En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Point de vue

Mort d'Hervé Gourdel : pour Laurent Fabius, "nous avons 2 adversaires, à la fois Bachar al-Assad et Daech"

Publié le 25 septembre 2014
Le ministre des Affaires étrangères était ce jeudi matin sur France Info. Il a indiqué que l'exécution de l'otage français était "une infamie".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre des Affaires étrangères était ce jeudi matin sur France Info. Il a indiqué que l'exécution de l'otage français était "une infamie".

La décapitation d'Hervé Gourdel mercredi en Algérie par un groupe proche de l'Etat Islamique a suscité l'indignation de toute la classe politique et en particulier du gouvernement. Ce jeudi matin sur France Info, Laurent Fabius a fait un point sur la situation et sur les intentions de la France. Qualifiant à plusieurs reprises l'exécution de l'otage français d'une "infamie", il a indiqué qu'il faut "à la fois condamner avec une extrême fermeté ce qui s'est passé qui est épouvantable, garder son calme et faire tout pour les retrouver et les châtier".

Déterminé à punir les responsables qui "veulent nous terroriser", Laurent Fabius a expliqué que la réaction à avoir "est exactement l'inverse". Interrogé sur la situation en Syrie, le ministre des Affaires étrangères a eu un discours très ferme. "Nous n'avons pas un seul ennemi, nous avons  deux adversaires. A la fois monsieur Bachar al-Assad et le groupe Daech. (...) Il faut répéter sans cesse que Bachar al-Assad est très largement à l'origine du développement de ce mouvement terroriste. Et qu'encore aujourd'hui tout laisse à penser que les puits de pétrole qui sont contrôlés par le groupe Daech servent à alimenter monsieur Bachar al-Assad. Il ne s'agirait pas qu'en frappant Daech que ce soit monsieur Bachar al-Assad qui en profite" a-t-il soutenu.

De son côté, sur Europe 1, Bernard Cazeneuve a dit ressentir un "choc" après la mort d'Hervé Gourdel. "Ces actes sont d’une barbarie extrême, ils traduisent la monstruosité de ces terroristes et cela appelle à une réaction puissante à l'extérieur comme à l’intérieur pour protéger nos ressortissants. (...) Face à des évènements d'une telle monstruosité, le pays doit être rassemblé et uni, dans le sang-froid" a indiqué le ministre de l'Intérieur ajoutant que "la France n'a pas peur car elle ne doit pas avoir peur".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
dimer
- 25/09/2014 - 14:15
BON SENS
la charia avec le principe de dhiminitude, la place des femmes....est incompatible avec notre république et constitue une forme de racisme en cataloguant les citoyens. il faut en tirer les conséquences et interdire la charia. la défense de la charia ou son prosélytisme, l'appel à la guerre sainte .... doivent être sévèrement sanctionnés. il restera aux mulsumans soit d'accepter la loi de la république en abandonnant ces précepts religieux sources de haine, soit de quitter le pays pour aller vivre dans les pays qui acceptent la charia.
nos politiques auront ils le courage de mettre nos principes en cohérence avec la loi ??????
cloette
- 25/09/2014 - 14:13
@Moneo
Tout à fait d'accord avec vous
cloette
- 25/09/2014 - 14:11
@Assougoudrei
Tout à fait d'accord avec vous !