En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 1 heure 13 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 2 heures 17 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 2 heures 35 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 2 heures 54 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 3 heures 20 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

COVID-19 : ce qu’il est encore possible de faire malgré une situation hors de contrôle

il y a 5 heures 55 min
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 22 heures 14 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 1 heure 44 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 2 heures 22 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 2 heures 52 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 3 heures 15 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 3 heures 59 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 4 heures 28 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 5 heures 2 min
décryptage > France
Clash des confessions

Boycott pour "attaques contre l’islam" : saurons-nous éviter notre guerre du Liban à nous ?

il y a 5 heures 28 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 6 heures 24 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 22 heures 41 min
© Reuters
© Reuters
Prestation

Nicolas Sarkozy veut réécrire la loi Taubira et ironise sur les affaires judiciaires

Publié le 06 octobre 2014
Le candidat à la présidence de l'UMP a donné son troisième meeting lundi soir à Velizy.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le candidat à la présidence de l'UMP a donné son troisième meeting lundi soir à Velizy.

Nicolas Sarkozy poursuit sa tournée. Lundi soir, il était en meeting à Vélizy, dans les Yvelines, pour se prêter à une nouvelle série de questions-réponses. L'ex-chef de l'Etat a abordé pendant une heure l'avenir de la France, de sa famille politique, la loi Taubira ainsi que les affaires judiciaires le concernant alors qu'une nouvelle information judiciaire vient d'être ouverte pour "abus de confiance".

La loi Taubira

Au lendemain de la Manif pour tous contre la PMA et la GPA, qui a rassemblé entre 70 000 et 500 000 personnes à Paris selon les sources, Nicolas Sarkozy a raillé l'attitude du Premier ministre, Manuel Valls : "Quand on ment, on sème la colère." Il a assuré que "la réécriture de la loi Taubira est obligatoire". "La loi Taubira est devenue le symbole du sectarisme dans ce qu'il y a de plus caricatural." Déclarant que "le droit de l'enfant est une expression insensé", il a tenté de rassurer les militants : "Nous défendrons la famille. Je suis pour que notre groupe au Sénat soit porteur d'un projet ambitieux."

Les ennuis judiciaires

Lundi après-midi, une nouvelle enquête visant directement Nicolas Sarkozy a été diligentée pour "abus de confiance". Cette information judiciaire porte sur l'invalidation des comptes du candidat UMP par le Conseil constitutionnel et au paiement des pénalités par le parti. Une nouvelle affaire après Bygmalion. L'ex-chef de l'Etat a préféré répondre par l'ironie : "La sécurité en France va très bien. Si on n'a que des délinquants comme moi, vous pouvez laisser vos enfants sortir". Rappelant qu'en 2012, "pendant toute la campagne présidentielle, j'ai dû me justifier sur l'affaire Bettencourt".

L'UMP

L'heure était au rassemblement lundi soir. "Si je suis revenu, c'est pour porter le message du rassemblement. Oui on a besoin d'Alain Juppé, de François Fillon ou de Bruno Le Maire. (…) Si je deviens président, il n'y aura pas de sarkozyste, de filloniste, de juppéiste ou de lemairiste. " Nicolas Sarkozy a assuré que des primaires auront bien lieu pour 2017. "Oui vous choisirez votre candidat", a lancé la candidat à la présidence du parti aux militants.

La politique économique

Nicolas Sarkozy a réaffirmé vouloir revenir sur les 35 heures. "Nous devons permettre aux entreprises de choisir si elles souhaitent ou non rester aux 35 heures". Concernant la fonction publique, l'ex-chef de l'Etat a déclaré vouloir rétablir un jour de carence.

L'éducation

Nicolas Sarkozy a lancé un message au monde de l'éducation. Il estime qu'"il y a assez d'heures de classe mais pas assez d'adultes dans les établissements". Il souhaiterait donc "d'augmenter de 30% le temps de classe des enseignants et qu'ils soient payés pour ça".

Vu sur : Lu sur RTL
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 07/10/2014 - 13:10
Christiane on t'a vu
laisse Nico tranquille.
Normal 1er.
- 07/10/2014 - 10:00
Juge ment.
Faut il rappeler à certains juges que celà devient très inquiétant quant à leur probité. N'ont ils pas souvenir qu'il y a une vingtaine d'années, un certain fils d'un certain "papa m'a dit" ayant été condamné pour trafic d'armes avait remis une caution payée par des amis à ces mêmes juges qui dénoncent aujourd'hui à l'encontre de N. Sarkozy un abus de confiance. De plus, cet argent qui soit disant aurait du être payée par l'ancien président, ce sont les sympathisants UMP, dont je me flatte de faire parti, dans un vaste mouvement de solidarité qu'ils leur ont donné non contraints ni forcés. Au fait ces juges, ne seraient ce pas eux les instigateurs du fameux "mur des cons" ? A bientôt.
Deudeuche
- 07/10/2014 - 09:50
A Sheldon
Le problème c'est les enfants, c'est pas compliqué à comprendre. Que des homos hommes ou femmes vivent ensemble avec un statut "comme un mariage" c'est acquis, le problème c'est la filiation. Quant à ceux qui ont bénéficié de "l'avancée sociétale alias réforme de civilisation" cad l'engrenage adoption loi 2013-circulaire Taubira/PMA à l'étranger validée-c'est pas juste que les Lesbiennes! donc GPA pour les homos-merci la CEDH, alors là effectivement il faudra refermer la parenthèse et ils seront pas démariés avec leurs enfants validés par Super Taub.
C'est pas compliqué Sheldon c'est comme dans Big Bang Theory.