En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 6 heures 9 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 12 heures 30 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 13 heures 36 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 13 heures 26 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 13 heures 34 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 13 heures 52 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 14 heures 18 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 10 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 11 heures 36 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 12 heures 47 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 13 heures 9 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 13 heures 33 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 13 heures 35 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 14 heures 5 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 6 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 10 heures
Nouvelle affaire

Pascale Boistard : la secrétaire d'État aux Droits des femmes est soupçonnée d'avoir fourni emploi fictif à sa sœur

Publié le 28 septembre 2014
Selon des informations du Point, la députée l'aurait embauché à l'Assemblée nationale entre novembre et décembre 2012.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon des informations du Point, la députée l'aurait embauché à l'Assemblée nationale entre novembre et décembre 2012.

Après Jérôme Cahuzac, après Aquilino Morelle, après Thomas Thévenoud, un nouveau membre du gouvernement se retrouve au cœur d'une affaire compromettante. En effet, à en croire des informations du Point, à peine nommée, en qualité de secrétaire d'Etat aux Droits des femmes, Pascale Boistard est soupçonnée d'avoir fourni un emploi fictif à sa sœur. Plus précisément, selon le site de l'hebdomadaire, alors qu'elle a été élue députée de la Somme en juin 2012, "sa sœur Catherine a été embauchée en novembre de la même année à l'Assemblée nationale" qui connaît à l'époque des "baisses de revenus". 

Pascale Boistard a-t-elle alors subvenu aux besoins de Catherine, s'interroge Le Point. "Elle n'est restée que deux mois payée 2 000 euros", s'explique à l'hebdomadaire la secrétaire d'État jointe. Qu'a-t-elle fait au Parlement ? "Elle a travaillé sur une mission dans son domaine de compétences. Elle a apporté un éclairage technique." Mais Pascale Boistard ne veut "pas en dire plus". Dans un communiqué, relayé par Le Courrier Picard, elle reconnaît avoir "comme la loi l'y autorise, recruté comme collaboratrice parlementaire sa soeur pendant une durée de deux mois". "En novembre et décembre 2012, cette dernière, enseignante spécialisée dans les questions liées aux dispositifs éducatifs pour adolescents en décrochage scolaire, a apporté son expertise à la députée de la Somme sur la mise en oeuvre de mesures destinées aux élèves des quartiers d'Amiens, après les émeutes de l'été 2012. Pour le travail qu'elle a accompli, elle a été rémunéré environ 1550 euros nets mensuels durant deux mois".

Problème, comme l'indique Le Point, à l'Assemblée, parmi les collaborateurs de la députée de la Somme, personne n'a croisé Catherine. "À aucun moment, ni de près ni de loin, Catherine Boistard n'a accompli la moindre tâche professionnelle en rapport avec le mandat de mon employeur, Pascale Boistard, députée de la Somme", confirme Stéphane Ouraoui, un des anciens salariés, en conflit larvé avec la secrétaire d'Etat. 

Ainis, dans son communiqué de réponse, Pascale Boistard écrit constater "que la seule source évoquée est un ancien collaborateur contre lequel une procédure en diffamation est engagée devant la 17ème chambre du tribunal correctionnel de Paris. Les propos diffamatoires de M. Stéphane Ouraoui font suite à la fin de son contrat de détachement auprès Pascale Boistard, pour fautes répétées (insubordination et absences injustifiées)". 

 

 

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 28/09/2014 - 19:47
Ils collaborent bien les socialos!
La compétence est aussi la vert de bien savoir choisir ses partenaires: Diffamation, absences injustifiées, emplois fictifs, insubordination...quel panier de crabes...socialiste!