députés pensent qu'il faut continuer. Il y a toujours des politiques alternatives mais il y a notre politique basée sur la justice sociales, sur la compétitivité des entreprises, Il va y avoir une fusion de la prime à l'emploi et du RSA".

Les idées pour l'emploi

"Nous avons fait beaucoup pour les entreprises qui sont en train de reconstituer leurs marges. Les petites entreprises sont écrasées par la paperasse. Nous allons faciliter l'embauche dans ces petites entreprises, leur simplifier la vie. Les PME ont la peur de l'embauche. Il faut la lever. Nous allons discuter de cela sans se précipiter. Flexibilité et sécurité de l'emploi seront les maîtres mots de cette réflexion. La remise en cause du CDI n'est pas l'objectif du gouvernement".

L'Europe

"La France va respecter ses engagements sur la baisse des déficits. Mais nous avons dû renforcer notre sécurité. Il faut que l'Europe intègre les dépenses nouvelles. Il ne faut pas que ces obligations mettent à mal notre croissance". 

Sa plus grande erreur en un an ?

"Je pense que la hause cumulée des impôts a créé un ras le bol pour les entreprises et les Français. Je ne l'ai pas compris assez tôt".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 31/03/2015 - 11:18
Cabesson!
La France va dans le mur. Flamby et Vallsito le savent parfaitement, car ils ont le tableau de bord devant eux, dont ils ont trafiqué les chiffres cent fois...pourtant, ces fous-furieux ne modifient pas leur vitesse ni leur trajectoire! Ils seront donc responsables et coupables, après que le Front National aura rendu son pouvoir au peuple de France!
Benvoyons
- 31/03/2015 - 10:12
La nouvelle méthode de gouvernement ne rien comprendre!!!!
Caton élu en 2012 sur un programme de Gauche qu'il a bien mis en place.
Augmentation massive des impôts et de créer encore plus de blocage économique (en fait l'application Socialiste de la société). En ayant éliminer les réformes du précédent gouvernement qui allaient dans le bon sens ( validé par la cours des Comptes et l'Europe)Puis 2 ans après et bien cela ne fonctionne pas nous nous sommes trompés( en même temps il valide le fait qu'ils ont trompé tous les Français pour ce faire élire); Donc ils se sont trompé et remette en place les solutions de l'ancien gouvernement d'avant Mai 2012. Donc les Socialistes en fait ont trompé 2 fois les Français.Mais la méthode est tellement Micronique car bien évidemment l'Etat veut garder tous les pouvoirs. La souplesse économique dont il parle n'est qu'un leurre car dès l'instant ou les effets seront au RDV et bien ils vont de nouveau pressurer pour redistribuer se qui n'est que balbutiant. Car il faudra de nouveau donner des gages de bonnes Gauches pour rassembler avec le FDG et le retour au bercail des votants FN MLPS . .