En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
Réclamations
Burn out : des députés PS demandent sa reconnaissance comme maladie professionnelle
Publié le 08 décembre 2014
Selon une récente enquête de Cegos, le "burn out" ou sentiment d’épuisement psychique lié aux conditions de travail touche aujourd’hui un salarié français sur quatre au cours de sa carrière.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une récente enquête de Cegos, le "burn out" ou sentiment d’épuisement psychique lié aux conditions de travail touche aujourd’hui un salarié français sur quatre au cours de sa carrière.

Serait-ce le mal du 21ème siècle ? Selon une récente enquête de Cegos, le "burn out" ou sentiment d’épuisement psychique lié aux conditions de travail touche aujourd’hui un salarié français sur quatre au cours de sa carrière. Dimanche 8 décembre, dans une tribune publiée par le JDD, une trentaine de députés PS ont donc demandé la reconnaissance de ce phénomène comme maladie professionnelle. "Nous demandons la reconnaissance de l'épuisement comme maladie professionnelle", ont écrit les élus, ajoutant : "Cette reconnaissance est indispensable pour faire que les effets de l'épuisement nerveux au travail soient à la charge de ceux qui en sont responsables, c'est-à-dire les employeurs".

Les députés signataires proposent donc de faire "basculer le financement" de ce syndrome d’épuisement professionnel "sur la branche Accident du travail et maladie professionnelles financée par les cotisations patronales à 97%". Ils suggèrent également d’inscrire la "dépression consécutive à un épuisement profond"et le "stress post-traumatique au travail" au tableau des maladies professionnelles.  

A l’heure actuelle, le régime de la Sécurité sociale finance un congé maladie ou un temps partiel thérapeutique d'un employé souffrant du stress au travail. Mais seuls quelques dizaines de cas par an voient leur syndrome d’épuisement reconnu en tant que maladie professionnelle. Celle-ci entraine une incapacité permanente de plus de 25% des cas. Par ailleurs, la définition clinique de syndrome "d’épuisement professionnel" est floue : on parle d'une immense fatigue et la sensation d’être "vidé",associée à des douleurs physiques ou des manifestations de stress et d’angoisse.

 

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
05.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
06.
Angela Merkel prise de tremblements en pleine cérémonie officielle à Berlin
07.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 08/12/2014 - 12:16
Je propose de reconnaître le "socialisme"...
comme grave maladie professionnelle de nos politiciens. Cette maladie s'attrape à l'ENA, qui réclame une dératisation d'urgence, et se communique de proche en proche, d'un simple regard: " tu en es? Non, et toi? Oui, alors, dépêche-toi..." Éradiquons l'Ebola socialiste!