En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 13 heures 5 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 14 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 15 heures 7 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 16 heures 12 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 17 heures 19 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 18 heures 4 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 18 heures 29 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 20 heures 56 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 21 heures 31 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 22 heures 38 sec
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 13 heures 31 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 14 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 15 heures 58 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 16 heures 46 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 17 heures 35 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 18 heures 19 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 28 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 21 heures 20 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 21 heures 43 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 22 heures 30 min
© Reuters
© Reuters
Saga

Affaire Bygmalion : l'étau se resserre autour de Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé

Publié le 06 octobre 2014
Selon des informations du Monde, les faits pourraient être requalifiés de "financement illégal d'une campagne électorale".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon des informations du Monde, les faits pourraient être requalifiés de "financement illégal d'une campagne électorale".

Plus une journée ne se passe sans que l'on parle de la désormais affaire Bygmalion. Mercredi 1er octobre, trois anciens dirigeants, dont les deux fondateurs, de la société d'événementiel étaient mis en examen. Samedi 4 octobre, toujours dans l'enquête du pôle financier sur un système présumé de fausses factures pour les meetings de la campagne 2012 de Nicolas Sarkozy, ce sont trois anciens cadres de l'UMP, dont Éric Cesari, un très proche de l'ex-président, qui à leur tour étaient mis en examen. Lundi matin, quand Nathalie Koscuisko-Morizet assurait que Nicolas Sarkozy ne pouvait être au courant de la fraude supposée, Xavier Bertrand lui affirmait avoir eu connaissance de Bygmalion avant 2012.

Selon Le Monde, c'est désormais l'ex-chef de l'Etat qui pourrait être directement menacé par cette affaire. Le quotidien explique que la justice serait en passe de requalifier les faits reprochés en retenant l'infraction de "financement illégal de campagne électorale" et non plus seulement d'"abus de confiance". Or, selon le code pénal, c'est le candidat lui-même qui serait puni si les dépenses de meeting ont été minorées dans les comptes de campagne. Toujours selon le quotidien, dans le procès-verbal dressé par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), sa responsable estime "très surprenant" que Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé puissent ne pas avoir été au courant du financement des meetings "étant donné leur nombre et l'enjeu financier qu'ils représentaient".

Dans le même temps, les enquêteurs doutent de plus en plus de la défense de Jean-François Copé. Ce dernier assure n'avoir été mis au courant du système de ventilation des fausses factures le 16 mai 2014. Or, il est désormais avéré que l'ancien président de l'UMP a participé à une réunion informelle le 2 mars rassemblant ses plus proches collaborateurs au parti, Jérôme Lavrilleux et Guillaume Bazaille, et les fondateurs de Bygmalion – et amis – Bastien Millot et Guy Alvès. "Est-il possible que quatre de ses proches, anciens ou actuels collaborateurs (…) l’aient totalement tenu à l’écart du processus ?", s'interroge le Monde.

Désormais les enquêteurs vont devoir entendre Guillaume Bazaille, le directeur de la campagne de 2012n et Jérôme Lavrilleux, directeur-adjoint de la campagne, qui a déjà reconnu publiquement l'existence d'un système de double facturation. Avant peut-être d'interroger Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Leucate
- 07/10/2014 - 00:16
CNCCFP suite.
L'affaire Bigmillion, c'est autre chose mais en rapport direct et indirect avec l'affaire des comptes de campagne.
Pour éviter que les meetings facturés par la société ne viennent s'ajouter au compte de campagne du candidat et fassent exploser son plafond autorisé, Quelqu'un, un illustre inconnu, a demandé à la société de faire une fausse comptabilité et de facturer lesdits meetings à l'UMP sous des prétextes divers. Ce que la société a accepté de faire.
Le lien indirect avec les comptes de campagne ? faire coïncider les deux opérations en glissant des dépenses d'un compte à l'autre n'a sans doute pas été simple et le compte de campagne a été tellement bien charogné que la commission de contrôle s'en est aperçu et a rétorqué sévèrement le bilan présenté la bouche en coeur par le candidat.
Non seulement le candidat a eu des collaborateurs qui trichent, mais en plus ils le font mal et cela se voit ! quelle boutique que cette UMP !
Leucate
- 07/10/2014 - 00:06
CNCCFP
Pour ceux que cela intéresse, voici la décision de la commission nationale des comptes de campagne et des financement politique en date du 19/12/2012 qui invalide les comptes présentés comme "sincères et véritables" par le candidat Sarkozy et signés par lui http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/root/bank_mm/decisions/2013156pdr/decision_cnccfp.pdf
La commission rejette le compte de campagne (art 2), décide que le candidat doit rembourser à l'Etat l'avance forfaitaire de 153.000 euros donnée à chaque candidat (art 3) et qu'il est tenu de rembourser au Trésor Public la somme de 363.615 euros correspondant au montant du dépassement du plafond des dépenses électorales (22,5 millions autorisés)
En appel le Conseil Constitutionnel dont relève la commission a confirmé cette décision et divisé de moitié le remboursement des dépenses de campagne soit un peu plus de 11 millions. D'où le fameux Sarkothon destiné à compenser ce manque à gagner.
En rappelant que la commission n'est pas une instance judiciaire. Elle considère que tout candidat est de bonne foi mais peut commettre des erreurs d'affectation qu'elle rectifie. L'invalidation d'un compte de campagne est rare.
myc11
- 06/10/2014 - 22:25
Requalifier l'accusation, c'est de l'acharnement pur et simple,
Et c'est lamentable.