En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

02.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

03.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

07.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 57 min 27 sec
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 3 heures 32 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 4 heures 44 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 7 heures 21 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 7 heures 38 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 7 heures 48 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 8 heures 28 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 8 heures 46 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 9 heures 8 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 9 heures 29 min
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 2 heures 36 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 3 heures 56 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 6 heures 29 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 7 heures 29 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 8 heures 11 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 8 heures 59 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 9 heures 21 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 10 heures 36 min
© Reuters
© Reuters
Chaud et froid

Martine Aubry tempère (un peu) : "Je ne remets pas en cause en bloc la politique du gouvernement"

Publié le 20 octobre 2014
La maire de Lille a indiqué aussi ce lundi matin sur France Inter qu'elle ne souhaitait pas "être un recours".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La maire de Lille a indiqué aussi ce lundi matin sur France Inter qu'elle ne souhaitait pas "être un recours".

A quoi joue Martine Aubry ? Alors qu'elle s'est montrée très critique à l'égard de l'exécutif dimanche dans une interview au JDD, la maire de Lille a un peu tempéré ses attaques ce lundi matin sur France Inter. Un peu seulement car elle a néanmoins réexpliqué que la politique économique menée n'était pas la bonne selon elle. 

"Je ne remets pas en cause en bloc la politique du gouvernement. Il faut faire des économies, c'est une évidence mais il faut redoser la politique économique", notamment en direction des ménages, et "redonner un peu de sens à ce que nous faisons aujourd'hui" a-t-elle lancé. Pour elle, il faut davantage de pédagogie et d'explications. Martine Aubry a indiqué qu'elle souhaite la réussite de François Hollande. "J'ai tout fait pour qu'il réussisse à la présidentielle" et "je veux absolument qu'il réussisse" a-t-elle soutenu. 

Et que ferait-elle si le président de la République l'appelait à Matignon ? "Je ne souhaite pas être un recours, je souhaite simplement pouvoir débattre. (...) Je ne suis pas dans cette logique-là. Manuel Valls est aujourd'hui au gouvernement. C'est un homme qui a des nerfs, il peut accepter le débat. Je pense que ça a été un bon ministre de l'Intérieur, aujourd'hui il faut qu'il accepte ce débat-là pour tous ceux qui veulent aider à réussir"a lancé la maire de Lille ajoutant vuloir le calme : "je n'ai pas vocation à organiser l'opposition au gouvernement".

Ne pas opposer les personnes au sein du parti, voilà le credo de Martine Aubry. Pour elle, c'était donc une "erreur" d'avoir qualifié les députés socialistes réfractaires à la politique du gouvernement de "frondeurs" car ce sont "des hommes et des femmes de bonne volonté", "des gens qui veulent la réussite du gouvernement". La maire de Lille a donc manié le chaud et le froid. Comme souvent. Martine Aubry en raffole.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 20/10/2014 - 19:39
Zut ! Voilà ce que c'est de taper comme un dingue ! ☺
...de la vraie, la lutte finale, le Grand Jour ! Résultat en 2017 on va en reprendre pour 5 ans. Ce qui a marché en 2012 remarchera en 2017 ! la même bande de malfrats (syndicats véreux, médias pourris, magistrats "encartés" P.S et politisés jusqu'au trognon, assoc's fumeuses) commencent déjà à taper sur les droites à bras raccourcis et à polluer les cerveaux fragiles d’intox et de mensonges ! La bonne nouvelle c'est qu'en 2022 la France sera définitivement débarrassée de cette gauche puante ! Le commentaire précédent, parti prématurément (et tout seul :-) n'a pas été relu !
langue de pivert
- 20/10/2014 - 19:23
Critiquer Aubry et Hollande n
Critiquer Aubry et Hollande n'est rien : que penser de l'électorat bas de plafond de la populace de gauche ? Il ont choisi 3 fois Hollande (primaires, premier tout et second tour des présidentielle) il l'ont eu rt Hollande a fait du Hollande c'est à dire rien ou n'importe quoi ! Maintenant cette populace veut de la gauche ! de la vr
vangog
- 20/10/2014 - 10:47
Un peu comme les frondeurs...
Elle tape de son petit poing grassouillet sur la table...puis le retire aussitôt, après s'être fait mal toute seule...Aïe!