En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Grain de sel
Législative partielle dans le Doubs : Pierre Moscovici s'immisce dans le débat sur les consignes de vote
Publié le 05 février 2015
Dans un billet publié mercredi 4 février, Pierre Moscovici s'offusque de la stratégie du "ni-ni" adoptée par l'UMP après la défaite de son candidat à l'élection législative partielle de dimanche dans le Doubs.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un billet publié mercredi 4 février, Pierre Moscovici s'offusque de la stratégie du "ni-ni" adoptée par l'UMP après la défaite de son candidat à l'élection législative partielle de dimanche dans le Doubs.

Parce qu'il s'agit de son ancien siège de député et de son ancienne circonscription, Pierre Moscovici n'a pas pu s'empêcher de mettre son grain de sel dans les débats qui agitent la classe politique française, trois jours après le premier tour de l'élection législative partielle dans le Doubs.

Après la défaite du candidat de l'UMP Charles Demouge (26,54% des voix), battu par la candidate du Front National Sophie Montel, arrivée en tête avec 32,6% des voix, et la qualification pour le second tour du candidat du PS Frédéric Barbier (28,8% des voix), l'UMP a en effet décidé d'adopter la stratégie du "ni-ni", en vue du second tour, au grand dam du PS.

Depuis Bruxelles, le commissaire européen aux affaires économique a pris sa plume pour critiquer sur son blog la décision du bureau politique de l'UMP. "Il me paraissait évident que l’UMP devait faire évoluer sa doctrine ambiguë du « ni-ni » – ni Front national, ni Parti socialiste – et clarifier ses options" écrit Pierre Moscovici, qui a été député de la quatrième circonscription du Doubs pendant 20 ans. "Cela me parait grave" écrit-il un peu plus loin.

"Les Socialistes ont, depuis 2002, été souvent soumis au choix cornélien d’un second tour opposant le Front national et l’UMP, à la Présidentielle ou dans des élections législatives. Et ils n’ont jamais, jamais hésité, même si c’est toujours difficile", a rappelé Pierre Moscovici.

"Comment ne pas prendre nettement position contre un parti dont la candidate a affirmé « l’évidente inégalité entre les races » ?" ajoute-t-il, en référence à des déclarations de Jean-Marie Le Pen datant de 1996, défendues par Sophie Montel à l'époque. L'ancien député du Doubs estime toutefois que les électeurs du Front National "ne doivent pas être stigmatisés".

Pierre Moscovici dit espérer que les électeurs du Doubs "écarteront par leur vote ces calculs trop tactiques" et "donneront une leçon de clarté démocratique". Il les appelle à "se rassembler autour de la candidature de Frédéric Barbier".

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Déclarations des revenus de 2018 : attention aux risques d’erreurs
02.
L’histoire fascinante du commando Kieffer
03.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
04.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
05.
Elevage : l'entreprise Hénaff félicitée par... l'association L214
06.
Morts par morsure de serpent : une plaie planétaire contre laquelle l’OMS entend entrer en guerre
07.
Gilets jaunes : les appartements d'un casseur saisis pour rembourser ses dégradations
01.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Gilets jaunes, six mois déjà et ces questions restées sans réponse sur les défis auxquels fait face notre démocratie
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Panikinfo
- 05/02/2015 - 08:18
L'inverse
C'est ce qui risque d'arriver. Vu les dernières subtilité de Mosco, dans cette région fief de son élection passé, ou il n'ose même plus retourner de peur de frontaliers en colère et du fait que cette région était juste son tremplin politique. Sa pseudo consigne de vote risque fort de retomber comme un soufflé et d'insuffler aux gens l'envie de faire l'inverse de ses consignes. Les gens de cette région sont aussi rudes que leur climat, mais avec un coeur ouvert et généreux... Par contre, et comme d'autres, ils n'aiment pas se faire berner et n'oublient pas ceux qui l'ont fait! Donc Mosco, une fois de plus, ferait bien de se taire!
bjorn borg
- 05/02/2015 - 04:24
Moscovici
qui vient donner des leçons de démocratie. Et on ne rêve pas s'il vous plait! Mosco qui, quand il était au gouvernement n'a rien fait, que dalle! Et les électeurs vont encore voter à gauche? Encore la gauche pour détruire??? Mais que fait Mosco à Bruxelles?
Henrik Jah
- 05/02/2015 - 00:38
Moscovici le plus nul des plus nuls
Comment ose t-il croire qu'il a encore la moindre crédibilité après avoir critiqué la gestion économique de la France alors qu'il était responsable de cette gestion avant qu'il ne soit commissaire. J'espère que les français se souviendront de son incompétence et de sa mauvaise foi.