En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Prise de bec

Morano à Sarkozy : "Tu vas te calmer un petit peu !"

Publié le 17 décembre 2014
Le Canard Enchaîné révèle les détails de l'échange musclé entre le président de l'UMP et l'eurodéputée après avoir refusé un poste dans l'organigramme du parti.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Canard Enchaîné révèle les détails de l'échange musclé entre le président de l'UMP et l'eurodéputée après avoir refusé un poste dans l'organigramme du parti.

La presse s'était déjà fait les choux gras la semaine dernière du refus de Nadine Morano de participer à la nouvelle organisation de l'UMP. Vexée qu'on ne lui offre "que" le poste de secrétaire nationale en charge de la formation professionnelle et de l'apprentissage, qu'elle considère comme un "déclassement, la député européenne s'était épanchée dans la presse. Elle y expliquait que "l'UMP court au claquage" au vu des personnes présentes dans la direction du parti.

Ce mercredi, c'est le Canard enchainé, féru des accrochages au sein de l'UMP, qui en remet une couche. Selon l'hebdomadaire satirique, qui rapporte les coulisses de la vive discussion entre Nadine Morano et Nicolas Sarkozy le ton serait monté. Le 9 décembre, les deux se trouvent dans le bureau du nouveau président de l'UMP. L'ancienne ministre refuse tout net le poste qu'on vient de lui proposer. "Quoi? Tu me dis non! ", lui rétorque Nicolas Sarkozy. Cash, Nadine Morano l'assène d'un "Tu vas te calmer un petit peu!"

L'échange se poursuit alors à l'abri des regards des collaborateurs de l'UMP mais pas de leurs oreilles. "Tu te rends compte?, explose l'ancien chef de l'Etat. Comment tu me parles alors que j'ai tout fait pour toi? Je t'ai nommée ministre contre tous les connards qui ne voulaient pas que tu entres au gouvernement. Je me suis battu pour que tu sois tête de liste aux européennes dans l'Est. Tu sais, il y en a beaucoup qui ne t'aiment pas, à l'UMP." Là encore Nadine Morano ne se démonte pas : "Et toi tu crois que tout le monde t'aime à l'UMP? Moi, en plus je suis détestée par ceux qui me reprochent de te soutenir. Ca double ma peine."

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

06.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 17/12/2014 - 21:23
Le canard enchaîné était il présent lors de cette rencontre?
Ce " journal" qui ne fonctionne qu'avec des dénonciations mensongères ou non, écrit tous les détails de cet entretien, c'est quand bizarre qu'un journal, qui plus est du canard enchaîné ait été invité, alors le mensonge politiquement orienté n'est pas loin.
quesako
- 17/12/2014 - 19:31
Le "torche cul " Canard Enchaîné est le garant de notre liberté
Mais la censure, comme bien d'autres privations de liberté, sont tellement reposantes pour les partis extrémistes. Je ne le lit d'ailleurs que dans des moments où une châppe de plomb est sur le pays, par exemple pendant les affaires Mitterand / écoutes
le Gône
- 17/12/2014 - 17:38
Ah Nom de Dieu....
qui croit encore a ce qu’écrit ce "torche cul " de Canard Enchaîné !! qui est passé de satirique a militant en 81...