En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© REUTERS/Vincent Kessler
Provoc

Jean-Marie Le Pen appelle à voter Front national et déclare "je ne suis pas Charlie du tout, je suis Charlie Martel"

Publié le 09 janvier 2015
Le président d'honneur du parti d'extrême droite crée la polémique en détourant le "Keep Calm and Carry On" britannique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président d'honneur du parti d'extrême droite crée la polémique en détourant le "Keep Calm and Carry On" britannique.

Ce vendredi 9 janvier à 14h37, Jean-Marie Le Pen a publié sur son compte Twitter une photo en noir et blanc de sa fille, Marine Le Pen, sourire aux lèvres, accompagné du message "Restez calme et votez Le Pen." Cet appel à voter Front national détourne la célèbre affiche "Keep Calm and Carry On" du gouvernement britannique. Diffusé au début de la Seconde guerre mondiale, ce message était destiné à relever le moral de l'opinion publique britannique en cas d'invasion.

pic.twitter.com/Y1kOGKzjnI

— Jean-Marie Le Pen (@lepenjm) 9 Janvier 2015

 

Contacté par Le HuffPost, Jean-Marie Le Pen a confirmé être à l'origine de ce tweet et l'assumer. "Union nationale de mes fesses, nous sommes mis à l'écart, rétorque Jean-Marie Le Pen  à ceux qui l'accusent de récupération politique ou de briser l'union nationale. Qu'est-ce que c'est que cette histoire de récupération politique? On ne peut pas appeler à voter quand on veut? Est-ce que je dois m'habiller en noir?", poursuit-il.

"Je déplore la disparition de douze Français. Mais je ne suis pas Charlie du tout, je suis Charlie Martel si vous voyez ce que je veux dire!", ajoute l'eurodéputé. Une référence à Charles Martel, qui arrêta les troupes musulmanes à Poitiers en 732, abondamment utilisée par les internautes identitaires ces derniers jours.

Je suis Charlie Martel #JeSuisCharlie pic.twitter.com/bYfQCDIO9D

— Génération ID (@G_IDENTITAIRE) 8 Janvier 2015

 

Vu sur : Huffingtonpost
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
arcole 34
- 11/01/2015 - 14:14
LA VIEILLESSE EST UN NAUFRAGE
Disait le général de Gaulle au cours d'un diner à Londres à des officiers FFL au sujet du Maréchal Pétain qui avait licencié en 1926 le Maréchal Lyautey qui était résident Général au Maroc . Cette citation s'applique comme un gant au vieux chef du Front Bas.
ISABLEUE
- 11/01/2015 - 09:32
c'est un peu
du charlie...
l'enclume
- 10/01/2015 - 12:01
Confirmation
Par cette intervention, j'ai la confirmation que ce pauvre vieux est sénile.
sheldon -Les "Philippot boys" sont occupés, ils préparent la gay bride