En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Macron skie français

03.

Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie

04.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

05.

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

06.

Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café

07.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Qui veut risquer sa vie la sauvera (Mémoires)" de Jean-Pierre Chevènement : heureux qui comme Chevènement a eu plusieurs vies dans sa vie en maintenant la même trajectoire. Un panorama exhaustif de l’histoire de notre pays de 1962 à 2019

il y a 7 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rachel et les siens" de Metin Arditi : un roman superbe et, évidemment, bouleversant, La Palestine, Israël, le XXe siècle...

il y a 8 heures 37 min
pépites > Politique
Brut.
Emmanuel Macron : « Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières mais je le déconstruis »
il y a 13 heures 3 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les bracelets se noient dans le marc de raisin et quand les tortues ont l’accent italien : c’est l’actualité décembriste des montres
il y a 14 heures 32 min
light > Loisirs
Bingo
La popularité croissante de “All I Want for Christmas is You” montre que l'industrie de la musique valorise les vieilles chansons
il y a 17 heures 4 min
light > Insolite
Bizarre
Trois étranges monolithes métalliques de 3 m de haut sont apparus aux Etats-Unis et en Roumanie
il y a 19 heures 7 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 19 heures 35 min
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 20 heures 18 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 20 heures 36 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 20 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes puissantes" de Léa Salamé : curiosité et plaisir à la lecture des aveux (en toute honnêteté…) de 12 personnalités féminines, découvrir leur force intérieure, leur parcours, leur influence

il y a 8 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
Interview
Retrouvez l’intégralité de l’entretien d’Emmanuel Macron accordé à Brut
il y a 9 heures 37 min
pépites > International
Rebondissement
Ziad Takieddine a été arrêté au Liban
il y a 14 heures 11 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : qui de Londres ou de Bruxelles (et de Paris...) prend le plus grand risque dans le bras de fer ?

il y a 16 heures 56 sec
décryptage > France
Article 24

Police, manifestants et libertés publiques : les images de violence servent-elles la Vérité... ou de munitions aux combattants de nos guerres idéologiques ?

il y a 18 heures 59 min
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 19 heures 27 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 20 heures 12 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 20 heures 31 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 20 heures 45 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 21 heures 3 min
© Capture
© Capture
Contre-attaque

Manuel Valls entend les critiques mais ne veut pas changer de politique économique

Publié le 31 mars 2015
Le Premier ministre était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV/RMC. Il est revenu sur la lourde défaite de la gauche aux élections départementales.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV/RMC. Il est revenu sur la lourde défaite de la gauche aux élections départementales.

La claque de la gauche aux élections départementales

"Chacun a sa part de responsabilité. J'assume la mienne. Ke me suis beaucoup dépensé dans cette camapgne pour défebndre les éeffctifs de gauche et je ne voulais pas que le FN soit le premier parti de France. La responsabilité est collective. La gauche était tellement dispersée au premier tour qu'elle ne pouvait rien faire au second. On aurait pu garder plus de départements en étant unis. Beaucoup de Français attendent des résultats en matière d'emploi et de pouvoir d'achat. Il y a de l'indignation, de la colère face aux inégalités, aux injustices profondes de la société. Il faut donc redoubler d'efforts".

La politique du gouvernement

"Je n'ai pas pensé à démissionner. Ce n'est pas ce que les Français attendent. Ils me denmandent d'agir pour l'emploi. Ce n'est pas un problème personnel. Nous allons continuer à agir. Ces élections ne remettaient pas en cause notre politique. Il va y avoir des résultats. Les Français ne le voient pas mais les choses vont mieux. Le contexte économique s'améliore, la baisse de l'euro joue aussi en notre faveur et la baisse des taux d'intérêt est favorable. Le CICE et le pacte des entreprises font leurs effets. Nous allons approfondir les réformes". 

"Les Français trouvent que les impôts sont trop lourds. Nous avons baissé les impôts pour 9 millions de Français. Pour le moment, ils n'ont pas vu cette baisse d'impôt. Ils vont voir leur impôts baisser. Le cap économique doit être poursuivi. Le travail est la priorité, l'emploi. Le soutien des entreprises est l'autre pilier de notre politique. Depuis 10 ans, nos entreprises ont perdu de la compétitivité. Et il faut désormais encore plus efficace. La croissance doit être soutenue". 

Le PS et les Verts

"Nous avons une majorité à lAseemblée mais c'est important que la gauche se retrouve. La division n'est pas bonne. Grâce à une initiative de Jean-Christophe Cambadélis, les socialistes et les verts se parlent et ont remis en place des groupes de travail. L'écologie est au coeur de notre action. Nous avons pris deux lois majeures dans ce domaine. Nous devons nous rassembler".

Sa rencontre avec les députés socialistes ce mardi

"Je vais rencontrer l'ensemble des députés socialistes et on va parler de fond. L'immense majorité des députés pensent qu'il faut continuer. Il y a toujours des politiques alternatives mais il y a notre politique basée sur la justice sociales, sur la compétitivité des entreprises, Il va y avoir une fusion de la prime à l'emploi et du RSA".

Les idées pour l'emploi

"Nous avons fait beaucoup pour les entreprises qui sont en train de reconstituer leurs marges. Les petites entreprises sont écrasées par la paperasse. Nous allons faciliter l'embauche dans ces petites entreprises, leur simplifier la vie. Les PME ont la peur de l'embauche. Il faut la lever. Nous allons discuter de cela sans se précipiter. Flexibilité et sécurité de l'emploi seront les maîtres mots de cette réflexion. La remise en cause du CDI n'est pas l'objectif du gouvernement".

L'Europe

"La France va respecter ses engagements sur la baisse des déficits. Mais nous avons dû renforcer notre sécurité. Il faut que l'Europe intègre les dépenses nouvelles. Il ne faut pas que ces obligations mettent à mal notre croissance". 

Sa plus grande erreur en un an ?

"Je pense que la hause cumulée des impôts a créé un ras le bol pour les entreprises et les Français. Je ne l'ai pas compris assez tôt".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 31/03/2015 - 11:18
Cabesson!
La France va dans le mur. Flamby et Vallsito le savent parfaitement, car ils ont le tableau de bord devant eux, dont ils ont trafiqué les chiffres cent fois...pourtant, ces fous-furieux ne modifient pas leur vitesse ni leur trajectoire! Ils seront donc responsables et coupables, après que le Front National aura rendu son pouvoir au peuple de France!
Benvoyons
- 31/03/2015 - 10:12
La nouvelle méthode de gouvernement ne rien comprendre!!!!
Caton élu en 2012 sur un programme de Gauche qu'il a bien mis en place.
Augmentation massive des impôts et de créer encore plus de blocage économique (en fait l'application Socialiste de la société). En ayant éliminer les réformes du précédent gouvernement qui allaient dans le bon sens ( validé par la cours des Comptes et l'Europe)Puis 2 ans après et bien cela ne fonctionne pas nous nous sommes trompés( en même temps il valide le fait qu'ils ont trompé tous les Français pour ce faire élire); Donc ils se sont trompé et remette en place les solutions de l'ancien gouvernement d'avant Mai 2012. Donc les Socialistes en fait ont trompé 2 fois les Français.Mais la méthode est tellement Micronique car bien évidemment l'Etat veut garder tous les pouvoirs. La souplesse économique dont il parle n'est qu'un leurre car dès l'instant ou les effets seront au RDV et bien ils vont de nouveau pressurer pour redistribuer se qui n'est que balbutiant. Car il faudra de nouveau donner des gages de bonnes Gauches pour rassembler avec le FDG et le retour au bercail des votants FN MLPS . .