En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Avec ça
Voeux du 31 décembre : les détails du discours de François Hollande
Publié le 27 décembre 2014
Le président de la République évoquera la crise mais se voudra optimiste selon Le Point.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République évoquera la crise mais se voudra optimiste selon Le Point.

Les Français n'ont pas le moral. Le chômage en hausse, la croissance en berne, les impôts au summum... difficile d'être positif. Pourtant, François Hollande va tenter de l'être durant son discours à la télévision le 31 décembre au soir. Pour ses traditionnels voeux, le président de la République a donc choisi de faire face. Selon des indiscrétions du Point de ce samedi, "François Hollande s'exprimera 7 à 8 minutes" de manière classique.

Il tirera "un premier bilan" de l'année 2014 et surtout du pacte de responsabilité lancé l'an passé et qui entera en vigueur le 1er janvier 2015. Il évoquera aussi la réforme territoriale qui fait passer le nombre de régions à 13 au lieu de 22. Pour le chef de l'Etat, il s'agira de montrer que le pays est en marche et que les réformes avancent. 

"Sur le plan international, François Hollande rappellera les actions de la France en faveur de la paix et de la lutte contre le terrorisme de Daesh" écrit Le Point. Le président parlera aussi de l'agenda de la communauté internationale et de l'ONU. Il évoquera ensuite le"contre-choc pétrolier" qui représente un "changement majeur" selon lui. François Hollande devrait aussi parlé de l'Union européenne qui tarde à avoir de la croissance. 

Le Point croit encore savoir que "sur le plan national, le Chef de l'État abordera deux réformes à venir" : la loi Macron et "une loi Travail/Emploi qui prendra acte des négociations en cours entre les partenaires sociaux". Enfin, François Hollande abordera "le vent mauvais (selon son expression) qui souffle sur le pays et qui entraîne cette montée du racisme, de l'antisémitisme, ces attentats suicidaires, mais aussi, sur le plan politique, la vague montante du vote Front national à la veille de deux scrutins en 2015". Reste à savoir désormais si ce discours sera suivi et entendu par les Français. 

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
02.
Ce que le projet de loi Dussopt sur la fonction publique indique des renoncements d’Emmanuel Macron
03.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
04.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Ces inquiétants progrès de l’idéologie décoloniale en France
07.
Un président étranger à son peuple mais aussi de plus en plus étranger à la communauté internationale
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
l'enclume
- 28/12/2014 - 11:24
Qui se ressemble s'assemble
Je lirai les commentaires, parce que, je n'ai pas un quart d'heure à perdre, pour écouter ce menteur pathologique. COMMENT REPERER UN MENTEUR PATHOLOGIQUE : "L’expression « Mentir comme un arracheur de dents » prend tout son sens lorsque l’on a affaire à un menteur pathologique. Cette personne n’est peut-être pas complètement ancrée dans la réalité, croyant les mensonges qu’elle raconte." Le portrait craché du bouffi de l'Elysée.
Solognitude
- 27/12/2014 - 23:11
Mea culpa, mea maxima culpa:
Mes chers concitoyens, je vous ai mis encore plus dans la merde que Sarko. Je le regrette, je le sais ça, mais c'est dans ma nature! En 2015, les brêles du gouvernement et moi-même continueront à vous faire avaler des couleuvres à base de mensonges et de promesses, de telle sorte que, à moins
d'une révolution, vous serez encore assez #?;^¤µ, pour me réélire!
Texas
- 27/12/2014 - 20:55
Nous n' avons pas atteint...
...le pathétique d' un Président Deschanel tombant d' un train en pyjama sur la voie ferrée , mais nous nous en approchons ..! .