En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 6 heures 17 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 7 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 8 heures 19 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 9 heures 50 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 11 heures 14 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 13 heures 12 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 13 heures 47 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 14 heures 36 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 15 heures 56 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 16 heures 20 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 6 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 7 heures 56 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 9 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 10 heures 38 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 12 heures 55 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 13 heures 36 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 15 heures 19 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 16 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 16 heures 24 min
© Reuters
© Reuters
Qui a dit quoi

Nicolas Sarkozy en meeting : il se défend sur l'affaire Bygmalion et rassure sur la tenue de primaires ouvertes

Publié le 03 octobre 2014
Pour son deuxième meeting depuis son retour, le candidat à la présidence de l'UMP s'est prêté au jeu des questions-réponses avec les militants.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour son deuxième meeting depuis son retour, le candidat à la présidence de l'UMP s'est prêté au jeu des questions-réponses avec les militants.

1h45. Voilà le temps que Nicolas Sarkozy a passé à dialoguer avec les militants venus le voir jeudi soir à Saint-Julien-les-Villas près de Troyes. Avec eux, le candidat à la présidence de l'UMP a évoqué de nombreux sujets. En premier lieu celui des primaires. Et l'ancien chef de l'Etat a (encore) tenu à rassurer. "Il y aura des primaires, elles seront ouvertes", s'est-il engagé. Cela "devra concerner toute l'opposition" a-t-il ajouté. Nicolas Sarkozy joue donc la carte de l'apaisement et du rassemblement. "J'ai eu une longue rencontre cet après-midi avec François Fillon et je lui ai dit naturellement que les choses se passeraient ainsi. (...) On s'est vu, c'est tout à fait normal, il a été Premier ministre pendant cinq ans (...) j'aurai besoin de lui (...) il avait besoin d'avoir des précisions sur ce sujet".

Durant ce meeting, l'ex-président a tenu à parler des affaires alors qu'aucune question ne lui avait été posée sur ce sujet lors de ce meeting interactif. Et il est principalement revenu sur l'affaire Bygmalion. "Je ne vous ai pas trahis, je ne vous ai pas menti. J'étais sur les estrades (...) est-ce que vous croyez vraiment que j'ai eu l'occasion d'aller regarder les contrats de toutes les sociétés qui travaillaient pour faire les meetings, pour faire le décor ?" a-t-il affirmé. Pour lui, tout le monde tente de le "charger" dans cette affaire et surtout le gouvernement.

Selon le candidat à la présidence de l'UMP, il existe une "instrumentalisation scandaleuse des affaires qu'on invente jour après jour". "S'ils croient que j'ai peur, ils se sont trompés d'adresse" a-t-il affirmé avant de dire un mot assez bref de l'affaire Bettencourt et du financement de sa campagne en 2007.

Enfin, en présence de François Baroin et de son épouse, Carla Bruni, Nicolas Sarkozy a stigmatisé la loi Duflot. "Il faut la supprimer. C'est une catastrophe. La catastrophe, c'est la loi, ce n'est pas Mme Duflot" a-t-il martelé, après avoir dit que Cécile Duflot était la "plus mauvaise ministre de l'histoire de la République". "Dommage qu'elle ne s'exporte pas !" a-t-il ajouté provoquant les rires de toute la salle. Une bonne humeur très présente au cours de ce "show Sarko". L'animal politique est de retour, cela ne fait plus aucun doute.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jardinier
- 03/10/2014 - 18:25
Donc les primaires auront lieu, et ouverte.
Personnellement, je n'en demandais pas plus. Que le meilleur gagne.