En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 2 heures 25 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 3 heures 9 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 5 heures 37 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 6 heures 21 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 7 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 8 heures 28 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 8 heures 51 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 9 heures 26 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 9 heures 44 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 2 heures 50 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 4 heures 19 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 5 heures 52 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 6 heures 49 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 7 heures 47 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 8 heures 57 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 9 heures 18 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 9 heures 36 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 9 heures 48 min
Encore un rebondissement

Affaire Bygmalion : quand le comptable de la société accuse l'UMP

Publié le 24 septembre 2014
Le parti est soupçonné d'avoir mis en place un système de fausses factures pour que soit respecté le seuil des dépenses de campagne de Nicolas Sarkozy lors de l'élection présidentielle de 2012.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le parti est soupçonné d'avoir mis en place un système de fausses factures pour que soit respecté le seuil des dépenses de campagne de Nicolas Sarkozy lors de l'élection présidentielle de 2012.

L'affaire Bygmalion ne cesse de refaire surface. Entre les informations du Monde concernant l'éventuel rôle joué par Nicolas Sarkozy et la décision de l'UMP de suspendre Jérôme Lavrilleux, l'homme par qui le scandale est arrivé, tout s'emballe. Et ce mercredi, nouveau rebondissement : Le Monde publie les extraits du rapport d'audition de Matthieu Fay, le comptable de la société de communication.

Après son licenciement le 26 mai, il a été entendu par les enquêteurs. Il aurait chargé l'UMP.  "On a rencontré des difficultés dès avril 2012, les principaux sous-traitants n'ont pas été payés dans le délai de trente jours" indique-t-il aux policiers. Dès lors, comment régler ce souci financier ? "Il nous a été demandé par l'UMP de facturer 35 conventions. Les dates et les événements nous ont été communiqués par l'UMP de façon à atteindre notre chiffre d'affaires. Ces facturations ne correspondent pas à des prestations effectuées par la société Event et Cie. Ce sont effectivement des fausses factures" dit-il ajoutant que "le lot de fausses factures a été envoyé à l'UMP par porteur après le second tour".

Face aux  enquêteurs, le comptable de Bygmalion se montre même très précis dans les chiffres : "Le montant total de la facturation des meetings était de 18 861 620,28 euros". C'est pourquoi, explique-t-il, il créé un fichier Excel dans lequel il rentre le montant des fameuses fausses factures. Matthieu Fay souligne avoir reçu comme recommandation d'entrer "un chiffre rond autour de 300 000 euros pour que cela fasse plus réel".  Il dit avoir eu un "seul interlocuteur", Fabienne Liadzé, directrice des affaires financières.

Au cours de son audition, selon Le Monde, Matthieu Fay signale avoir agi de la sorte  "à la demande de ses supérieurs, Guy Alvès et Bastien Millot, les patrons de Bygmalion, et de Franck Attal, d'Event et Cie".  Or ce même Franck Attal a lui aussi été interrogé par les enquêteurs, le 26 mai. Le quotidien du soir publie aussi un extrait de ce qu'il a raconté ce jour là. Il dit avoir eu une réunion à l'UMP avec Eric Cesari, directeur général du parti, et Jérôme Lavrilleux, directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy. Au cours de celle-ci est évoqué le système des fausses factures. 

"Ils devaient continuer à organiser des meetings même s'ils savaient que les plafonds de campagne seraient dépassés. Soit on refusait et on prenait le risque de ne pas être payé (...) soit on acceptait, sachant que l'on rentrait dans l'irrégularité", accuse Franck Attal. "C'est ce second choix qui a été fait par Bastien Millot et Guy Alvès" conclut-il.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 25/09/2014 - 00:49
Le plus pitoyable dans cette histoire, c'est que le chef Sioux
Sarkozy ne sera pas inquiété, car il s'est toujours débrouillé pour exiger des meetings et des frais dépassant largement ses autorisations de budget de campagne (22 ME), sans signer le moindre bon de commande à Bygmalion, ni à Events... Comme dit fort justement Leucate, le comptable Lavrilleux risque le plus gros, avec son petit fichier Exel et ses rodomontades de coq plumé. S'il est exclu, demain, de l'UMP, c'est qu'il ne peut remonter aux donneurs d'ordres, Copé ou Sarkozy...
Sarko-le-tricheur ayant une voie royale en 2017, lorsqu'il nous aura ressorti son front anti-Républicain de circonstance, les Français marris se retrouveront avec un nouveau Président par défaut, dont tout le monde saura qu'il a menti et triché en 2012, sans pouvoir le prouver...si Sarkozy avait eu le moindre sens de l'honneur, il se serait effacé!
Benvoyons
- 24/09/2014 - 20:36
Leucate - 24/09/2014 - 18:49 Bon ok le chef était Copé mais
pour le moment il n'y aucune affirmation possible pour personne. Reste toujours la possibilité d'un détournement de fond par Bygmalion et avec un ou deux mec de l'UMP les Juges sont obligés de vérifier cette piste.
Maintenant Lavrilleux peut raconter mais pour être crédible il devra fournir des documents. Sans des documents et bien il peut raconter ce qu'il veut cela n'aura aucune incidence pour les juges.
Leucate
- 24/09/2014 - 18:49
les ordonnances du juge d'instruction
""Sauf à la fin de la procédure ou les juges vont rendre un document qui lui fournira une vérité qui devra passer devant un jugement """

A la fin de son instruction qu'il a dirigé grâce aux policiers (commissions rogatoires) le JI la clôt par une ordonnance de non-lieu ou une ordonnance de renvoi (devant le tribunal).
Les actes du JI sont des ordonnances, celles du procureur des réquisitoires.
Le JI a d'ores et déjà établi
1/ que Bygmalion avait effectivement créé une comptabilité double sur ordre de la direction donné au comptable,
2/ que cet ordre était en rapport avec les prestations fournies à l'UMP
Reste à dérouler le fil de la pelote, la routine quoi ..
Qui fera le fusible à l'UMP pour sauver le Big Chief de l'époque qui, bien entendu, ne savait rien, n'était au courant de rien, bref le ravi de la crèche ? Lavrilleux ? il risque de craquer parce qu'il en a gros sur la patate et n'a rien d'un truand chevronné (n'avoues jamais, jamais jamais ... chanson bien connue).
Je serais flic ou JI, c'est sur lui que je me concentrerais.