En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

07.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 58 min 58 sec
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 2 heures 45 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 4 heures 57 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 5 heures 38 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 7 heures 5 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 7 heures 22 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 7 heures 51 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 7 heures 55 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 2 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 4 heures 16 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 5 heures 17 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 6 heures 20 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 7 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 7 heures 51 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 7 heures 53 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 7 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 20 heures 3 min
Nouvelle affaire

Pascale Boistard : la secrétaire d'État aux Droits des femmes est soupçonnée d'avoir fourni emploi fictif à sa sœur

Publié le 28 septembre 2014
Selon des informations du Point, la députée l'aurait embauché à l'Assemblée nationale entre novembre et décembre 2012.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon des informations du Point, la députée l'aurait embauché à l'Assemblée nationale entre novembre et décembre 2012.

Après Jérôme Cahuzac, après Aquilino Morelle, après Thomas Thévenoud, un nouveau membre du gouvernement se retrouve au cœur d'une affaire compromettante. En effet, à en croire des informations du Point, à peine nommée, en qualité de secrétaire d'Etat aux Droits des femmes, Pascale Boistard est soupçonnée d'avoir fourni un emploi fictif à sa sœur. Plus précisément, selon le site de l'hebdomadaire, alors qu'elle a été élue députée de la Somme en juin 2012, "sa sœur Catherine a été embauchée en novembre de la même année à l'Assemblée nationale" qui connaît à l'époque des "baisses de revenus". 

Pascale Boistard a-t-elle alors subvenu aux besoins de Catherine, s'interroge Le Point. "Elle n'est restée que deux mois payée 2 000 euros", s'explique à l'hebdomadaire la secrétaire d'État jointe. Qu'a-t-elle fait au Parlement ? "Elle a travaillé sur une mission dans son domaine de compétences. Elle a apporté un éclairage technique." Mais Pascale Boistard ne veut "pas en dire plus". Dans un communiqué, relayé par Le Courrier Picard, elle reconnaît avoir "comme la loi l'y autorise, recruté comme collaboratrice parlementaire sa soeur pendant une durée de deux mois". "En novembre et décembre 2012, cette dernière, enseignante spécialisée dans les questions liées aux dispositifs éducatifs pour adolescents en décrochage scolaire, a apporté son expertise à la députée de la Somme sur la mise en oeuvre de mesures destinées aux élèves des quartiers d'Amiens, après les émeutes de l'été 2012. Pour le travail qu'elle a accompli, elle a été rémunéré environ 1550 euros nets mensuels durant deux mois".

Problème, comme l'indique Le Point, à l'Assemblée, parmi les collaborateurs de la députée de la Somme, personne n'a croisé Catherine. "À aucun moment, ni de près ni de loin, Catherine Boistard n'a accompli la moindre tâche professionnelle en rapport avec le mandat de mon employeur, Pascale Boistard, députée de la Somme", confirme Stéphane Ouraoui, un des anciens salariés, en conflit larvé avec la secrétaire d'Etat. 

Ainis, dans son communiqué de réponse, Pascale Boistard écrit constater "que la seule source évoquée est un ancien collaborateur contre lequel une procédure en diffamation est engagée devant la 17ème chambre du tribunal correctionnel de Paris. Les propos diffamatoires de M. Stéphane Ouraoui font suite à la fin de son contrat de détachement auprès Pascale Boistard, pour fautes répétées (insubordination et absences injustifiées)". 

 

 

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 28/09/2014 - 19:47
Ils collaborent bien les socialos!
La compétence est aussi la vert de bien savoir choisir ses partenaires: Diffamation, absences injustifiées, emplois fictifs, insubordination...quel panier de crabes...socialiste!